Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Avant-projet de loi organique relative aux élections: Les assurances de la commission Laraba    Point de rupture ?    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Conseil de la FIFA: Les dessous de l'affaire Zetchi    Le génie du virus    Le confinement n'en n'est pas la seule cause: Cybercriminalité et violence contre les femmes et les enfants en hausse    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    L'opposition partagée    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    Tinhinane Laceb retrouvée morte    OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    Cafouillage paralysant    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Sami Agli sonne l'alarme    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les officiers de police géreront la circulation routière dans les grandes villes
Sur instruction du DGSN
Publié dans Horizons le 06 - 03 - 2016

Ainsi, le directeur général de la DGSN, le général-major Abdelghani Hamel, a instruit ses cadres de mener des missions sur le terrain pour la gestion de la sécurité routière. « Cette mission consiste à contrôler, encadrer et inspecter les équipes opérationnelles dans les points de contrôle », a indiqué un officier de police. Il a précisé que la présence des officiers sur le terrain est autant préventive que dissuasive. L'officier a pour rôle de diriger et de coordonner les actions des unités subordonnées tout en étant « le conseiller technique ». « L'encadrement des agents est nécessaire pour instaurer la loi et la discipline. On fait aussi dans la sensibilisation de nos éléments. L'officier peut également intervenir en cas d'incident avec les conducteurs qui ne se soumettent pas à la loi et ne respectent pas le code de la route », a assuré l'officier. Cette mesure a été saluée par les citoyens. Un chauffeur de taxi assurant la ligne Ruisseau-place des Martyrs a fait remarquer que la présence des officiers a contribué d'une façon sensible à l'organisation de la circulation routière notamment à Alger centre. « D'habitude, les officiers de police sont mobilisés sur le terrain quand il s'agit d'un événement ou d'une visite d'officiels. Aujourd'hui ce sont eux-mêmes qui supervisent la circulation et c'est tant mieux puisqu'il n'y a pas d'embouteillage ou bouchon dans les points noirs », constate-t-il. Un avis partagé par un autre conducteur qui a signalé que le déploiement d'officiers sur les axes routiers a permis la fluidité de la circulation. « J'ai constaté ces derniers jours que la rue Hassiba Ben Bouali à Alger s'est libérée grâce à la présence d'un lieutenant de police, alors que d'habitude elle est bloquée à cause du stationnement anarchique », a-t-il indiqué. Le nouveau plan d'action de la DGSN consiste également à lutter contre le stationnement anarchique.
« Les brigades de la sécurité routière chargées de cette mission ont été renforcées. Elles multiplient les patrouilles durant la journée notamment au niveau des grands boulevards de la capitale afin de libérer la voie publique. Le stationnement anarchique est à en partie à l'origine de la perturbation du trafic routier », précise un officier de police.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.