Le clan Tliba en perte de vitesse    Présidentielle : il y aura de l'ambiance !    Les experts pointent les insuffisances et contraintes du secteur    Les parlementaires s'y intéressent    Le Front Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Plus de Prozac dans la soupe, peut-être ?    Que de derbies !    Une finale avant la lettre entre les plus titrés    Le NAHD voit désormais grand    «Nous avons été poussés à la contestation»    Médecins, l'autre harga    Le photographe de presse Benhlima Abdelkrim porté disparu en mer    Au royaume des poètes arabes    Des écrivaines qui valent leur pesant de poudre    Vers la création d'un orchestre symphonique amazigh    Lutte contre la criminalité : Près de 40 kg de cannabis saisis en décembre dernier    Présidence tournante en Union européenne: La Roumanie veut une Europe de cohésion    L'opposition piégée ?    Tizi Ouzou: Un homme tué par le monoxyde de carbone    Urgences du CHUO: Près de 14.000 consultations et 1.900 admissions en 1 mois    Saisie de 100 kilos de kif    EN - En prévision de la CAN-2019: Belmadi dégrossit la liste élargie de 45 joueurs    Fin du suspense mais un emballement politique relatif    Extension du port de Skikda: Sonatrach signe un contrat avec les Chinois    Le rêve et la chaloupe    Victoire de Ouarghi de l'OFAC    Le GS Pétroliers évoluera dans le groupe D    Italie: Déception et colère après la sanction maintenue contre Koulibaly    Salon national de l'emploi et de la formation La 13ème édition du 29 au 31 janvier à Alger    Forum économique de Davos : Messahel représente le président de la République    Journal officiel : La date du 18 janvier décrétée Journée nationale de la commune    Renault : Une semaine décisive pour l'après-Ghosn    Madagascar : Andry Rajoelina s'engage à rattraper dans cinq ans le retard du développement du pays    Guerre commerciale : Les USA veulent des contrôles réguliers du commerce chinois    Nomination des magistrats et prérogatives pour la HIISE    En attendant les 1ères Assises nationales sur l'économie circulaire : Le volume des déchets en Algérie peut créer 100 000 postes d'emploi    L'économie administrée est en échec    Bourses : Wall Street se réjouit de la montée en flèche des actions des compagnies américaines    Transfert des eaux de Beni-Ounif vers cinq communes (Bechar) : Le projet hydraulique sera réceptionné et mis en service en avril prochain    La fédération satisfaite de la participation algérienne    Film Juba II : Faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie    Bedoui lance le débat    Raids aériens massifs de la Coalition arabe contre les Houthis    GMI livre 50 bus scolaires Au profitdes collectivités locales    Cinq partis politiques et six personnalités procèdent au retrait des formulaires de candidature    Les chrétiens sont "très persécutés" en Algérie    Avant-première du documentaire «Juba II»    Plusieurs réserves levées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amel Wahbi rend hommage à Matoub Lounès et Idir
Clôture du Festival arabo-africain de danse folklorique à Tizi Ouzou
Publié dans El Watan le 12 - 07 - 2011

La chanteuse de Skikda s'est produite après les présentations chorégraphiques des troupes du Maroc, du Sénégal, du Niger, de Mascara et d'Imsouhal. Elle prépare un album qui sera disponible sur le marché en septembre, a-t-elle annoncé lors d'un point presse animé en marge de son spectacle.
Le Festival arabo-africain de danse folklorique a été clôturé, dimanche, dans la soirée, par un concert de la chanteuse Amel Wahbi, qui s'est produite au stade Oukil-Ramdane de Tizi Ouzou. Avec son style oriental, elle a mis du baume au cœur du public, notamment lorsqu'elle a récité ses célèbres chansons, comme El Khiala. Cette artiste a aussi chanté, avec sa voix cristalline, certains textes des chanteurs à la notoriété bien établie. Elle s'est produite, en effet, en kabyle, en arabe et en français. La perle de Skikda a remis ainsi au goût du jour la fameuse chanson de Dahmane El Harrachi, Yarayeh, et ce, avant de passer à Vava Yenouva de Idir, qui a emballé le public composé essentiellement de familles qui ont eu droit à un véritable régal jusque tard dans la nuit.
Amel Wahbi a offert à l'assistance des morceaux de musique tantôt rythmée, tantôt sentimentale, mais en mesure de créer une ambiance de fête au stade Oukil-Ramdane, notamment à la fin de son spectacle. Dans un point de presse qu'elle a donné quelques heures avant son gala, Amel Wahbi a déclaré : «Je suis venue à Tizi Ouzou afin de découvrir, pour la première fois, le public kabyle que je respecte toujours. D'ailleurs, je suis une passionnée de la musique d'Idir, Cherif Kheddam et Kamel Hamadi.» Et de préciser : «Je suis profondément touchée par l'assassinat de Matoub Lounès.» La chanteuse a annoncé, par ailleurs, la sortie prochaine de son nouvel album qui sera, a-t-elle dit, disponible sur le marché, en septembre . «J'ai consacré une bonne partie de ce nouveau produit à la révolte des populations dans les pays arabes», a-t-elle souligné.
TOURNéE NATIONALE
Notons aussi qu'Amel Wahbi prépare également une tournée nationale à partir du 28 juillet prochain, qui la conduira vers plusieurs wilayas du pays, comme Constantine, Oran, entre autres, et un retour probable à Tizi Ouzou durant le mois de ramadhan. Par ailleurs, la chanteuse de Skikda s'est produite après le passage des présentations chorégraphiques des troupes du Maroc, Sénégal, Niger, Mascara et d'Imsouhal. D'autre part, lors de son allocution à l'occasion de la cérémonie de clôture de cet événement, le commissaire du festival, Ould Ali El Hadi, a déclaré : «Nous remercions tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de cette édition qui constitue une passerelle entre les différentes cultures des pays africains et arabes. Ce festival est le vecteur d'amitié et du dialogue interculturels. Tizi Ouzou était, une semaine durant, la capitale internationale de la danse folklorique.» Rappelons que la sixième édition du Festival arabo-africain de danse folklorique de Tizi Ouzou a regroupé une trentaine de troupes, dont 19 étrangères, qui ont fait animer la ville des Genêts et plusieurs localités de la wilaya.
«Le festival s'est déroulé dans de bonnes conditions. Notre troupe est vraiment subjuguée par l'accueil et l'hospitalité des citoyens de la région», a souligné Idir Haddadi, responsable du Ballet berbère de Wattrelos (France). «Cette manifestation est une occasion pour les participants de découvrir les autres cultures. Notre ballet représente le patrimoine algérien de danse traditionnelle des différents styles», a ajouté Sabrina Natouri, chef de département artistique et technique au Ballet national. De son côté, Harouna Kabre, manager de la troupe ECKS (Ensemble culturel kiswendsida du Burkina Faso, a précisé que l'ESKS s'est assignée comme objectif de «conserver et de promouvoir la musique traditionnelle. Notre troupe veut aussi valoriser la culture burkinabée à l'extérieur. Elle envisage de faire une tournée en France, Belgique, Suisse, Allemagne, Hollande, Italie, Espagne et dans plusieurs pays d'Afrique», a-t- elle dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.