Du verbiage et des actes    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    L'ancien ministre des Finances, Benkhalfa: La récupération du foncier industriel, une «décision judicieuse»    Un léger mieux mais... Le casse-tête de la liquidité bancaire    Le discours officiel à l'épreuve    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    SCM Oran: Vers le dépôt des licences au niveau de la DJS    Disparition de Fekri: Un corps repêché à Cap Rousseau    Le confinement partiel reconduit    Ballotés entre la wilaya et l'APC: Les concessionnaires privés chargés de la collecte dans l'impasse    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Le Pr Djenouhat invite les épidémiologistes à approfondir les enquêtes    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Après la défaite concédée face à la JSK : Amrani en sursis, les joueurs mis à l'index    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    La démonstration de force d'Ennahdha    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSMB : Club en péril cherche repreneur
Publié dans Le Buteur le 30 - 01 - 2013


Michel a perçu son argent hier
Quelques jours seulement après la dernière défaite face à un mal-classé, le MCO en l'occurrence, et les Béjaouisn'arrivent toujours pas à digérer ce revers qui leur est apparemment resté en travers de la gorge. Après donc deux journées de repos, les joueurs de la JSMB n'ont pas pu reprendre l'entraînement à Béjaïa, à cause de certains supporters. Ainsi, l'entraînement a été délocalisé à Aokas. C'est un groupe de supporters très furieux et surtout inquiets du sort de leur club qui ne tourne pas bien derniers temps. Ces derniers n'ont pas hésité donc à saccager le bus du club sur place. Après cette intrusion malheureuse d'une dizaine de personnes au stade de l'OPOW, qui s'est caractérisée entre autres par un comportement incorrect et révoltant vis-à-vis des travailleurs de la JSMB présents à l'intérieur du siège, le saccage des vitres du bus ainsi que la tentative de l'incendier, le président du club, Boualem Tiab, a décidé de démissionner de la présidence du club définitivement, comme il nous l'a fait savoir juste après l'incident.
Redjradj claque la porte à son tour
En plus de Boualem Tiab, qui a décidé de se retirer carrément de la présidence du club, le directeur général de la JSMB, Rachid Redjradj, lui aussi très déçu du comportement de ce groupe de supporters, et aussi très remonté contre le commanditaire qui les a poussés à exécuter un tel acte, a décidé de jeter l'éponge en démissionnant officiellement cet après-midi. «A l'heure où la mobilisation devrait être de mise pour repartir du bon pied, le comportement condamnable de ce groupe de supporteurs manipulés a été la goutte qui a fait déborder le vase. Nous annonçons notre démission et nous laissons désormais le club à ceux qui veulent le gérer et à ce groupe, pour le sauver désormais de la relégation», a notamment déclaré le directeur général de la JSMB sur les ondes de la radio locale, quelques heures après l'annonce de la démission de son président.
Tiab a voulu le protéger, mais...
Lors de son intervention après l'incident, le président Tiab nous a fait savoir que Redjradj devra continuer sa mission jusqu'à ce que le club trouve un repreneur. Le président a même tenté de le protéger en affirmant que le DG de la SSPA/JSMB n'a pas été derrière le limogeage de Michel car c'est lui-même qui a décidé de mettre fin aux fonctions du Français et non pas Redjradj. Tiab nous a même déclaré que ce dernier n'est même pas responsable du recrutement qui a été réalisé par le coach sortant Alain Michel. Il faut dire que le président a voulu donc protéger Redjradj qui n'a pas voulu lui aussi assumer seul tout ce qui passe actuellement à la JSMB.
Les joueurs s'interrogent sur l'avenir du club
C'est donc un véritable message que les supporters béjaouis veulent adresser aux joueurs car, disent-ils, avec un tel rendement l'équipe n'ira pas loin. Les supporters nourrissenttoutefois l'espoir que les joueurs reprennent conscience et accomplissent la mission qui est la leur, afin de réaliser le vœu de tous les amoureux de la balle ronde béjaouie. Toutefois, il faut dire que les joueurs béjaouis qui sont en train de vivre des moments très difficiles ces derniers jours, commencent vraiment à ressentir une terrible pression sur leurs épaules. Cela n'est pas fait donc pour arranger les affaires des camarades de Zafour qui s'interrogent désormais sur leur avenir et celui du club également.
-------------
Michel a perçu son argent hier
Le désormais ancien coach de la JSMB, le Français, Alain Michel, a reçu son dû hier. En plus des quatre mois de salaire, Michel a obtenu aussi deux autres mois d'indemnités suite à son limogeage après les deux défaites consécutives, contre le MCO et l'USMBA, à domicile. Après donc plus d'une année à la tête de la barre technique béjaouie, Michel, qui a fait du bon travail depuis son arrivée avec, à la clé, une première place ex-æquo avec l'ESS la saison écoulée, la direction, à sa tête le président Tiab, a décidé quand même de le licencier pour recruter un autre coach étranger qui n'a malheureusement pas encore réussi à redresser la barre. D'après Michel, les problèmes qui ont poussé la direction à le limoger dépassent le volet technique du fait que la JSMB ne joue pas le titre cette saison, notamment avec jeune groupe remanié à 90%.
Il quittera Béjaïa ce jeudi
Pour le moment, Alain Michel se trouve toujours à Béjaïa. Depuis son limogeage, dimanche 20 janvier, il n'attendait que son argent pour se rendre enfin chez lui. Après sa rémunération, le technicien français a décidé de regagner son domicile en France, ce jeudi dans l'après-midi. Avant son départ, le coach compte bien s'adresser une toute dernière fois aux journalistes locaux pour une petite conférence de presse. Concernant sa prochaine destination, Michel nous a fait savoir qu'il avait reçu plusieurs contacts mais que, pour le moment, il n'était pas encore fixé, préférant prendre du recul et se reposer avant d'entamer une autre aventure.
