Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bob Dylan, prix Nobel de littérature
Le choix de l'académie suédoise a surpris tout le monde
Publié dans La Tribune le 15 - 10 - 2016

Le barde idéaliste de la «beatnik generation» est récompensé de la plus prestigieuse distinction pour tous les poèmes qu'il déclamait accompagné de sa guitare et son harmonica ou qu'il confiait à d'autres interprètes comme Joan Baez
Il y avait de la joie, il y avait de l'étonnement aussi. Mais les deux se rejoignent dans la surprise. Personne ne s'attendait à l'attribution, jeudi dernier, du Nobel de la littérature à Bob Dylan, l'auteur, compositeur et interprète américain dont les textes poétiques ont influencé deux générations d'artistes dans le monde entier et accompagné un des plus grands mouvements sociaux des années 1960, le mouvement hippies, qui a eu ses prophètes, ses maîtres-à-penser (Jack Kerouac) et ses artistes dont Dylan, tous militant pour le «peace'n love».
Vu sous cet angle, le choix de l'Académie suédoise cadre parfaitement avec le testament d'Alfred Nobel qui prescrit de récompenser «l'auteur de l'ouvrage littéraire le plus remarquable d'inspiration idéaliste». Ce que dira la secrétaire générale de l'Académie suédoise, Sara Danius, qui a annoncé que Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, 75 ans, a été récompensé «pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d'expression poétique». «Bob Dylan écrit une poésie pour l'oreille, qui doit être déclamée. Si l'on pense aux Grecs anciens, à Sappho, Homère, ils écrivaient aussi de la poésie à dire, de préférence avec des instruments», arguera-t-elle, assurant qu'une «grande unité» avait présidé au vote des académiciens. «Il est extrêmement doué pour la rime. C'est un sampleur littéraire», ajoutera la secrétaire générale de l'Académie anticipant les critiques qui ne manqueront pas de fuser quant à ce choix privilégiant un poète-chanteur à des romanciers ou de poètes dont certains attendent le prix depuis des années. Et elles seront nombreuses sur les réseaux sociaux dont celle de l'Ecossais Irvin Welsh, auteur de Trainspotting, a égratigné les membres du jury les qualifiant de «hippies séniles».
Mais ils seront tout aussi nombreux qui salueront le choix de l'Académie dont l'assistance d'où ont jaillit des hourras à l'annonce du lauréat. Parmi les autres habituels candidats encore déçus, on retiendra le commentaire de Salman Rushdie qui écrira sur Twitter que c'est une «un super choix», qualifiant Dylan de «brillant héritier de la tradition des bardes». La complice et ex-partenaire de Dylan, Joan Baez, autre icône de la folk music, dira que c'est «une nouvelle étape vers l'immortalité» du chanteur. «De mon répertoire qui s'étale sur 60 ans, aucune chanson n'a été aussi émouvante et ne valait autant la peine dans sa profondeur, sa noirceur, son mystère, sa beauté et son humour que celles de Bob», a écrit la chanteuse sur Facebook. Le président américain Barack Obama, qui a décoré Bob Dylan dont il se dit «grand fan» en 2012, s'est également réjouit pour ce Nobel «Félicitations à l'un de mes poètes préférés, Bob Dylan, pour ce Nobel tout à fait mérité», a-t-il écrit sur Twitter.
Premier musicien récompensé par l'Académie depuis la création du prix en 1901, son nom comme celui du Canadien Leonard Cohen revenait de temps en temps dans les spéculations autour du Nobel, sans jamais être pris au sérieux. Désormais, le barde idéaliste de la «beatnik generation» est récompensé de la plus prestigieuse distinction pour tous les poèmes qu'il déclamait accompagné de sa guitare et son harmonica ou qu'il confiait à d'autres interprètes comme Joan Baez.
R. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.