Man United : Solskjaer ne facilitera pas la tâche à Man City    Real : Hazard sanctionné par Zidane ?    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Mouloudia n'a pas joué comme à son habitude
Publié dans Le Buteur le 23 - 01 - 2012

Bracci : «Il fallait un sacré courage pour aligner trois nouvelles recrues dans un match aussi important»
Ghrib : «Les applaudissements des supporters prouvent que nous sommes sur la bonne voie»
Grosse était la déception du Mouloudia à l'issue de la rencontre qui l'a opposé à la JSK, puisque l'équipe misait sur une victoire lors du Clasico, pour entamer cette phase retour du championnat de fort belle manière. Les poulains de Bracci cherchaient donc à se mettre en confiance et montrer un nouveau visage de leur équipe, après le renforcement de l'effectif par de bons éléments, mais surtout grignoter des places au classement. Ce semi-échec inattendu n'est pas fait pour arranger les choses pour le Mouloudia. Les joueurs ne peuvent s'en vouloir qu'à eux-mêmes, eux qui ont joué de manière anarchique, laissant les consignes du coach aux vestiaires. Lors du stage de préparation effectué à Benidorm, les joueurs du MCA ont vraiment montré de belles choses sur le terrain face à Orihuela et l'AFE, en usant de passes courtes, mettant les qualités techniques de chacun d'entre eux au profit du collectif. C'est avec une telle manière de jouer qu'ils ont forcé l'admiration en Espagne, d'autant plus que les attaquants avaient fait preuve de vivacité et de vitesse. Ce qui n'a pas été le cas samedi dernier face aux Kabyles, car les camarades de Babouche ont abusé de longues balles, ce qui a arrangé les affaires de la défense kabyle qui s'est montrée intraitable sur ce genre de balles. Alors que certains joueurs ont voulu user de leur technique, sans qu'ils ne puissent faire la différence. Ils avaient fait l'objet d'un marquage strict et les défenseurs kabyles se replaçaient très vite.
Le jeu s'est amélioré en seconde période, mais…
A la mi-temps, Francois Bracci a sermonné ses joueurs en leur demandant de poser le jeu et de jouer comme ils avaient l'habitude de le faire, car les camarades de Babouche ne pouvaient en aucun cas bousculer l'arrière-garde kabyle, à voir leur façon de jouer. Les joueurs avaient donc essayé d'appliquer les consignes de leur coach, ce qui leur a permis d'ailleurs de se montrer un peu plus dangereux, en s'offrant des occasions de scorer par des tirs lointains. Ils butèrent sur un Malik Asselah des grands jours, mais aussi sur une équipe qui a repris confiance en soi. En réalité, le Mouloudia s'est fait compliquer la situation en passant complètement à côté de son sujet en première période. La pression est monté donc d'un cran chez les joueurs du MCA pour le reste de la rencontre, qui a vu les joueurs manquer de lucidité. Ainsi, les poulains de Bracci doivent retenir la leçon de ce Clasico et vite se racheter, car il ne sert à rien de préparer une stratégie de jeu durant tout un stage de préparation, pour que chacun évolue de sa propre manière en matchs officiels.
-----------------------
Bracci : «Il fallait un sacré courage pour aligner trois nouvelles recrues dans un match aussi important»
Au lendemain du Clasico, nous avons joint François Bracci afin de faire le point avec lui sur le match nul concédé à domicile face aux Canaris. Le coach corse a défendu mordicus son plan d'attaque, même s'il reconnaît qu'il n'a pas fonctionné comme il le souhaitait. «Ecoutez, il fallait un sacré courage pour aligner trois nouvelles recrues face à la JSK. Il ne faut pas chercher les performances des uns et des autres. Moi ce que je juge durant une rencontre, c'est la prestation collective de l'équipe.»
«Nous avons joué anarchiquement, c'est ce qui a facilité la tâche à la JSK»
Poursuivant son analyse, Bracci dira à propos de la production collective de son équipe. «Nous avons joué de façon anarchique, surtout en première mi-temps, usant de longs ballons, ce qui a facilité la tâche à notre adversaire. Nous aurions même pu prendre un but dans les dernières minutes, tant nous avons affiché un certain laxisme dans le repli défensif. Il est certain qu'il faudra recadrer tout cela pour le match contre Sétif
«C'est pour avoir de la profondeur que j'ai opté pour Yalaoui»
Pour beaucoup, Nabil Yalaoui était dans un jour sans, un choix que Bracci à voulu expliquer : «Il fallait faire des choix, j'ai opté pour Yalaoui afin d'avoir de la profondeur. Malheureusement, ça n'a pas marché et c'est pour cela que j'ai opéré des changements.»
«Sayoud est un grand joueur. Il sera bien meilleur lors des prochains
rendez-vous»
Au sujet de la titularisation d'Amir Sayoud qui a fait jaser en raison de son manque de compétition, l'entraîneur du Doyen dira : «Il ne faut pas juger un joueur sur son premier match. Sayoud est un grand joueur qui a d'énormes qualités. Au fil des matchs, il retrouvera toutes ses sensations et il sera meilleur», dira en conclusion le coach du Doyen.
