Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les maths font tourner la tête aux candidats
Epreuves du bac à Ghardaïa
Publié dans Horizons le 02 - 06 - 2014


Les candidats au baccalauréat sont sortis tristes et même déprimés au deuxième jour de cette épreuve. Et pour cause, le sujet des mathématiques était ardu. « Le sujet était difficile. Nous avions le choix entre deux exercices mais les deux étaient vraiment difficiles », ont affirmé des candidats de la filière sciences naturelles à Ghardaïa. « C'est un examen raté pour moi. Je vais tenter de me rattraper dans l'épreuve des sciences », renchérit un autre. « Je n'ai pas bien travaillé. Le sujet était compliqué », a lancé une candidate. « J'ai brodé pour ne pas dire travailler. Ça a été très difficile », avoue une autre, de la filière gestion. « Je suis déprimée. Ça ne se passe pas comme je l'espérais », a-t-elle ajouté. Même avis des candidats de la filière lettres et langues étrangères, pour qui les maths n'ont pas un coefficient élevé. « Le sujet était difficile pour nous aussi », ont-ils signalé. Ils sont unanimes à affirmer que c'est le manque de préparation qui est à l'origine de ce résultat. « On n'a pas eu cours depuis le mois de janvier. Tout cela était prévisible. Nous sommes certains de ne pas obtenir le bac. L'année prochaine peut-être, si on a droit à une année scolaire normale », se résignent-ils. Conséquence : le centre médical a reçu, hier, la visite de plusieurs candidats. « C'est le stress. Les maths ont vraiment fait tourner la tête des candidats », nous affirme l'infirmière. Au niveau de la direction de l'éducation, on se réjouit du « bon » déroulement des épreuves. Les 32 centres mobilisés à cet effet ont été ouverts sans la moindre difficulté. « Tout se passe bien et dans le calme surtout », souligne Azeddine Djilani, directeur de l'éducation de Ghardaïa. Ce résultat a été atteint grâce à « la mobilisation et l'implication des corps de sécurité à travers la mise en place d'un dispositif à l'extérieur et dans les allées des centres d'examen » ainsi qu'« aux appels au calme et à la sérénité lancés par les responsables du secteur au cours des réunions avec les notables et associations de quartier » afin d'assurer le succès de l'examen. La direction a noté aussi avec satisfaction « la présence » des candidats ainsi que des encadreurs dans les centres d'examen situés dans les zones « chaudes », à l'instar d'Aflah, Hamoud, Moufdi Zakaria et Sidi Abaz. Au total, 8.568 candidats, dont 6.206 scolarisés et 2.362 libres, étaient conviés à passer l'examen du baccalauréat dans cette wilaya. Le nombre d'absents a été de 546 chez les candidats libres, soit 18,78%, et 75 parmi les scolarisés, ce qui représente 1,19%. Les absences enregistrées parmi les candidats libres trouvent leur origine dans le fait que le bac coïncide avec le déroulement des examens au niveau de l'université, ce qui a poussé ces candidats à opter pour la fac. Chez les candidats scolarisés, « ce sont la peur et le manque de préparation qui ont occasionné autant d'absences ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.