L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    Les réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Le procès de Karim Tabbou fixé pour le 04 mars    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    Nomination d'un nouveau DG à la tête de la Douane    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Tebboune préside un Conseil des ministres    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un espace de réflexion et de dialogue
Forum France-Algérie
Publié dans El Watan le 27 - 06 - 2011

Le Forum France-Algérie, dont l'objet est de promouvoir la place des Franco-Algériens dans la société française ainsi que leur contribution
au développement de l'Algérie, sera inauguré samedi 2 juillet.
A la lecture de son texte fondateur, il apparaît que le Forum France- Algérie se veut être un «regroupement indépendant et apolitique» de personnes et d'organisations souhaitant «promouvoir la place des Franco-Algériens dans la société française, contribuer au développement de l'Algérie et à la rénovation des relations franco-algériennes». Les membres du Forum inscrivent leur action dans le cadre des principes républicains, notamment de la laïcité.
Ils considèrent que les Franco-Algériens doivent «prendre toute leur place dans la société française malgré les entraves des discriminations et le passif colonial, en évitant tout repli communautaire et en privilégiant les démarches citoyennes».
Les membres du Forum réfutent les arguments selon lesquels «l'Islam constituerait une menace pour l'identité française et la laïcité et appellent à la mise en place d'un Islam de France, harmonieusement inséré dans le cadre républicain». Ils appellent à la «valorisation de l'apport de la diaspora et des amis de l'Algérie en faveur du développement de l'Algérie». Ils affirment leur souhait de «renforcement de l'intégration maghrébine dans un cadre euro-méditerranéen rénové». Au titre de ses activités, le Forum France-Algérie retient dans un premier axe la promotion de la place des Franco-Algériens dans la société française en donnant la parole aux «leaders d'opinion pour permettre une confrontation fertile des points de vue et l'émergence d'une parole collective susceptible de contrer les discours stigmatisant l'Islam, l'immigration et les Franco-Algériens» par l'organisation périodique de rencontres-débats ; par l'animation d'un site Internet/réseaux sociaux afin de faciliter le débat d'idées ; le recensement d'articles et de documents pertinents ; de partenariats médias en vue de favoriser la diffusion des prises de position et les messages du Forum en décernant un prix annuel à des Franco-Algériens qui se distinguent dans les domaines scientifique, culturel, économique ou de contribution au développement de l'Algérie ; par l'organisation de rencontres périodiques en vue de «favoriser la mise en réseau des acteurs et de mettre en place un espace de dialogue entre société civile et pouvoirs publics des deux rives».
Le deuxième axe consiste à «contribuer à la mobilisation des Franco-Algériens en faveur du développement de leur pays d'origine» en participant au débat d'idées sur les «modalités de valorisation de l'apport des Franco-Algériens» en faveur de leur pays d'origine, en encourageant la mise en réseau des acteurs impliqués sur le sujet et les partenariats avec les acteurs économiques et associatifs algériens ; en favorisant le dialogue avec les autorités nationales algériennes à travers notamment les autorités consulaires ; en participant au recensement des compétences qualifiées susceptibles de contribuer au développement de l'Algérie ; en communiquant sur les exemples réussis de partenariats franco-algériens impliquant la diaspora. Le mode de gouvernance du Forum sera «évolutif» et «pourra évoluer vers une formalisation de l'initiative en cas d'accord et de volonté des membres fondateurs».
Il est proposé la mise en place d'un comité de parrainage composé de personnalités adhérant aux valeurs et principes du Forum et soutenant son action.
Comme membres de ce comité de parrainage sont pressenties les personnalités suivantes : Jacques Attali, Azouz Begag, Ghaleb Bencheikh, Hervé Bourges, Nacer Ketane, Yasmina Khadra, Bariza Khiari, Fadila Mehal, Benjamin Stora, Wassila Tamzali, René Vautier.
Un Conseil d'orientation dont les fonctions seront de dégager des prises de position collectives sur les sujets de fond et d'actualité concernant les Franco-Algériens ; représenter le Forum auprès des autorités nationales françaises et algériennes ; nominer les candidats et les lauréats des trophées décernés annuellement aux Franco-Algériens se distinguant dans les domaines scientifique, culturel, économique et de la contribution au développement de l'Algérie ; valider la ligne éditoriale du site et le calendrier/contenu des rencontres débats ; valider le plan d'action annuel du Forum. Mise en place d'un secrétariat qui sera responsable de la mise en œuvre des activités du Forum sur la base du plan d'action annuel validé par le Conseil d'orientation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.