-----------------------
Besseghir :«Je suis déçu pour les supporters et on se rachètera face à l'ESS»
Le MCA a manqué son premier match de la phase retour du championnat en se faisant tenir en échec par la JSK…
On voulait bien réaliser une victoire face à la JSK, malheureusement la chance n'était pas de notre côté. On a eu affaire à une équipe qui s'est regroupée derrière. Je suis vraiment déçu pour nos supporters qui se sont déplacés en masse pour nous soutenir. On se rachètera face à l'ESS.
Le Mouloudia n'a pas bien tourné en première période de jeu, en facilitant la tâche à l'adversaire par de longues balles…
Je pense que nous n'avons pas joué comme en le souhaitait en première période, mais on s'est tout de même créé des occasions de buts à l'approche de la mi-temps et l'arbitre nous en a privé d'un valable.
Tout le monde est unanime à dire que ce but refusé était le tournant du match…
Si l'arbitre avait validé le but, les choses auraient pris une autre tournure, et la JSK aurait été contrainte de se découvrir. Malheureusement, l'arbitre nous a refusé un but tout à fait valable et un penalty.
L'équipe a réussi tout de même à montrer un bon visage en seconde mi-temps en posant le jeu…
Dans l'ensemble, nous avons dominé les débats de la rencontre, il nous manquait que ce but pour concrétiser notre supériorité et prendre les trois points de la victoire. La chance n'était pas de notre côté, car le portier de la JSK était dans son jour, sans pour autant oublier l'arbitre qui nous a vraiment lésés.
Cet échec à domicile risque de laisser la place au doute s'installer dans l'équipe…
Le semi-échec que nous avons concédé nous servira plutôt de leçon, car sur le plan de jeu, nous avons tout de même réussi un bon match. Nous tâcherons de revenir avec un bon résultat de Sétif, et nous avons les moyens de le faire. Je remercie nos supporters pour leur soutien inconditionnel durant toute la rencontre, et on saura comment les remercier à l'avenir. Nous sommes seulement à la première journée de la phase retour du championnat.
-----------------------
Il a reçu une standing-ovation
Ghrib : «Les applaudissements des supporters prouvent que nous sommes sur la bonne voie»
Il n'y a pas si longtemps, Omar Ghrib avait été décrié par le public du stade 5-Juillet lui imputant les problèmes dans lesquels le club se débattait. Avant-hier, c'était le soir de la renaissance pour le coordinateur de section qui a eu droit à des applaudissements nourris de la part des Chnaoua qui ont beaucoup apprécié le recrutement qu'il a réalisé durant ce mercato hivernal. Une standing-ovation qui n'a pas laissé insensible Ghrib qui nous a confié : «C'est très touchant et motivant de voir le stade de Bologhine afficher complet. Les applaudissements des Chnaoua prouvent bien que nous sommes sur la bonne voie et qu'il faudra persévérer pour rendre au club son lustre d'antan.»
-----------------------
Mention bien pour le public de Bologhine
Le fait de ne pas retransmettre la rencontre sur le petit écran a contraint les supporters du Mouloudia à se rendre en masse à Bologhine. Une aubaine pour les vendeurs de billets au marché noir qui ont pu écouler les fameux sésame au prix de 500 dinars l'unité. Cela fait très longtemps qu'on n'avait pas assisté à une telle ambiance au stade Omar-Hamadi qui affichait complet. Plus de 10 000 supporters étaient entassés dans les gradins avec cette même envie de pousser leur équipe favorite à s'imposer face au club kabyle. Jusqu'à l'ultime seconde de la partie, les camarades de Babouche ont pu jouir du soutien indéfectible de leurs fans qui ont joué à la perfection leur rôle de douzième homme. Même lorsque la nouvelle coqueluche des Chnaoua, Amir Sayoud, était en difficulté en perdant plusieurs ballons au milieu du terrain, il a été ovationné par le public qui a décidé de le soutenir par des applaudissement nourris. Un état d'esprit qui démontre que le public de Bologhine est avant tout un public connaisseur qui apprécie le beau football. D'ailleurs, malgré la déception du match nul concédé à domicile, les Chnaoua ont quitté, certes, le stade la mort dans l'âme, mais avec beaucoup de fair-play, un fait rarissime dans notre championnat gangrené par la violence et les actes de vandalisme. Espérons que cette contre-performance face aux Canaris ne diminuera en rien de l'enthousiasme des Chnaoua qui, on l'espère, seront tout aussi nombreux lors des prochaines affiches du Mouloudia à Bologhine, à commencer par celui du 1er février contre le CSC.
Halilhodzic impressionné par l'ambiance du stade
Même le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui était dans les travées du stade pour assister à l'affiche tant attendue, n'est pas resté insensible à cette ambiance de folie qui régnait au stade Omar-Hamadi, même si le Clasico n'a pas atteint des sommets techniques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.