«Je souhaite bon chance à Solinas et à la JSMB»
Lors d'une discussion téléphonique avec le coach
Michel, ce dernier nous a fait savoir qu'il avait rencontré le nouvel entraîneur de la JSMB, Gianni Solinas. L'ancien coach de la JSMB nous a dit qu'il avait eu une discussion très fructueuse avec l'Italien à qui il a souhaité bonne chance pour la lourde mission de sauver le club de la relégation : «J'ai rencontré Solinas récemment. On a discuté de plusieurs sujets ayant trait au club. C'est un bon technicien et j'espère vraiment qu'il pourra réussir sa mission. Je lui souhaite bon courage et surtout de réaliser un bon parcours avec sa nouvelle équipe.»
Solinas aura sa licence cette semaine
Après la résiliation du contrat de Michel, le nouvel entraîneur de la JSMB, Gianni Solinas, qui a supervisé le groupe lors du dernier match joué face au CRB au stade du 20-Août, devait signer son contrat officiellement avec sa nouvelle équipe hier. Ce qui lui permettra donc d'obtenir sa licence cette semaine. Ainsi, il pourra certainement coacher son équipe à partir de la main courante, ce samedi, face au CSC.
---------------
Est-ce de cette manière qu'on prépare un match décisif ?
Pour gagner un match, il faut surtout bien se préparer et ne rien laisser au hasard. Il faut aussi mettre les joueurs dans de bonnes conditions et les éloigner de tout ce qui peut les perturber ou les déconcentrer. La JSMB, qui va jouer un match décisif, en tous les cas aux yeux des connaisseurs et des spécialistes, surtout après ce qui s'est passé avant-hier, n'a rien d'une équipe qui veut faire un bon résultat à domicile, s'offrir la victoire, sauver le club et donner la joie à ses milliers de supporters qui n'arrivent plus à suivre ce qui se passe à la maison des Vert et Rouge, ces derniers temps. Ce match de samedi prochain contre le CSC ne semble pas susciter un engouement particulier dans l'entourage du club, y compris les joueurs qui, eux aussi, subissent une énorme pression.
La JSMB a plutôt besoin de sérénité
Tous ces problèmes surviennent à la veille d'un match très important face au CSC, qui tient en haleine toute la ville des Hammadites. C'est sûr que ce genre de chose ne va pas jouer en faveur des gars de Yemma Gouraya, mais en faveur des Constantinois qui veulent surtout profiter de la situation que traverse le club béjaoui ces derniers jours, pour faire de la rencontre prochaine un succès. Les Béjaouis ont besoin plutôt de calme, de sérénité et surtout du soutien de la part de tout le monde, y compris les supporters qui doivent rester derrière leur équipe afin qu'elle puisse relever la tête et réaliser de bons résultats pour redresser la barre, à commencer bien sûr par le match de ce samedi.
Un travail psychologique s'impose
Ce qu'il y a lieu de retenir, c'est qu'après les derniers revers et la défaite humiliante face au CRB, samedi dernier, et ce qui s'est passé avant-hier avec les supporters, le staff technique des Vert et Rouge aura certainement du pain sur la planche durant cette semaine, où il devra travailler beaucoup plus le côté psychologique indispensable dans ce genre de situation, cela même si le club phare de la Soummam est composé de joueurs expérimentés qui ont des capacités morales pour faire face à cette situation qui risque toutefois influer négativement sur l'équipe.
L'entraînement d'hier à Aokas
L'une des premières conséquences de l'incident provoqué par un groupe de supporters avant-hier sur le parking du stade OPOW a été l'instauration du huis clos lors des séances d'entraînement, et ce, depuis hier matin. L'équipe, qui s'est entraînée avant-hier à Aokas, a effectué une autre séance hier dans la matinée dans cette même localité. Le staff technique a voulu surtout fuir la pression et préserver ses troupes. Le club qui est en très mauvaise posture, a plutôt besoin de calme en cette période de doute, que de perturbateurs. Le prochain match face au CSC est déjà décisif car un bon résultat est plus qu'important pour la suite du parcours.
-----------
MCA-JSMB à huis clos
Après le match face au CSC prévu ce samedi dans la soirée à Béjaïa, la formation de la JSMB se déplacera à Alger pour affronter le MC Alger, pour le compte de la 20e journée du championnat de Ligue 1. La JSMB s'apprête donc à avoir une autre confrontation très difficile avec une très bonne équipe qui carbure bien à domicile, donc on sait que la pression exercée par le public est très forte. Mais suite aux problèmes rencontrés lors du dernier derby face à l'USMA, la commission de discipline de la LFP a décidé donc de frapper fort et de sanctionner l'équipe du Mouloudia, qui jouera son prochain match à huis clos. Une situation qui arrangera certainement l'équipe de la JSMB qui sera épargnée par la pression du public mouloudéen, pour essayer de revenir à Béjaïa avec un bon résultat.
Du biquotidien au menu d'hier
Voulant profiter de cette semaine afin de mettre un peu d'ordre dans la maison, notamment après le dernier faux pas face au CRB, le staff technique de la JSMB a décidé d'augmenter un peu la charge hier. En effet, le driver béjaoui a programmé deux séances d'entraînement, la première s'est déroulée dans la matinée à 10h à Aokas alors que la seconde a eu lieu l'après-midi à 17h au stade de l'Unité Maghrébine.
A signaler que ce programme n'a été appliqué qu'hier puisque le coach compte baisser la charge à partir d'aujourd'hui en ne retenant qu'une seule séance d'entraînement par jour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.