Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros en 2010
Le marché halal en plein essor
Publié dans Le Maghreb le 23 - 01 - 2010

Le marché halal constitue un potentiel énorme encore mal exploré en Europe. Les grandes opportunités, non encore bien explorées, attirent les grands opérateurs de tout ordre. Ainsi, les grandes marques souhaitent développer leur potentiel pour conquérir le marché. Un marché juteux qui réalisera un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros en 2010, selon les estimations de l'institut Solis, un cabinet spécialisé dans les études marketing ethniques. Ce dernier vient d'achever un programme d'études sur le marché du halal avec notamment une enquête auprès des populations originaires du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) vivant en France et ce, sur des thèmes différents, à savoir les comportements de consommation des produits halal (viande charcuterie, plats cuisinés…) les fréquences d'achat, les sommes dépensées, les circuits de distribution fréquentés, sur aussi la notoriété et l'image des marques actives aujourd'hui sur ce marché et les attitudes et motivations des consommateurs. