Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Maqnine khéloui» et «coupleur sans pitié» sur Ouedkniss.com !
Publié dans La Tribune le 04 - 05 - 2017

Savez-vous, bandes de passereaux siffleurs, quel lien y aurait-il entre le chardonneret «tiwawaty», un tilapia agressif et Amar Ezzahi ? Oui, vous avez bien lu, Amar Ezzahi, le dernier pharaon du châabi à quitter la vie. Le rapport entre le chardonneret chanteur en mode «tiwawaty», le tilapia, cette carpe exotique si prisée des aquariophiles algériens et le chanteur de «El Maqnine ezzine», c'est Ouedkniss.com. Pionnier des sites de vente en ligne où on y va comme à la pêche de gros ou à la chasse à l'oiseau rare. Mes aïeux, quel bonheur de redécouvrir à chaque fois ce site du bon-vivre et du mieux-être algériens, avec une manière de dire les choses et de les nommer, typiquement algérienne ! Sur le virtuel Ouedkniss.com, c'est une autre Algérie, bien réelle celle-là, qui exhale les parfums odorants et capiteux du jasmin blanc et du galant de nuit qui embaument certaines demeures algéroises. Sur Ouedkniss.com, et nulle part ailleurs, on trouve, outre l'automobile, le Smartphone, l'électroménager, le bric-à-brac du bricoleur, les arts de la table, la déco, les logements, les ovins, l'ameublement et bien d'autres sources de bonheur pour le chineur. Des livres, parfois rares, des plantes, des oiseaux de toutes races, des poissons cichlides du Malawi, des chiens de bons pédigrées, des vaches laitières, des rapaces diurnes et nocturnes et des répulsifs pour serpents ! Des écureuils kabyles, des cochons d'Inde, mais aussi des pigeons pour tous les goûts des colombiculteurs. Et, piment sur le couscous de grand-mère, des hamsters et des poissons d'aquariums, avec les accessoires nécessaires, les plantes décoratives et les produits de traitement de l'eau et de soins pour les espèces. Un sacré bazar cet Ouedkniss.com où l'on peut acheter aussi des matelas gonflables, des fast-foods ambulants et tout l'attirail de l'apiculteur, mais pas seulement. On peut même tomber sur une annonce renversante, d'une truculence assez équivoque. Comme celle, sous le nom de code «mssam'î», un homme ou même une femme, propose : «J'ai un homme qui peut tout ce que vous voudrez, mais il mange et dorme trop. Livraison à domicile. Merci. 20 000 DA négociables.» Traite négrière des temps modernes et à l'algérienne ? Difficile de sonder le mystère de cette annonce pimentée, il est vrai, mais bien rare. Plus communes, mais encore plus savoureuses, sont les annonces propres au chardonneret qui fleurent bon le mélange de cumin, curcuma, carvi et de cannelle. Et ça évoque délicieusement «Al-Maqnine ezzine», la chanson magnifiée par Khouya El Baz Mohamed El Badji et sublimée par Amar Ezzahi. Al maqnine, le Carduelis-carduelis fétiche des Algériens, gracieux passereau au plumage bariolé, au masque rouge et au gazouillis fluide, avec variations et modulations de fréquences. Et là, mes amis, sur Ouedkniss.com, rien que de l'amour ! On convoque même la philosophie du châabi. Tel cet annonceur anonyme qui dit «j'ai un vieux maqnin de Khémis Miliana, khéloui». Le khéloui, cette mystérieuse alchimie de l'extase du mélomane algérois, qui succombe à l'envoûtement du châabi comme d'autres auraient goûté à la magie du tarab arabe. Et cet autre éleveur qui vous propose son «Maqnine très bienne». Et un autre, son «chardonneret en bon état» ; un troisième, son chardonneret au «chant super, très propre, sans faute», qui chante juste. Ou encore un «chardonneret, chant mahboul» pour vous enchanter à l'envie ! Et cet autre poète qui veut vous vendre un «chardonneret cravaté» qui chante en modes «laglag tiwawaty», «gazret tiwawaty», «galoupe tiwawaty» et même un «tiwawaty foutisé», à vous foutre de la joie dans les oreilles et dans le cœur ! On passe ensuite du chardonneret au canari. Et là, on siffle de plaisir avec un amateur qui veut céder «un mâle orange, très bon chanteur et coupleur sans pitié», mais dont «la femelle blanche n'est pas prête», sans que l'on sache pour autant si c'est pour le chant ou pour l'accouplement. Et tel autre, propriétaire d'un canari satiné, qui veut le vendre parce que «ébda iykhalatt fé éttssfar», manière poétique de dire que quand il chante, il s'emmêle les pinceaux ! Ensuite, un autre vendeur qui propose un canari gloster corona de Médéa, qui «ne chante pas beaucoup, mais rahou djay». Traduire, un canari, apprenti-chanteur. Et, grain de beauté sur le bec du canari enchanteur, le «tilapia agressif». Celui-là, c'est un petit poisson riche en vitamines et en Oméga 3, qui vient notamment du Mozambique. Les Algériens l'aiment suffisamment pour le mettre dans un aquarium, plutôt que dans une poêle à frire, comme ailleurs en Afrique. Et ça, mesdames et messieurs, c'est du «tiwawaty foutisé», à l'algérienne.
N. K.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.