La déclaration de politique générale du gouvernement n'est pas programmée : Une autre violation de la Constitution !    Les Rouge et Noir éliminés à Khartoum    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    La revanche des riches    Défaitisme    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bonne table : kalb el louz, une pâtisserie qui fond dans la bouche
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 11 - 08 - 2012

Le Kalb el louz, ou Chamia, est la pâtisserie qui bat tous les records de vente durant le mois sacré du Ramadhan. Il est consommé durant les soirées avec un thé à la menthe ou du café.
Kalb el louz, Qalb el louz ou Gelb el louz, qui signifie «cœur d'amandes», est une pâtisserie typiquement algérienne, originaire de Constantine. Très consistante, elle est faite à base de semoule, d'amandes, de fleurs d'oranger. Le procédé semble élémentaire, mais dans la pratique, il faut avoir un sacré coup de main. Le palais se délecte grâce au sirop de miel, appelé plus communément «charbette». Dans l'ouest algérien, cette pâtisserie est baptisée «Chamia», tandis que dans l'est de l'Algérie, on la retrouve sous la dénomination «Harissa». Certaines sources affirment que son origine est «El basboussa» de la Syrie, ou anciennement Bylad Ech-Cham, d'où le nom de «Chamia».
Cette pâtisserie est également préparée dans les pays du Maghreb et du Moyen- Orient. D'autres sources stipulent que le qalb el louz a débarqué d'Andalousie au XVIe siècle dans les impedimenta des refoulés d'Espagne. Les cuisines du Maghreb intègrent la spécialité dans leur répertoire gastronomique sous les appellations de «Harissa» et «Chamiya». Qalb el louz, étant une dénomination typiquement algéroise, semble être plutôt tiré du nom d'une spécialité de pâtisserie française, le cœur d'amandes. Un autre légende raconte que le kalb el Louz aurait été créée par le calife el Ma'moun au Xe siècle.
Le riz aurait été employé à l'origine. On en retrouve plusieurs recettes dans les livres de recettes de l'époque sous la dénomination de «ma'mounia», du nom de son créateur. Une grande variété de recettes en a dérivé. Au Moyen-Orient, on les appelle «halwa, helva, basboussa». Il va de soi que chacun a sa recette puisqu'on retrouve des recettes très variées, avec des ingrédients et des méthodes de préparation qui sont différentes selon les régions et les personnes. Le kalb el louz est un pur délice, à consommer à volonté et toujours avec gourmandise et régal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.