L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un menu alléchant
Printemps francophone et gastronomique «Goût (good) de France»
Publié dans El Watan le 13 - 03 - 2018

L'Institut français d'Algérie organise, pour la 4e année, Le Printemps francophone et gastronomique baptisé «Goût (good) de France», du 17 au 25 mars 2018, à travers ses cinq instituts , et ce, via un programme alléchant, varié et ambitieux
En guise d'avant-goût, voire de mise en bouche, une conférence de presse a été animée, hier-matin, à l'Institut français d'Alger par Son Excellence, l'ambassadeur de France, Xavier Driencourt, et Grégor Trumel, conseiller de la coopération et d'action culturelle et directeur de l'Institut français d'Algérie (Instituts d'Alger, Oran, Tlemcen, Annaba et Constantine).
Et ce, en présence du directeur de l'Institut français d'Alger, Jean-Jacques Bucler, ou encore Régis Philippe, conseiller de presse et communication.
Dans son allocution, à la veille de cet événement d'envergure, l'ambassadeur de France, Xavier Driencourt, a déclaré : «Tout ce qui se fait ici, à l'Institut français, est particulièrement sensible, important pour l'Algérie, pour la France. Et l'activité de coopération culturelle que la France mène en Algérie, c'est un dossier extrêmement politique, je dirais. Un dossier qui illustre, vraiment, la relation entre les deux pays. Et qui est complet dans tous les domaines. Notamment dans celui de l'activité, débats d'idées, spectacles, à l'image du récent concert de Marc Lavoine (à la salle El Mougar).
L'Institut français d'Algérie est l'un des plus importants au monde. Je crois qu'il est classé 2e ou 3e au monde dans le réseau culturel français à l'étranger. Nous comptons étendre ce dispositif, avec l'accord des autorités algériennes. Puisque nous allons essayer d'ouvrir de petits centres culturels, ''des espaces France'', c'est comme cela que nous les appellerons, dans un certain nombre de villes, comme Béchar, Adrar, Laghouat... Des annexes de L'IF. Et nous allons commencer avec Ouargla, en septembre 2018…»
SOUS LE SIGNE DE l'AMITIé ALGéRO-FRANçAISE
Grégor Trumel, conseiller de la coopération et d'action culturelle et directeur de l'Institut français d'Algérie présentera – par le menu – le programme «Le Printemps francophone et gastronomique baptisé 'Goût (good) de France'» se déroulant du 17 au 25 mars 2018 : «Nous avons beaucoup travaillé pour concevoir un beau programme à travers les cinq instituts français. Ce sera une belle semaine culturelle francophone et gastronomique. Pour célébrer, entre Algériens et Français, nos valeurs communes et notre passion pour les mots et pour la gastronomie…».
Au menu du programme figurent un grand quizz de la francophonie, avec le très célèbre Julien Lepers, à la salle El Mougar, le mardi 19 mars, préparation du dîner «Goût de France» à la brasserie-bibliothèque «Les Saveurs du savoir» à l'IF d'Alger par le chef, Johan Chaussetier, le 21 mars, un atelier de slam pour enfants animé par Toute Fine, à Annaba, un atelier grand public, consacré à la pâtisserie et la dégustation, à Constantine, le 21 mars, une semaine du conte encadrée par Carole Camille Joffrin, Florence Ferin, Clément Goguillot et Aïni Iftène, le 18 mars, à Oran, ou encore un atelier «crêpe et jus de pomme» animée par Ty Julie, meilleure crêpière de France (et Bretagne), à Tlemcen, le 20 mars…
JULIEN CLERC ET ANDRé DUSSOLLIER EN AUTOMNE 2018
D'autres animations saillantes sont à relever, elles montrent le caractère pluridisciplinaire et surtout ambitieux des animations culturelles de l'Institut français d'Algérie de par ses représentations à Alger, Oran, Tlemcen, Annaba et Constantine.
Le grand comédien français – inoubliable frère Luc dans le film de Xavier Beauvois, Des hommes et des dieux – donnera un récital de poésie à Tipasa ; l'ancien Premier ministre français, Dominique de Villepin, animera une conférence «Réconcilier les silences : donner sa parole pour la paix», le 27 mars à l'Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA), aux Pins maritimes, à Alger, le 21 juin, la Fête de la musique sera célébrée à la Grande-Poste, à Alger, et en automne, le célèbre chanteur Julien Clerc et l'immense comédien André Dussollier seront à Alger.
Un choix, un bon, impulsé par M. Xavier Driencourt.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.