Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zemmamouche rate sa chance !
Publié dans Le Buteur le 25 - 05 - 2013


L'autre guerre psychologique des Béninois
Comme nous l'avions rapporté dans l'une de nos précédentes éditions, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, envisageait sérieusement d'aligner le gardien de l'USM Alger, Mohamed-Amine Zemmamouche, lors de la rencontre amicale, prévue face au Burkina-Faso, le 2 juin prochain, au stade Mustapha-Tchaker. Le coach national voulait donner sa chance à l'ancien keeper du MCA, lui qui affiche une forme éblouissante depuis le début de la phase retour. Une source proche du staff technique nous avait révélé que si Zemma réalisait un très bon match, il avait de grandes chances d'être reconduit pour les deux matchs d'après, face au Bénin et le Rwanda. Toutefois, une mauvaise nouvelle vient de le bloquer, sa récente blessure va l'éloigner des terrains pour au moins dix jours, ce qui fait qu'il ne pourra pas être en mesure de tenir sa place face aux Etalons. Du coup, cela signifie que Zemmamouche ne gardera pas non plus les bois lors des deux déplacements en Afrique. Après avoir longtemps attendu sa chance en sélection, le gardien usmiste a raté donc l'opportunité de briller et chiper la place à M'bolhi. Rappelons que le joueur souffre d'un début de pubalgie.
Mbolhi sur du velours
La blessure de Zemmamouche et celle d'il y a trois semaines de Cédric Si Mohamed arrangent parfaitement les affaires de Raïs Mbolhi, qui est assuré de disputer les matches face au Bénin et le Rwanda, et conserver, du coup, sa place de numéro 1, et ce, en dépit de sa baisse de forme inquiétante depuis plusieurs mois maintenant. L'ancien portier du CSKA Sofia, qui a rompu précipitamment son contrat avec le Gazélec Ajaccio, se trouve depuis dimanche au Centre technique national de Sidi Moussa, où il a entamé sa préparation pour ces matches importants du mois de juin.
La délégation algérienne obligée de passer
par l'ambassade pour le visa
L'autre guerre psychologique des Béninois
Les Béninois ne comptent pas lâcher prise, en utilisant tous les moyens pour déstabiliser les Verts, en prévision de la rencontre du 9 juin prochain à Porto-Novo, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 qui se déroulera au Brésil. Ainsi, cette confrontation sera capitale pour les deux équipes, notamment pour le Bénin, contraint de gagner. Idem pour les Verts, lesquels doivent absolument bien négocier ce déplacement, pour aller ensuite chercher une victoire à Kigali, et recevoir après le Mali en position de force. Selon nos informations, la Fédération béninoise de football a saisi, il y a un ou deux jours, son homologue algérienne, pour l'informer de l'impossibilité de délivrer le visa d'entrée au Bénin à la délégation algérienne sur place, à l'aéroport de Cotonou, sans pour autant présenter des arguments valables. Cela ne peut être qu'une tentative de déstabilisation de l'instance dirigée par Anjorin Moucharafou, qui veut apparemment gagner face à l'Algérie par n'importe quel moyen. Et pourtant, à l'aller, la délégation béninoise a eu le privilège de se faire délivrer les visas d'entrée sur le territoire algérien sur place, à l'aéroport international d'Alger. C'était le coordinateur de la sélection, Nabil Boutenoun, qui s'est occupé des démarches administratives à l'arrivée des hôtes de l'Algérie. Cette réaction a suscité les foudres des responsables de la FAF, lesquels devraient prendre leurs dispositions en demandant les visas, soit au consulat de Paris ou à celui de Rabat.
La FAF insiste toujours pour changer d'hôtel
La première provocation de la Fédération béninoise de football était de faire faux bond à la FAF, concernant l'hébergement de la délégation algérienne. En effet, il était convenu que l'équipe hôte prenne en charge la moitié des frais d'hébergement de l'équipe visiteuse, comme l'a fait au match aller la FAF. Seulement, l'instance de Moucharafou n'a pas respecté son engagement, puisqu'au moment où nous mettons sous presse, elle n'a pas donné signe de vie, ni manifesté sa présence à la direction de l'hôtel Bénin Marina, choisi par Saâdi et Tasfaout, lors de leur déplacement à Cotonou, pour organiser le séjour des Verts. La FAF campe, en effet, sur ses positions, à en croire une source autorisée. Elle envisage sérieusement de changer le lieu d'hébergement de l'EN.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.