Les révélations du PDG de l'ANEP    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    Feux de forêts: installation du comité d'évaluation des dégâts    Covid19 à Tizi-Ouzou: le reconfinement de deux communes imposé par la recrudescence des cas    Feux de forêts: réunion interministérielle pour indemniser les personnes impactées    551 nouveaux cas confirmés et 13 décès en Algérie    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    EFFONDREMENT DU TUNNEL MINIER A AIN AZAL : Une commission d'enquête pour déterminer les causes    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    COLLECTE DES ORDURES MENAGERES A ORAN : La mairie réquisitionne des entreprises communales    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    La rentrée universitaire semble compromise    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'amisom organise le premier sommet des pays contributeurs
Somalie
Publié dans Horizons le 28 - 02 - 2016

Le président somalien, Hassan Cheikh Mahamoud, devait participer hier à Djibouti au premier sommet des pays contributeurs de la Mission de maintien de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom), au moment où l'attaque sanglante lancée par les shebab, vendredi dernier au soir à Mogadiscio (14 morts), a traduit la persistance du défi terroriste et la nécessité d'une stratégie commune pour combattre le fléau qui menace la paix et la stabilité en Afrique.
Dans une déclaration à la presse, faite à l'issue de sa rencontre avec son homologue djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, le président somalien a indiqué que le premier sommet de l'Amisom devrait servir de « plateforme d'échanges entre les principaux dirigeants de pays contributeurs de troupes en Somalie ». Il est ainsi jugé impératif d'enclencher « un processus de renforcement de l'action de l'Amisom sur le terrain » pour apporter les solutions adéquates aux faiblesses enregistrées dans l'organisation et la coordination des efforts.
« Ce sommet, dira le président somalien, va également permettre aux participants d'évoquer un certain nombre de sujets axés entre autres sur les difficultés que rencontrent sur le terrain les forces de l'Amisom, ainsi que les voies et moyens de jeter les bases de nouvelles stratégies en vue d'atteindre les objectifs de stabilisation et de sécurisation de la Somalie. » La Mission de maintien de la paix de l'Union africaine, présente en 2016 avec un contingent de 22.000 hommes (6.000 d'Ouganda, 5.400 du Burundi, 4.400 d'Ethiopie, 3.600 du Kenya, 2.000 de Djibouti) a été conçue par le Conseil pour la paix et la sécurité (SPS), le 19 janvier 2007, pour prêter main forte au gouvernement de transition dans son combat contre le mouvement terroriste des shebab. Elle dispose d'un mandat de 6 mois renouvelable et dûment autorisée par le Conseil de sécurité de l'ONU préconisant le soutien aux autorités de transition, la mise en œuvre d'une stratégie de sécurité nationale, la formation des forces somaliennes et l'acheminement de l'aide humanitaire.
Des gains stratégiques ont été obtenus, permettant la reconquête de certaines villes importantes, notamment la base principale des shebab à Jowhar et la route reliant Mogadiscio à Baidoa. Cette avancée est compromise par la faiblesse des capacités opérationnelles et financières qui imposent le choix de la consolidation des acquis plutôt que l'éradication de la menace terroriste des shebab certes globalement affaiblis, néanmoins maîtres de certaines zones et frappant à plusieurs reprises la capitale Mogadiscio touchée, depuis 2013, par une opération de stabilisation », impliquant les renseignements et les forces de sécurité (NISA) et l'Amisom. Le soutien logistique, portant sur la dotation en hélicoptères et blindés de transport des troupes, se fait lourdement sentir. La rencontre de Djibouti en exprime la plus haute exigence


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.