Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Covid-19: plus de 6,7 millions de contaminations et près de 400.000 décès dans le monde    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    MO Béjaïa : Zahir Attia n'est pas le «bienvenu»    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    Reprise des activités économiques et commerciales: l'ANCA salue la décision    BLIDA RESPIRE    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    D'anciens manuscrits et des bâtiments historiques en péril    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    Chlef: La récolte céréalière en baisse    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Espagne: La demande insolite du FC Barcelone    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Le Brent continue sa progression    Le Consul général de France à Alger s'exprime    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les conseils de classe convoqués ce lundi    Hommage au personnel médical de l'hôpital d'El-Amria    Ghannouchi fragilisé    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La douce revanche de Mahrez !
Publié dans Le Buteur le 14 - 05 - 2019

Ça y est, le titre de champion d'Angleterre pour cette saison 2018-2019 est dans la poche. Après une lutte acharnée avec Liverpool, Manchester City a su maintenir la cadence jusqu'au bout et triompher lors de l'ultime journée de Premier League. Riyad Mahrez, déjà vainqueur du championnat en 2016 avec Leicester City, vient à présent étoffer son palmarès avec un deuxième sacre, en attendant de finir la saison avec un triplé historique, samedi prochain, à l'occasion de la finale de la FA Cup face à Watford. Avant-hier face à Brighton, personne ou presque ne s'attendait à ce que l'ancien Havrais débute la partie, lui qui n'avait plus joué en Premier League depuis le 3 avril (face à Cardiff City). Un pari gagnant de Guardiola qui a finalement décidé de compter sur son ailier algérien qui le lui a rendu parfaitement bien en étant l'auteur d'un grand match avec à la clé une passe décisive et un but. Arrivé l'été dernier au club en provenance de Leicester City pour la somme record de 68 millions d'euros, Mahrez avait fait des débuts excellents. Très souvent titulaire, il faisait partie des choix numéro 1 de l'entraîneur catalan lors des grands matchs. Il a réalisé une première moitié de saison tout à fait honorable (7 buts et 6 passes décisives) toutes compétitions confondues. Toutefois, les choses ont pris une tout autre tournure pour lui dès l'entame de l'année 2019. Un mois de janvier où il n'a pas joué la moindre minute en Premier League. Cela s'est poursuivi ensuite en Ligue des champions où malgré son rang de meilleur passeur (4) de la compétition (au terme de la phase des poules), l'Algérien manquait à l'appel lors du 8e de finale disputé face à Schalke 04. À partir de là, Riyad se contentait principalement de débuter les matchs des différentes coupes nationales (FA Cup et Coupe de la Ligue anglaise) où il s'illustrait malgré tout en marquant des buts tout en délivrant des passes décisives (face à Rotherham, Burnley, Newport, Oxford, Burton). Cela ne suffisait pas aux yeux de Guardiola qui continuait à le marginaliser et à lui donner que des bribes de minutes en Premier League, jusqu'à même le priver de cinq matchs de suite durant le mois d'avril alors que l'équipe enchaînait les matchs chaque trois jours.
Il n'a jamais douté de ses qualités
Evidemment, du côté des médias britanniques et des observateurs outre-manche, on commençait à remettre en cause le transfert de Mahrez, en affirmant que MAN City n'avait pas à mettre autant d'argent pour un joueur qui finalement ne joue pas régulièrement. The Daily Mail assurait même que le joueur avait demandé à partir cet été. Par la suite, les fans commençaient même à douter de ses qualités, mais fort heureusement, Riyad a un moral d'acier et surtout un tempérament de battant. Pas atteint par les critiques, il a su garder la confiance et sortir face à Brighton une énorme prestation, avec à la clé un but d'anthologie qui a permis à son équipe de se libérer complétement. Interrogé en fin de match, il avait dit : «Je n'ai jamais douté de mes qualités, en dépit de ce qui s'est passé cette saison. Ce n'est pas facile quand vous jouez avec des joueurs de très haut niveau à chaque poste. J'ai été patient, je savais que mon temps allait venir, El Hamdoulilah.»
43 matchs disputés avec les Citizens
Après tant de difficultés, Riyad Mahrez a donc répondu au bon moment à ses détracteurs et pris sa revanche sur ceux qui doutaient de ses qualités. Aussi, pour une première saison dans un très grand club et sous la houlette d'un coach aussi réputé que Guardiola, on peut dire que l'ex-pensionnaire de Leicester City s'est parfaitement débrouillé. Déjà trois trophées de gagnés (Community Shield, Coupe de la Ligue et Premier League), en attendant un quatrième ce samedi. Aussi, il faut souligner que Riyad a quand même pris part à 43 matchs toutes compétitions confondues avec les Citizens pour un total de 2500 minutes jouées. Il est parvenu à marquer 12 buts et à offrir autant de passes décisives. À titre de comparaison, Bernardo Silva, qui est devenu un titulaire indiscutable cette saison (13 buts et 12 passes pour 4000' de jeu) n'avait réussi à marquer que 9 buts et à délivrer 11 passes en 2800' de jeu.
Pep s'est incliné devant le magicien
À la fin de ce match face à Brighton, Pep Guardiola, fidèle à ses habitudes, est allé féliciter ses joueurs et les membres de son staff technique. Admiratif du talent de Mahrez, il s'est attardé durant plusieurs minutes avec lui en lui donnant notamment plusieurs accolades, comme pour le féliciter pour son but somptueux qu'il a marqué et lui montrer qu'il compte sur lui malgré sa décision de le mettre à l'écart lors des précédents matchs. Il est désormais à parier que Riyad va débuter d'entrée de jeu la finale de la FA Cup prévue samedi et on espère que là aussi, l'international algérien brillera encore.
-----------------
Guardiola : «Voilà pourquoi j'ai titularisé Mahrez face à Brighton»
L'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, a expliqué au micro de Sky Sports pourquoi il avait titularisé Riyad Mahrez lors de ce dernier match capital pour le titre face à Brighton, sachant qu'il ne l'avait pas fait jouer depuis six matchs. «J'ai aligné Riyad pour plusieurs raisons. Sa qualité technique, sa personnalité, mais aussi le fait qu'il n'a jamais peur. Je ne sais pas ce qui va se passer dans le match, mais j'assume mes décisions. Nous allons commencer et nous allons voir», a-t-il dit juste avant le coup d'envoi de la partie.
«Riyad peut jouer dans de petits espaces»
Et d'enchaîner : «Pour ce match, nous avons besoin de bons joueurs qui savent jouer dans les petits espaces. Nous avons décortiqué le jeu de cette équipe de Brighton lors de ses derniers matchs et on a vu qu'elle défendait tellement bas. Nous devons jouer dans de petits espaces et Riyad peut le faire», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.