UGTA: Appel à la sauvegarde des salaires et des emplois    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Le formidable élan de solidarité des Algériens    1.572 cas confirmés et 205 morts enregistrés    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    Tebboune nomme un directeur général adjoint    Coronavirus: 104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès    Général-major Chanegriha : l'ANP prête à soutenir le système sanitaire national dans la lutte contre le coronavirus    104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès en Algérie    Liverpool: Sadio Mané prêt à tous les sacrifices pour le Ballon d'or    Réunion Opep-non Opep : garantir les conditions d'équilibre pour une reprise du marché    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    On vous le dit    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Barça : Ca chauffre entre les dirigeants !    Journées virtuelles du court métrage: audience appréciable, organisateurs satisfaits    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Covid 19: proposition d'un revenu au profit des travailleurs privés affectés par la crise    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La "citoyenne du monde" revisitée en pleine crise sanitaire    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    La Banque d'Algérie annonce des mesures de soutien    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Bourebbou reconnaît : "Je suis fils de harki"    Après la pandémie, gouverner autrement    ASO Chlef : Les joueurs en contact avec le préparateur physique    AGE des Ligues de Wilaya : Les experts et la loi    Université Ferhat Abbas-Sétif I : L'outil informatique, un élément d'une équation à plusieurs inconnus    Royaume-Uni : Transféré en soins intensifs, Boris Johnson lutte pour sa survie    Pandémie du nouveau coronavirus : La France toujours en «phase d'aggravation»    Pandémie de coronavirus en Afrique : L'appel à l'aide de Moussa Faki Mahamat    Enseignement à distance : Les cours basculent sur le Net    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    Riche programme culturel sur le web    Mahmoud Aroua. Médecin anesthésiste-réanimateur et auteur : «L'exercice de la médecine enrichit l'imagination»    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour le « maghribi »
Abdou Elimam bientôt à la librairie « El Ijtihad »
Publié dans Horizons le 15 - 03 - 2016

Farid Benramdane, enseignant-chercheur à l'Institut des langues étrangères, à l'université de Mostaganem et au Crasc Oran, avait qualifié un des livres d'Abdou Elimam de « contribution linguistique dans le domaine sémio-méditerranéen ». Pour lui, le professeur de linguistique pose la problématique de l'apparentement linguistique du parler maghrébin (arabe maghrébin, arabe dialectal, arabe populaire, arabe algérien, tunisien, marocain...).
Cette fois-ci, Abdou Elimam revient avec un nouvel ouvrage intitulé « Le maghribi, alias « ed-derija » (La langue consensuelle du Maghreb). Il le signera bientôt à la librairie « El Ijtihad ». Dans cet ouvrage, l'auteur interroge les fondements anthropologiques et historiques des langues natives locales, d'une part, et la langue arabe classique, d'autre part. C'est à partir de la période carthaginoise et la langue punique qu'il pense trouver la clé du problème. Cet ouvrage s'adresse aux linguistes, aux étudiants en sciences humaines et sociales, aux décideurs politiques.
Dans l'avant-propos, on peut lire : « Les travaux que nous présentons ici visent à soutenir et à accompagner notre désir de voir le maghribi reconnu pour ce qu'il est, c'est-à-dire une langue à part entière. Pour ce faire, nous proposons d'exhiber quelques pans de son architecture interne. » Elimam invite le lecteur, à travers deux parties, à s'initier aux procédures globales de la science du langage afin de pénétrer le monde caché des langues. Dans une deuxième partie, il se propose d'explorer cette traversée d'histoire linguistique du Maghreb en tentant d'éclairer trois points : l'héritage punique et ses retombées sur la langue maghribie, l'espace linguistique sémitique et exploration de la forme linguistique du texte coranique. Et en dernier, un éclairage sur l'histoire de la norme linguistique arabe et ses relations avec les autres langues sémitiques, en particulier, et avec les langues naturelles, en général. Ce n'est pas tout. L'auteur gâte ses lecteurs en insérant, dans les dernières pages, des tableaux de lexique punique avec entrées en caractères arabes.
La démarche menée par Elimam Abdou est estimable. Même si le vocabulaire est scientifique et technique, la lecture de l'ouvrage est digeste et fluide.
Elimam Abdou, né à Oran, est docteur d'Etat et professeur de linguistique. Il a exercé dans plusieurs établissements universitaires (Sorbonne, Rouen, Inalco, Ines, Culture populaire, Naplouse-Palestine, UFC, Enset). Il a publié de nombreux articles et ouvrages de sociolinguistique du Maghreb, de didactique et de linguistique cognitive.
« Le maghribi, alias « ed-derija » (La langue consensuelle du Maghreb) » de Abdou Elimam 248 pages, éditions Frantz Fanon, 600 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.