Les bienfaits méconnus du citron    Ballon d'Or : Guardiola prend la défense de Messi    Déclaration de patrimoine en question    Quand la chute du dinar fausse les calculs    Elections locales: Les résultats préliminaires connus    Du 4 au 6 décembre: Une conférence nationale sur la relance industrielle    Coupe arabe FIFA: Algérie A' - Soudan, aujourd'hui à 11h00 - Bien entamer la compétition    Ballon d'Or: Messi, un sacre qui fait grincer des dents !    JSK - Les joueurs confinés: Le match face au Royal Léopards reporté    Ténès: Deux morts dans un glissement de terrain    Raffinerie de Skikda: Huit personnes atteintes de brûlures suite à un incendie    Illizi: Quatre morts dans une collision    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Une journée cruciale pour la droite, aujourd'hui en congrès    Le FFS en quête d'alliance    Les indépendants exigent une enquête    Le temps des tractations    Vers la révision des textes juridiques    Témoignages    Messi, le ballon dort    Mahrez au 20e rang    Toujours dans l'impasse    «L'Algérie est ciblée»    Le programme de travail sera valable du 4 décembre 2021 au 31 janvier 2022    L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois    Le docteur Derrar fait le point    82 familles relogées    17 personnes coincées dans un immeuble    Ce que veulent les syndicats de la santé    95 décès depuis le début de l'année    L'hostilité à l'engagement armé de la France de plus en plus visible    Xi Jinping adresse un message de félicitations à une réunion à l'ONU    «L'art : le regard pour ombre»    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Semaine du court métrage    Accélérer la mise en œuvre de l'Accord d'Alger    Maroc Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    Les nouvelles technologies au secours de la culture    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'écho de l'histoire dans la création africaine
Colloque international à la Bibliothèque nationale
Publié dans Horizons le 07 - 05 - 2016


L'AARC organise un colloque international sur « La représentation de l'Histoire dans les arts et les littératures africaines ». Les travaux de cette manifestation auront lieu les 14 – 15 et 16 mai 2016 à la Bibliothèque nationale d'Algérie. Sous l'égide du ministère de la Culture, l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise un colloque international sur « La représentation de l'Histoire dans les arts et les littératures africaines », en collaboration avec M. Benaouda Lebdai. Ce dernier est spécialiste de littérature africaine coloniale et postcoloniale anglophone et francophone, durant trois journéés. Professeur à l'université du Maine, France, il a enseigné à l'université d'Alger et à l'université d'Angers. Spécialiste de littératures coloniales et postcoloniales, il a publié une soixantaine d'articles et de nombreux ouvrages sur les rapports entre la littérature et l'histoire, la littérature et la mémoire, les questions d'identités et de migrations. Parmi ses dernières publications citons Ecrivains africains ; Entretiens avec Benaouda Lebdai (Editions Ebena, 2015) ; Autobiography as a Writing Strategy in Postcolonial Literature (Cambridge Scholars Publishing, 2015) ; De la littérature africaine aux littératures africaines, lecture critique postcoloniale (Editions du Tell, 2009). Les arts et les littératures du continent africain ont intégré dans leurs créations respectives les événements historiques qui ont marqué les sociétés et les peuples. Ces créations littéraires et artistiques africaines, ou d'origine africaine, confirment avec force l'omniprésence persistante de l'histoire dans les discours narratifs et les arts. Dans de multiples langues, Sembene Ousmane, Soyinka et de nouvelles voix apparues ces dernières années, racontent les espérances et les drames du continent noir Les organisateurs rappellent que « l'histoire étant partie prenante des récits de fiction et des arts en Afrique et dans sa diaspora, ce colloque international se donne comme sujet de réflexion ce rapport étroit entre les deux, afin d'analyser les périodes historiques présentes dans les arts et leur prise en charge par les écrivains et les artistes africains. » « C'est l'intéraction de l'histoire, de la vie et des arts que ce colloque se propose d'aborder pour mettre en avant le rôle critique et salvateur des romanciers et des artistes d'Afrique et de la diaspora », ont-ils ajouté. Au programme de ces journées des séances ouvertes au public, des débats et projections de films en rapport avec la thématique « La représentation de l'histoire dans les arts et les littératures africaines. » Ces séances seront animées par Amina Bekkat, Benaouda Lebdai, Michel Naumann, Afifa Bererhi, Marie-Françoise Chitour, Eliane Elmaleh, Julien Kilanga, Abdelkader Djemaï, Calixthe Beyala, Armand Via, Arezki Mellal, Ryad Girod, Delphine Letort, Natalia Naydenova et Djilali Beskri entre autres, annoncent les organisateurs

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.