Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    La valorisation de l'œuvre de Mohamed, le Sceau des messagers, au centre d'une conférence    Bendouda : un plan précis en voie d'élaboration pour dynamiser les établissements culturels    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Covid-19 : neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour le « maghribi »
Abdou Elimam bientôt à la librairie « El Ijtihad »
Publié dans Horizons le 15 - 03 - 2016

Farid Benramdane, enseignant-chercheur à l'Institut des langues étrangères, à l'université de Mostaganem et au Crasc Oran, avait qualifié un des livres d'Abdou Elimam de « contribution linguistique dans le domaine sémio-méditerranéen ». Pour lui, le professeur de linguistique pose la problématique de l'apparentement linguistique du parler maghrébin (arabe maghrébin, arabe dialectal, arabe populaire, arabe algérien, tunisien, marocain...).
Cette fois-ci, Abdou Elimam revient avec un nouvel ouvrage intitulé « Le maghribi, alias « ed-derija » (La langue consensuelle du Maghreb). Il le signera bientôt à la librairie « El Ijtihad ». Dans cet ouvrage, l'auteur interroge les fondements anthropologiques et historiques des langues natives locales, d'une part, et la langue arabe classique, d'autre part. C'est à partir de la période carthaginoise et la langue punique qu'il pense trouver la clé du problème. Cet ouvrage s'adresse aux linguistes, aux étudiants en sciences humaines et sociales, aux décideurs politiques.
Dans l'avant-propos, on peut lire : « Les travaux que nous présentons ici visent à soutenir et à accompagner notre désir de voir le maghribi reconnu pour ce qu'il est, c'est-à-dire une langue à part entière. Pour ce faire, nous proposons d'exhiber quelques pans de son architecture interne. » Elimam invite le lecteur, à travers deux parties, à s'initier aux procédures globales de la science du langage afin de pénétrer le monde caché des langues. Dans une deuxième partie, il se propose d'explorer cette traversée d'histoire linguistique du Maghreb en tentant d'éclairer trois points : l'héritage punique et ses retombées sur la langue maghribie, l'espace linguistique sémitique et exploration de la forme linguistique du texte coranique. Et en dernier, un éclairage sur l'histoire de la norme linguistique arabe et ses relations avec les autres langues sémitiques, en particulier, et avec les langues naturelles, en général. Ce n'est pas tout. L'auteur gâte ses lecteurs en insérant, dans les dernières pages, des tableaux de lexique punique avec entrées en caractères arabes.
La démarche menée par Elimam Abdou est estimable. Même si le vocabulaire est scientifique et technique, la lecture de l'ouvrage est digeste et fluide.
Elimam Abdou, né à Oran, est docteur d'Etat et professeur de linguistique. Il a exercé dans plusieurs établissements universitaires (Sorbonne, Rouen, Inalco, Ines, Culture populaire, Naplouse-Palestine, UFC, Enset). Il a publié de nombreux articles et ouvrages de sociolinguistique du Maghreb, de didactique et de linguistique cognitive.
« Le maghribi, alias « ed-derija » (La langue consensuelle du Maghreb) » de Abdou Elimam 248 pages, éditions Frantz Fanon, 600 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.