"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zerrouki : «Mahrez me conseille beaucoup et Belmadi m'a facilité la vie en sélection»
Publié dans Le Buteur le 08 - 07 - 2021

«Le problème de langue ne se pose pas, la langue du football est la même sur le terrain»
«Le soutien des Algériens, une source de motivation, je les remercie vivement»
La surprise du coach Djamel Belmadi durant les deux derniers stages des Verts, Ramiz Zerrouki, se confie en exclusivité au Buteur. Le joueur formé à l'Ajax Amsterdam promu cette saison capitaine d'équipe à Twente FC revient sur ses récentes performances en sélection et remercie surtout ses camarades en Equipe nationale pour l'accueil qu'on lui a réservé. Rami aborde aussi quelques sujets concernant son avenir, la sélection et le coach Belmadi qu'on vous laisse le soin de découvrir dans cet entretien.
Tout d'abord, vous avez repris le travail avec Twente, pouvez-vous y revenir un petit peu ?
C'est ma deuxième saison avec les pros de Twente. Après quelques jours de vacances, j'estime avoir bien récupéré de cette saison pleine effectuée l'année dernière. Maintenant, il faut se remettre au travail car la prochaine saison s'annonce exigeante pour moi en club et en Equipe nationale.
Avec deux apparitions pour deux buts marqués, qu'est-ce que cela vous fait ?
C'était certes lors d'un match amical. Je suis content bien entendu d'avoir réussi enfin à me montrer efficace en attaque. C'est dans ce secteur que je dois m'améliorer, c'est pour cela que j'essaye de m'appliquer devant les buts pour performer à ce niveau et devenir plus décisif avec mon club.
Votre coach a décidé de vous désigner capitaine d'équipe, quel est votre sentiment ?
Vous savez, cela signifie beaucoup moi. C'est une marque de confiance qui me pousse à prendre encore plus mes responsabilités. Je vais tout faire pour assumer mon rôle au sein du groupe notamment sur le terrain. Car, c'est là qu'on m'attend encore plus.
On vous sent heureux et vous êtes aussi devenu un joueur important à Twente, où les fans du club scandent même votre nom, c'est bien cela ?
Oui, je suis très heureux à Twente. C'est le club qui m'a permis de progresser et jouer en équipe première de manière plus régulière. Après, lorsque les supporteurs viennent vous féliciter et vous affirmer qu'ils comptaient sur vous, cela bien entendu vous rend fier. C'est une reconnaissance qui encourage à donner plus à l'entrainement et travailler fort pour rester au niveau.
Si on revenait à votre magnifique stage effectué le mois de juin passé avec la sélection ?
Tout d'abord, je dois dire que je suis très fier de faire partie de cette Equipe nationale. C'est un rêve d'enfance et de toute une famille que je réalise. Pour revenir au dernier stage, c'était aussi un grand bonheur d'avoir pu terminer les trois matchs avec trois belles victoires. Pour ce rassemblement, je crois qu'on a bien conclu le travail et les objectifs exigés par le coach Belmadi.
Avec une série d'invincibilité qui dure toujours...
Voilà, exactement, on travaille dure pour maintenir cette bonne dynamique. On a prouvé contre la Tunisie que nous sommes une équipe difficile à battre. Chacun donne tout ce qu'il a pour progresser et bien entendu c'est le football, si un jour on est appelés à céder dans un match, soyez sûr que cela ne se fera pas facilement.
D'aucuns pensent que vous avez confirmé votre bonne première réalisée face au Botswana notamment le mois de mars dernier, votre avis ?
C'est tout le groupe qui a bien fonctionné. Sur le plan résultats, je pense que nous pouvons être satisfaits de ce que nous avons montré durant ces trois matchs et même sur le plan du jeu. Malgré les changements effectués, on a réussi à garder les mêmes principes du jeu et le même état d'esprit.
Et sur le plan personnel, quelle appréciation faite-vous de vos matchs jusqu'ici en sélection ?
Je peux aussi être satisfait de mes performances individuelles. Mais, comme vous devriez le savoir, on doit être exigeants pour aller plus haut, je veux dire qu'il il y a toujours des choses qui pourraient être améliorées et je continue de travailler pour devenir plus utile à la sélection.
Dans un groupe composé de champions d'Afrique, vous avez quand pu vous intégrer dans, sur et en dehors du terrain, parlez-nous de cela ?
A vrai dire, c'est un plaisir d'appartenir à cette équipe. Bien entendu, cela ce se passe bien, depuis le premier stage. Je connais de mieux en mieux les joueurs, l'ambiance est vraiment parfaite et j'en suis tout simplement content.
On a vu Riyad Mahrez venir souvent vous parler, il vous a mis à l'aise surtout qu'il parle bien anglais...
Effectivement, Mahrez vient souvent me parler. C'est un vrai leader, il me donne toujours des conseils sur ce que je peux faire sur le terrain pendant les matchs. C'est franchement un grand capitaine en plus d'être un grand joueur, reconnu mondialement. Sinon tout le monde vient m'encourager. Comme je viens de le dire, c'est une vraie famille où chacun est au service de l'autre et ne ménage aucun effort pour l'aider.
Le coach Belmadi vous a encensé lors de la conférence de presse affirmant que vous avez les moyens de devenir à l'avenir un joueur important de la sélection...
Je ne le remercierai jamais assez d'avoir été le premier sélectionneur à m'avoir offert cette opportunité de représenter mon pays et rendre ma famille en Algérie et aux Pays-Bas fière de moi. Après, franchement, ça fait toujours plaisir d'entendre cela, je suis vraiment ravi et honoré de travailler sous la direction du coach Belmadi, j'apprends et j'apprendrai beaucoup de lui.
Du coup, le public algérien vous a adopté rapidement grâce à votre tempérament de guerrier sur le terrain lors de vos récentes prestations en sélection, une réaction ?
C'est un sentiment formidable, difficile à décrire. C'est pourquoi je fais tout pour rendre le peuple algérien fier à chaque fois que je suis sur le terrain et surtout lorsque je porte le maillot de l'Equipe nationale. Je remercie toutes les personnes qui m'encouragent à travers Instagram, mon seul compte sur les réseaux sociaux. Vous devriez savoir aussi que le soutien des Algériens est la source de motivation des joueurs de la sélection
Justement, certains vous attribuent un compte sur Facebook, qu'en est-il au juste ?
Oui, malheureusement, il y a des gens qui se font passer pour moi, je voudrais profiter de cette occasion que vous m'offrez pour dire que je n'utilise pas Facebook ou Twitter, ce sont donc de faux comptes. Je n'ai qu'un seul compte Instagram qui est vérifié et certifié par la note Bleu.
Un dernier mot peut-être pour la famille en Algérie ?
Ah oui bien sûr ! Je passe le bonjour à tout le monde, mes oncles, mes cousins à Bel Abbès, je les salue tous et j'espère encore leur procurer beaucoup de bonheur. Je leur dis à très bientôt Inch'Allah.
Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.