L'approche algérienne servira de modèle mondial    Ardjoun décroche sa 2e médaille d'or    MCA-USMA reprogrammé mardi prochain    L'Algérie avec dix représentants en Egypte    Appel à un vote massif    Aucun parti n'est favori    "Les terroristes n'ont aucune autre issue"    Oran mobilise 3 000 policiers    Choix des sites fin novembre ou début décembre    Sur les 10 premiers mois de 2017 : Les exportations ont progressé à 28,67 mds usd    Salon du logement et de la décoration à Oran    Le commerce international a globalement soutenu l'activité et les niveaux de vie moyens    "De grandes misères humaines"    Geat: un fleuron en devenir    Les minoteries broient du noir    Le CNDH défend la position de l'Algérie    «Aucun manquement professionnel»    Coopération Algéro-Française : L'OCDE recommande l'ajustement de l'accord bilatéral de 1968    La France va accueillir les premiers réfugiés    Expulsion de 300 femmes et enfants de terroristes étrangers    L'automobile en force à la prochaine foire de la production nationale    Mugabe démis de son poste de président de son propre parti    La 3008 décroche son 35e titre    La Chery QQ made in Algeria dès 2018 !    « Je sais où va l'argent de l'Anep »    Contrôle des candidatures aux élections : Nous respectons la loi, dit Yacoub    Dans le grand sud : Les opérations de vote commencent    Ounas et Bentaleb dans le Top 25    Bounedjah et Hamroun buteurs    L'EN enchaîne son 3e succès    Une adresse mail est ouverte    Le Sete récidive    Un réseau de trafic de drogue démantelé    Formation professionnelle : Le secteur adopte une stratégie basée sur la recherche permanente    Le Cndpi immortalise l'évènement    Un pizza-show sera ouvert vendredi à Alger    "Carte postale" applaudie par un public nombreux    L'artiste-peintre Choukri Mesli inhumé dans sa ville natale, Tlemcen    Sénégal : Face au changement climatique, des territoires insulaires s'unissent    Ministère de la Communication-HCA : Veiller à ce que la langue arabe soit "indemne d'incorrections"    Oran: une fillette retrouvée morte quelques heures après sa disparition    Ligue 1 Mobilis - Réserves : Le Paradou AC, nouveau leader    Oran : Le monoxyde de carbone, ce tueur silencieux    Festival international Cinéma et migrations : «Zeus» primé à Agadir    USM Alger    Rachid Boudjedra à propos de son pamphlet    Vaste opération d'aménagement sur la RN4: Vers la création d'un nouveau site de détente pour les familles    Le concours fixé au 26 décembre: L'Education recrute des médecins et des psychologues    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Santé : Il faut réhabiliter le médecin généraliste
Publié dans Info Soir le 21 - 10 - 2017

Prérogatives - «Je vous dirais sans ambages que pour ce qui me concerne, le véritable médecin est sans conteste le médecin généraliste.»
C'est ce qu'affirme le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui qui avance que le médecin généraliste doit constituer la pierre angulaire du système de santé national au regard du travail qu'il accomplit.
«Il est absolument nécessaire que le médecin généraliste soit réhabilité au regard du travail colossal qu'il accomplit», a indiqué le ministre qui inspectait un établissement hospitalier privé implanté dans la ville de Khemis Miliana dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya d'Aïn Defla. Il a dans ce contexte regretté un certain inversement des choses de la part des citoyens, qui se rendent souvent chez le médecin spécialiste pour une pathologie qui ne relève pas de ses compétences ou qui peut être aisément prise en charge par un médecin généraliste. «C'est le médecin généraliste qui examine en premier une femme enceinte sur le point d'accoucher ou un patient souffrant d'une pathologie se rapportant à l'ORL», a-t-il argumenté. Signalant que l'orientation vers le médecin spécialiste se fait selon un certain nombre de critères déterminés, il a souligné que le programme du ministère relatif à la création de circonscriptions sanitaires donnera au médecin généraliste le statut de médecin référent de la famille qui constituera un passage obligé pour tout patient avant d'aller à l'hôpital ou de consulter un médecin spécialiste. Au début de sa visite, le ministre de la Santé s'est rendu à l'établissement public hospitalier Mekkour Hamou du chef-lieu de wilaya, discutant longuement avec le personnel médical et paramédical. Tout en relevant un déficit dans un certain nombre de prestations telle la radiologie, M. Hasballaoui a instruit les responsables du secteur à prendre en charge les préoccupations du personnel, mettant en évidence l'importance d'intégrer les spécialistes dans le système de santé. A Miliana,le ministre a inspecté l'établissement hospitalier Farès Yahia, où il s'est intéressé notamment aux conditions de prise en charge au niveau du service de gynécologie. Faisant état de 2 500 gynécologues à l'échelle nationale (dont 600 relèvent de la fonction publique), il a soutenu que le déficit dans cette spécialité est indéniable, signalant qu'un travail visant l'amélioration des conditions de travail des médecins est sur le point d'être achevé et qu'il leur sera soumis une fois achevé. Rappelant la nécessité de faire appel au privé pour pallier le manque en la matière, il a instruit le DSP à aménager une salle pour l'accomplissement des césariennes, remarquant que l'introduction de nouvelles techniques de soins ne pourra qu'améliorer les prestations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.