PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un riche programme
22 ÈME SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D'ALGER: INSTITUT FRANÇAIS D'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 28 - 10 - 2017

Deux hommages seront rendus à Assia Djebar et Malek Chebal
Le stand de la France a connu un bien grand remue-ménage en ce premier jour public du Sila 2017.
Et pour cause! C'est Son Excellence l'ambassadeur de France en Algérie, M.Xavier Driencourt en personne qui est venu l'inaugurer. A cet effet, jeudi à 14h, il a accueilli MM.Rachid Arhab, Karim Bouhassoun et Nacer Safer, coauteurs de l'ouvrage collectif Quatre nuances de France (éditions Salvator, 2016). Sur un espace de 66m2 situé dans le Pavillon central, l'ambassade de France en Algérie et l'Institut français d'Algérie ont concoté un programme bien riche. Après une invitation d'honneur en 2015 qui avait permis à près de 70 personnalités du monde du Livre de débattre et d'échanger, la France récidive pour cette édition de 2017. Deux hommages d'abord à deux personnalités académiques et littéraires: l'anthropologue Malek Chebel, décédé en novembre 2016, et l'écrivaine Assia Dejbar, disparue en février 2015. A l'occasion de ce Sila sera présentée la première traduction en arabe du recueil de nouvelles Femmes d'Alger dans leur appartement d'Assia Djebar. Cette traduction a été réalisée dans le cadre d'une formation à la traduction littéraire organisée à Alger et Paris dans le cadre de la coopération entre les Centres nationaux du livre algérien et français. Fawzia Zouari, écrivaine et journaliste, partagera son recueil d'entretiens avec l'anthropologue J'avais tant de choses à dire encore... (Desclée De Brouwer, 2017), que l'on peut qualifier de testament intellectuel de Malek Chebel. Ce jeudi 26 octobre à 14h sur l'espace France, un grand nombre d'auteurs étaient programmés au niveau du stand de la France et pour présenter leurs derniers ouvrages. On citera notamment Régis Jauffret, Gilles Paris, Magyd Cherfi ou encore Kaouther Adimi, dont le dernier roman intitulé Nos Richesses a été sélectionné pour de multiples et prestigieux prix littéraires. Djillali Defali, dessinateur de la bande dessinée mondialement connu Assassin's Creed, viendra animer un atelier autour du design de personnage à l'IFA et participera à une séance de dédicace au Sila le 31 octobre. Il remettra également le Prix de la Nouvelle fantastique sur l'Espace France le même jour à 16h. L'emblématique présentateur du jeu télévisé Questions pour un champion, Julien Lepers, viendra rencontrer le public du Sila et présenter son autobiographie et ce le samedi 28 octobre à 11h. L'espace France sera enfin un lieu d'information sur les services proposés par l'Institut français d'Algérie: les cours de français, le service Campus France ou la coopération menée par le Bureau du livre d'Alger. Rencontré ce jeudi au niveau du stand Barzakh en compagnie de l'ambassadeur de France, Grégor Trumel, conseiller culturel à l'ambassade de France et le directeur de l'Institut français d'Algérie s'est félicité du riche programme tracé par l'Institut français d'Alger et proposé ici au Sila. «Nous avons au programme une bonne quinzaine d'auteurs français ou francophones, une vingtaine d'éditeurs, des rencontres etc. cette année on a vraiment insisté non pas sur le fait que tout le monde dise la même chose mais, autrement, d'avoir un seul thème, mais sur la diversité des sujets. Aussi, on a des écrivains français très reconnus comme Régis Jauffret, Jules Leroy, Laurence Cosse etc. mais on a aussi des jeunes auteurs franco-algériens ou algériens francophones qu'on soutient comme Kawter Adimi qui a un livre magnifique. On a insisté aussi sur des grandes figures intellectuelles algériennes comme Malek Chebel à qui on va rendre hommage. On aura aussi la première traduction du français en arabe du livre de Assia Djebar, Femmes d'Alger dans leur appartement.» Et de renchérir: «Je tiens à souligner que c'est un magnifique salon. C'est un rendez-vous culturel incontournable sur le continent africain, dans l'espace de la Méditerranée et au-delà. La France est donc toujours présente et très enthousiaste. On ne veut pas rater cet événement. On veut porter haut les couleurs de la francophonie, de la littérature francophone et de la littérature tout court qui est en soi une merveille à défendre. Un pont fantastique entre les deux rives de la Méditerranée. Et puis, on constate un engouement fantastique en France et puis en Europe, soit pour les auteurs algériens qui ont du succès, soit pour les livres sur l'Algérie ou ce qui se passe en Algérie.
Je me réjouis de cet engouement pour la littérature francophone en Algérie. Nous, on veut prendre notre place puisqu'on soutient bien évidemment les arts et la littérature francophones en particulier.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.