Manchester City: Guardiola chipe un record à Mourinho    32e anniversaire de la disparition Dda Lmulud : l'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Qualifications CAN: dates et lieux des matchs Algérie - Zambie et Algérie - Botswana fixés    Une obligation, pas un choix    Cour de justice, délits de la contrebande et moyens de lutte en débat    Il y a 50 ans, les nationalisations des hydrocarbures    Les 12 commandements de la phase transitoire    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    Un vendredi sans heurts    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi    «Les joueurs doivent imposer leur football»    Nice - Gouiri : "Le plus important, c'est le collectif"    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Goudjil, l'APN, le 24 Février et la Grande Mosquée d'Alger    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Rebondissement dans le limogeage de l'ex-directeur de la radio locale    «Les femmes sont présentes dans les combats mais pas dans les acquis»    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Neuf militaires tués au Mali    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    AG élective de la FAA : Boukais révèle les irrégularités    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Keddara : Création d'un marché de l'artisanat    MOB : Bouchebah tacle la FAF et accuse    Coopération algéro-française : Appel à projets du programme Profas C+    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marchés d'Alger : Les prix flambent au premier jour du Ramadhan
Publié dans Le Financier le 29 - 06 - 2014

Les prix des produits de large consommation, notamment les légumes et les viandes rouges et blanches ont affiché au premier jour du mois sacré de ramadan une hausse sensible sur les différents marchés de la capitale, a-t-on constaté.
Des citoyens, courroucés par cette hausse vertigineuse des prix au premier du jour du mois sacré de ramadhan jugent injustifiable «un phénomène qui se répète» chaque année.
Devant un achalandage attrayant, plusieurs pères et mères de familles, couffin à la main, restent hésitant. les prix «exorbitants» ne sont pas pour encourager les emplettes. Les commerçants ont reconnu pour leur part la tendance haussière des prix par rapport à la semaine dernière voire la veille. Au marché Ali Mellah, place du 1e mai, un vendeur de légumes explique cette hausse des prix par l'augmentation des cours au niveau des marchés de gros. Un autre commerçant souligne que l'absence de contrôle était à l'origine de cette hausse vertigineuse des prix.
IL confie n'avoir pas pu se ravitailler ce matin car de nouveaux prix étaient appliqués.
Le prix de la courgette qui affichait 70 DA la semaine dernière a atteint 120 DA, a-t-il ajouté. Les commerçants estiment que les prix devraient connaître une tendance à la baisse après deux ou trois jours de l'entame du mois de ramadan ajoutant que les ventes ce matin étaient «faibles» car les citoyens se détournent en découvrant les prix.
Les prix des légumes ont enregistré une hausse record avec 60 DA le kilogramme de pomme de terre, 50 DA l'oignon et 80 DA la tomate alors que la courgette est passée de 70 à 140 DA soit une augmentation de 100%. La laitue est cédée contre 110 et 120 DA le kilogramme. Les prix des viandes rouges et blanches ont connu, eux aussi, une importante augmentation affichant 1350 et 1500 DA le kilogramme de viande ovine fraîche contre 1000 et 1200 DA à quelques jours du mois de Ramadan. La viande congelée est cédée à 650 DA et le poulet à 300 DA. Les prix des fruits sont restés en revanche, stables selon les citoyens et commerçants. Ainsi, la datte oscille entre 500 et 680 DA le kilogramme alors que le raisin importé a atteint 400 DA. La pastèque s'est vendue entre 35 et 50 DA le kg et la pomme à 200 DA.
Le directeur du commerce de la wilaya d'Alger, Bouras Mimoun, avait déclaré samedi que la hausse des prix qui caractérise les premiers jours du mois de Ramadhan était d'ordre «psychologique».
«La flambée des prix durant la première semaine de Ramadan est un phénomène provoqué par le changement brusque dans la manière de consommation et cela n'est pas propre seulement à l'Algérie», appelant les consommateurs à «rationaliser» leurs achats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.