Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Rencontre gouvernement-walis: Des instructions et des mises en garde    Contrôles renforcés aux frontières    Santé: Les pharmaciens demandent la révision de la carte de «répartition»    L'insomnie due au stress : pourquoi se produit-elle et comment y remédier ?    NA Hussein Dey: Blocages à tous les niveaux !    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    Hamza Rouabah, épidémiologiste au CHU de Sétif: «La vaccination des enfants est actuellement à l'étude»    La direction régionale du Commerce d'Oran dresse son bilan: Plus de 2.211 tonnes de produits saisies en 6 mois    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Les indépendants à l'assaut des communes    Le Gouvernement s'engage    Laporta aurait choisi Xavi    Brèves Omnisports    Mané: «Un match particulier face au Sénégal»    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Lamamra brille à New York    530000 Personnes vaccinées    La vie a repris ses droits    Qui contrôle les transporteurs?    La fin des enseignants non doctorants ?    125 nouveaux cas et 9 décès    «L'Algérie est une puissance régionale»    2.244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    Des salaires à corriger    La littérature comme réinvention perpétuelle du monde    Kaïs Saïed décide d'une série de mesures pour concrétiser la rupture    Un planning de rattrapage pour les travaux en retard    Décès de l'ancien international Rachid Dali    Fateh Talah la 2e recrue...    À la tribune de l'ONU, les Présidents sud-africain et namibien plaident pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Le congrès du FFS reporté    La guerre internationale des gazoducs : entre géopolitique et fondamentaux    La scène médiatique en deuil    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    À quand le vrai bonheur?    La presse en deuil    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Pétrole : le juste prix ?    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Formation en écriture cinématographique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marchés d'Alger : Les prix flambent au premier jour du Ramadhan
Publié dans Le Financier le 29 - 06 - 2014

Les prix des produits de large consommation, notamment les légumes et les viandes rouges et blanches ont affiché au premier jour du mois sacré de ramadan une hausse sensible sur les différents marchés de la capitale, a-t-on constaté.
Des citoyens, courroucés par cette hausse vertigineuse des prix au premier du jour du mois sacré de ramadhan jugent injustifiable «un phénomène qui se répète» chaque année.
Devant un achalandage attrayant, plusieurs pères et mères de familles, couffin à la main, restent hésitant. les prix «exorbitants» ne sont pas pour encourager les emplettes. Les commerçants ont reconnu pour leur part la tendance haussière des prix par rapport à la semaine dernière voire la veille. Au marché Ali Mellah, place du 1e mai, un vendeur de légumes explique cette hausse des prix par l'augmentation des cours au niveau des marchés de gros. Un autre commerçant souligne que l'absence de contrôle était à l'origine de cette hausse vertigineuse des prix.
IL confie n'avoir pas pu se ravitailler ce matin car de nouveaux prix étaient appliqués.
Le prix de la courgette qui affichait 70 DA la semaine dernière a atteint 120 DA, a-t-il ajouté. Les commerçants estiment que les prix devraient connaître une tendance à la baisse après deux ou trois jours de l'entame du mois de ramadan ajoutant que les ventes ce matin étaient «faibles» car les citoyens se détournent en découvrant les prix.
Les prix des légumes ont enregistré une hausse record avec 60 DA le kilogramme de pomme de terre, 50 DA l'oignon et 80 DA la tomate alors que la courgette est passée de 70 à 140 DA soit une augmentation de 100%. La laitue est cédée contre 110 et 120 DA le kilogramme. Les prix des viandes rouges et blanches ont connu, eux aussi, une importante augmentation affichant 1350 et 1500 DA le kilogramme de viande ovine fraîche contre 1000 et 1200 DA à quelques jours du mois de Ramadan. La viande congelée est cédée à 650 DA et le poulet à 300 DA. Les prix des fruits sont restés en revanche, stables selon les citoyens et commerçants. Ainsi, la datte oscille entre 500 et 680 DA le kilogramme alors que le raisin importé a atteint 400 DA. La pastèque s'est vendue entre 35 et 50 DA le kg et la pomme à 200 DA.
Le directeur du commerce de la wilaya d'Alger, Bouras Mimoun, avait déclaré samedi que la hausse des prix qui caractérise les premiers jours du mois de Ramadhan était d'ordre «psychologique».
«La flambée des prix durant la première semaine de Ramadan est un phénomène provoqué par le changement brusque dans la manière de consommation et cela n'est pas propre seulement à l'Algérie», appelant les consommateurs à «rationaliser» leurs achats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.