Groupe F : Le Cameroun sans sourciller face à la Guinée-Bissau    SELON SALIM LABATCHA, LE NOUVEAU SG : L'UGTA adhérera au Hirak    Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Bouira : Etudiants, élus et citoyens marchent pour la libération des dix-sept détenus    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    Samy Agli, nouveau président du FCE    L'union de la wilaya de Tizi Ouzou dénonce "un simulacre"    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    MC Oran: Une feuille de route à appliquer en urgence    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    L'ARBRE DESSECHE    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bob Dylan, prix Nobel de littérature
Le choix de l'académie suédoise a surpris tout le monde
Publié dans La Tribune le 15 - 10 - 2016

Le barde idéaliste de la «beatnik generation» est récompensé de la plus prestigieuse distinction pour tous les poèmes qu'il déclamait accompagné de sa guitare et son harmonica ou qu'il confiait à d'autres interprètes comme Joan Baez
Il y avait de la joie, il y avait de l'étonnement aussi. Mais les deux se rejoignent dans la surprise. Personne ne s'attendait à l'attribution, jeudi dernier, du Nobel de la littérature à Bob Dylan, l'auteur, compositeur et interprète américain dont les textes poétiques ont influencé deux générations d'artistes dans le monde entier et accompagné un des plus grands mouvements sociaux des années 1960, le mouvement hippies, qui a eu ses prophètes, ses maîtres-à-penser (Jack Kerouac) et ses artistes dont Dylan, tous militant pour le «peace'n love».
Vu sous cet angle, le choix de l'Académie suédoise cadre parfaitement avec le testament d'Alfred Nobel qui prescrit de récompenser «l'auteur de l'ouvrage littéraire le plus remarquable d'inspiration idéaliste». Ce que dira la secrétaire générale de l'Académie suédoise, Sara Danius, qui a annoncé que Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, 75 ans, a été récompensé «pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d'expression poétique». «Bob Dylan écrit une poésie pour l'oreille, qui doit être déclamée. Si l'on pense aux Grecs anciens, à Sappho, Homère, ils écrivaient aussi de la poésie à dire, de préférence avec des instruments», arguera-t-elle, assurant qu'une «grande unité» avait présidé au vote des académiciens. «Il est extrêmement doué pour la rime. C'est un sampleur littéraire», ajoutera la secrétaire générale de l'Académie anticipant les critiques qui ne manqueront pas de fuser quant à ce choix privilégiant un poète-chanteur à des romanciers ou de poètes dont certains attendent le prix depuis des années. Et elles seront nombreuses sur les réseaux sociaux dont celle de l'Ecossais Irvin Welsh, auteur de Trainspotting, a égratigné les membres du jury les qualifiant de «hippies séniles».
Mais ils seront tout aussi nombreux qui salueront le choix de l'Académie dont l'assistance d'où ont jaillit des hourras à l'annonce du lauréat. Parmi les autres habituels candidats encore déçus, on retiendra le commentaire de Salman Rushdie qui écrira sur Twitter que c'est une «un super choix», qualifiant Dylan de «brillant héritier de la tradition des bardes». La complice et ex-partenaire de Dylan, Joan Baez, autre icône de la folk music, dira que c'est «une nouvelle étape vers l'immortalité» du chanteur. «De mon répertoire qui s'étale sur 60 ans, aucune chanson n'a été aussi émouvante et ne valait autant la peine dans sa profondeur, sa noirceur, son mystère, sa beauté et son humour que celles de Bob», a écrit la chanteuse sur Facebook. Le président américain Barack Obama, qui a décoré Bob Dylan dont il se dit «grand fan» en 2012, s'est également réjouit pour ce Nobel «Félicitations à l'un de mes poètes préférés, Bob Dylan, pour ce Nobel tout à fait mérité», a-t-il écrit sur Twitter.
Premier musicien récompensé par l'Académie depuis la création du prix en 1901, son nom comme celui du Canadien Leonard Cohen revenait de temps en temps dans les spéculations autour du Nobel, sans jamais être pris au sérieux. Désormais, le barde idéaliste de la «beatnik generation» est récompensé de la plus prestigieuse distinction pour tous les poèmes qu'il déclamait accompagné de sa guitare et son harmonica ou qu'il confiait à d'autres interprètes comme Joan Baez.
R. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.