PLF 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Juventus : Ronaldo ne sera pas sanctionné    Para-athlétisme/Mondial-2019 (Lancer du poids F32): Mounia Gasmi décroche le bronze    Les programmes de logements réalisés par des entreprises algériennes    L'Algérie souhaite installer une industrie locale des énergies renouvelables    Sit-in des professeurs d'enseignement primaire à Alger    Procès en cours de 42 militants du Hirak (Vidéo)    JUSTICE : Vers le recrutement de 274 magistrats    CORRUPTION : Le procès d'Ouyahia, Sellal et 3 ex-ministres fin novembre !    Crimes contre les civils sahraouis: l'Association des juristes démocrates condamne    De fortes pluies continueront d'affecter plusieurs wilayas de l'Est    RECEPTIONNES EN 2013 : 120 logements sociaux non encore attribués à El-Kerma    De nouvelles élections dans un climat crispé    Marche contre l'islamophobie à Paris    La filière de l'Europe de l'Est se prépare    L'offensive de Benmessaoud    Est-ce le déclic pour la JSMB ?    "Le pouvoir est pris de panique"    Un budget 2020 déséquilibré    La communauté internationale appelée à faire pression sur le Maroc pour éliminer son «mur de la honte»    4 morts et 2 blessés à Djelfa    Hassen Ferhani présente "La reine du Sahara" à Alger    Une fatwa ratée pour une reine répudiée    Timide présence du livre algérien en l'absence de ses éditeurs    ACTUCULT    Liban: des milliers de manifestants dans la rue    Festival de danse contemporaine: prestations diverses sur "la recherche et la compréhension de soi"    Transport maritime : Report et annulation de plusieurs rotations vers Marseille    Tunisie : Ghannouchi et les islamistes veulent la présidence de l'Assemblée    Benlamri offre la qualification à Al Shabab Essaoudi    Les Prix du concours de récitation du Coran et des Hadiths remis vendredi    Benflis s'engage à satisfaire les demandes du Hirak    Ligue 2: Du retour du RCR à la déception du WAT    Présidentielle: Une campagne électorale pas comme les autres    Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés     Constantine - Caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone    Bouira - Collision sur l'autoroute : 3 blessés    Algérie-Zambie et Algérie Botswana : Liste des 23 joueurs convoqués    Ligue 1 (10e journée) : Le CRB chute à Constantine, l'ESS et le CABBA renouent avec la victoire    Bouira: 70 exposants participent à la foire locale de l'artisanat traditionnel    CAF Awards 2019 : Dix Algériens parmi les nominés pour le Onze-type de l'année    Jeunes porteurs de projets économiques: Le ministère de Travail annonce une bonne nouvelle    Présidentielle du 12 décembre prochain: Benflis prévoit des réformes politiques, économiques et sociales dans son programme électoral    Le porte-parole du candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaid Il est venu le temps de remplacer la légitimité révolutionnaire par la légitimité ...    Présentation du projet de loi modifiant le Code de procédure pénale: Zeghmati dévoile les grandes lignes du plan judiciaire    Morales lance un appel au dialogue    Parution : "Medghacen, histoires secrètes", regards croisés sur le plus ancien mausolée royal    24e SILA: L'édition africaine commune "très faible"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sandoz piétine la loi algérienne
Laboratoire helvétique installé en Algérie
Publié dans La Tribune le 24 - 07 - 2011

Sandoz, un laboratoire suisse implanté en Algérie, est en infraction à la loi encadrant le marché d'importation des médicaments. Il l'est depuis au moins deux ans, sans que pareille situation fasse réagir le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Pourtant, la règlementation est claire : dans son article 28, l'arrêté ministériel datant du 30 octobre 2008 et publié au Journal officiel le 14 décembre 2008 fixant les conditions techniques à l'importation des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux destinés à la médecine humaine, stipule que lorsque l'importateur est lui-même fabricant des produits importés et dispose de sa propre filiale commerciale, il doit être l'importateur exclusif de sa gamme de produits. Il en est autrement pour le laboratoire helvétique. En effet, les produits pharmaceutiques Sandoz sont importés par deux autres opérateurs privés, ce qui constitue une entrave à la réglementation en cours. Une infraction en règle qui n'aura pas échappé au département que dirige Djamel Ould Abbas, aujourd'hui. Le ministre est au fait de ce qui se passe sur le marché des importations.Cet état de fait n'a fait que perdurer et Sandoz en tire profit, bénéficiant de trois programmes d'importation au lieu d'un seul, comme c'est le cas de tous les autres laboratoires. Et ce n'est pas tout, Sandoz s'autorise à accorder aussi des ristournes qui varient, selon une convention signée avec deux grossistes et dont la Tribune détient une copie, entre dix et... vingt-cinq pour cent, une pratique interdite par l'arrêté du ministère de la Santé de 1992. Le directeur général de Sandoz Algérie, Lasoued Toufik, dans de récentes déclarations, souligne, entre autres : «Il est vrai que depuis le second semestre 2010, Sandoz Algérie a ajouté à ses activités l'importation des produits finis du groupe Sandoz. De plus, la distribution des produits Sandoz et/ou importés est assurée par des distributeurs.» Lasoued dira au sujet des ristournes que, tenant compte de la réglementation, du code de déontologie et des directives du groupe, l'entreprise Sandoz accorde aux distributeurs les marges auxquelles ils ont légalement droit et s'interdit de remettre des échantillons gratuits et encore moins d'accorder une quelconque ristourne. Il s'en défend plus loin : d'ailleurs, au-delà des interdictions légales, de telles pratiques sont totalement bannies dans tout le groupe Sandoz.
Y. S.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.