Comment faire du Bouteflika sans Bouteflika    Référendum sur la constitution en Egypte : Un plébiscite pour renforcer le pouvoir d'Al Sissi    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    On vous le dit    Jijel : Des aigles retrouvés morts dans la nature    Décès de l'historienne Annie-Rey Goldzeiguer    Réconciliation historique    Musique : Amgud ula ahriq nouvel album d'Idir Akfadou    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Football - Ligue 1: Des enjeux énormes pour tout le monde    Ligue 2: Le RCR hors course, l'ESM et l'ASMO en panique    UAFA - Incident entre Raouraoua et Bahloul: La FAF réagit et exige des excuses    Tizi Ouzou, Bouira: Imposantes marches pour le printemps berbère    Une mascarade de plus au détriment de l'intérêt national    Le choix des armes    51 morts sur les routes en une semaine    Pour réclamer leur dû auprès de l'APC d'Oran: Des entreprises privées, chargées des démolitions des habitations protestent    Plusieurs quartiers et cités ciblés par l'opération: Vers la réhabilitation des façades de 433 immeubles    Rencontre des Fédérations de wilaya, aujourd'hui, à Alger: L'UGTA à l'heure du changement    128 millions de mètres cubes: Situation rassurante des réserves en eau    RND: Des dizaines de militants demandent le départ de Ouyahia    Le quart de rôle de Bensalah    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    En soutien aux revendications du Hirak populaire : Les avocats poursuivent le boycott des audiences    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    Transition politique : Me Brahimi plaide pour la mise en place d'une commission souveraine    Création de zones de pêche réglementées : Pour une exploitation durable de la ressource halieutique    Bourses : L'Europe finit en légère hausse avant le week-end de Pâques    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    CAN-2019 (préparation): Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi    FAC : L'AG élective fixée pour le 27 avril    13 présumés auteurs de crimes et délits interpellés    Légère baisse des importations    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    Ould Abbès obtient l'autorisation    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    Un 39e anniversaire particulier    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    La semaine du titre pour le Barça ?    Papicha sur la croisette    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un riche programme
22 ÈME SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D'ALGER: INSTITUT FRANÇAIS D'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 28 - 10 - 2017

Deux hommages seront rendus à Assia Djebar et Malek Chebal
Le stand de la France a connu un bien grand remue-ménage en ce premier jour public du Sila 2017.
Et pour cause! C'est Son Excellence l'ambassadeur de France en Algérie, M.Xavier Driencourt en personne qui est venu l'inaugurer. A cet effet, jeudi à 14h, il a accueilli MM.Rachid Arhab, Karim Bouhassoun et Nacer Safer, coauteurs de l'ouvrage collectif Quatre nuances de France (éditions Salvator, 2016). Sur un espace de 66m2 situé dans le Pavillon central, l'ambassade de France en Algérie et l'Institut français d'Algérie ont concoté un programme bien riche. Après une invitation d'honneur en 2015 qui avait permis à près de 70 personnalités du monde du Livre de débattre et d'échanger, la France récidive pour cette édition de 2017. Deux hommages d'abord à deux personnalités académiques et littéraires: l'anthropologue Malek Chebel, décédé en novembre 2016, et l'écrivaine Assia Dejbar, disparue en février 2015. A l'occasion de ce Sila sera présentée la première traduction en arabe du recueil de nouvelles Femmes d'Alger dans leur appartement d'Assia Djebar. Cette traduction a été réalisée dans le cadre d'une formation à la traduction littéraire organisée à Alger et Paris dans le cadre de la coopération entre les Centres nationaux du livre algérien et français. Fawzia Zouari, écrivaine et journaliste, partagera son recueil d'entretiens avec l'anthropologue J'avais tant de choses à dire encore... (Desclée De Brouwer, 2017), que l'on peut qualifier de testament intellectuel de Malek Chebel. Ce jeudi 26 octobre à 14h sur l'espace France, un grand nombre d'auteurs étaient programmés au niveau du stand de la France et pour présenter leurs derniers ouvrages. On citera notamment Régis Jauffret, Gilles Paris, Magyd Cherfi ou encore Kaouther Adimi, dont le dernier roman intitulé Nos Richesses a été sélectionné pour de multiples et prestigieux prix littéraires. Djillali Defali, dessinateur de la bande dessinée mondialement connu Assassin's Creed, viendra animer un atelier autour du design de personnage à l'IFA et participera à une séance de dédicace au Sila le 31 octobre. Il remettra également le Prix de la Nouvelle fantastique sur l'Espace France le même jour à 16h. L'emblématique présentateur du jeu télévisé Questions pour un champion, Julien Lepers, viendra rencontrer le public du Sila et présenter son autobiographie et ce le samedi 28 octobre à 11h. L'espace France sera enfin un lieu d'information sur les services proposés par l'Institut français d'Algérie: les cours de français, le service Campus France ou la coopération menée par le Bureau du livre d'Alger. Rencontré ce jeudi au niveau du stand Barzakh en compagnie de l'ambassadeur de France, Grégor Trumel, conseiller culturel à l'ambassade de France et le directeur de l'Institut français d'Algérie s'est félicité du riche programme tracé par l'Institut français d'Alger et proposé ici au Sila. «Nous avons au programme une bonne quinzaine d'auteurs français ou francophones, une vingtaine d'éditeurs, des rencontres etc. cette année on a vraiment insisté non pas sur le fait que tout le monde dise la même chose mais, autrement, d'avoir un seul thème, mais sur la diversité des sujets. Aussi, on a des écrivains français très reconnus comme Régis Jauffret, Jules Leroy, Laurence Cosse etc. mais on a aussi des jeunes auteurs franco-algériens ou algériens francophones qu'on soutient comme Kawter Adimi qui a un livre magnifique. On a insisté aussi sur des grandes figures intellectuelles algériennes comme Malek Chebel à qui on va rendre hommage. On aura aussi la première traduction du français en arabe du livre de Assia Djebar, Femmes d'Alger dans leur appartement.» Et de renchérir: «Je tiens à souligner que c'est un magnifique salon. C'est un rendez-vous culturel incontournable sur le continent africain, dans l'espace de la Méditerranée et au-delà. La France est donc toujours présente et très enthousiaste. On ne veut pas rater cet événement. On veut porter haut les couleurs de la francophonie, de la littérature francophone et de la littérature tout court qui est en soi une merveille à défendre. Un pont fantastique entre les deux rives de la Méditerranée. Et puis, on constate un engouement fantastique en France et puis en Europe, soit pour les auteurs algériens qui ont du succès, soit pour les livres sur l'Algérie ou ce qui se passe en Algérie.
Je me réjouis de cet engouement pour la littérature francophone en Algérie. Nous, on veut prendre notre place puisqu'on soutient bien évidemment les arts et la littérature francophones en particulier.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.