Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alors que des cadres de l'ENIE comparaissent aujourd'hui
Nomination d'un nouveau DG
Publié dans El Watan le 11 - 07 - 2006

La décision d'« éjecter » M. Berekla de son poste est intervenue à la veille de la comparution devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi Bel Abbès de plusieurs cadres de l'ENIE pour une affaire de « dilapidation » de deniers publics.
Le directeur commercial de l'Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE), Sahouli Abdallah, succède à Berekla Benahmed, qui n'a duré que trois ans à la tête du plus grand complexe électronique du pays. L'ex-PDG a été « appelé à d'autres fonctions », selon la formule consacrée dans la sphère économique, à l'issue de l'assemblée générale extraordinaire (AGE) tenue dimanche au siège de la Société de gestion des participations (SGP) Indelec, à Alger. Aucune raison n'a été avancée officiellement au sujet de ce « brusque » changement opéré à la tête du staff dirigeant de l'ENIE. Un nouveau président du conseil d'administration de l'entreprise a, également, été désigné lors de l'AGE. La cérémonie d'installation du nouveau directeur général (par intérim), M. Sahouli, a eu lieu hier au siège de la direction générale de l'ENIE en présence de deux représentants de la SGP Indelec. Contactée par nos soins, une source proche de la direction générale a affirmé que la décision prise par la tutelle de remplacer M. Berekla était prévisible. « Le courant ne passait plus entre le PDG et le président de la SGP, M. Fetouhi, notamment en ce qui concerne la cession des actifs de l'entreprise et l'opportunité d'accélérer la processus de privatisation de l'entreprise », révèle notre source. L'ENIE a, en effet, lancé récemment des avis d'appel d'offres pour la cession des actifs des unités de Ras El Ma, Telagh et Aïn Oussera ainsi que plusieurs dépôts et points de vente à travers le territoire national. Le secrétaire général du syndicat d'entreprise, Berrouane Abbas, a refusé, quant à lui, de commenter ce changement, estimant qu'il est encore prématuré de porter un quelconque jugement sur cette décision qu'il qualifie toutefois de « surprenante ». Mais le plus surprenant, c'est que la décision d'« éjecter » M. Berekla de son poste est intervenue à la veille de la comparution devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi Bel Abbès de plusieurs cadres de l'ENIE pour une affaire de « dilapidation » de deniers publics. Hier, jusqu'en fin de journée, le magistrat instructeur n'avait pas encore statué sur le cas d'une vingtaine de personnes convoquées par le parquet. L'ex-PDG avait, pour rappel, relancé une plainte déposée par l'un de ces prédécesseurs au milieu des années 1990, portant, entre autres, sur des « passations de marché douteuses et des facilités de vente injustifiées », apprend-on de source judiciaire qui évalue le préjudice ainsi causé à l'entreprise à une centaine de milliards de centimes. L'enquête menée par la Gendarmerie nationale, après avoir été saisie par le parquet, avait fait ressortir, dans un premier temps, près de 20 milliards de centimes de préjudice. Parmi les personnes mises en cause, l'on signale, outre des cadres de l'ENIE, des grossistes et revendeurs en électronique grand public, un avocat de la ville et le fils d'un sénateur encore en fonction…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.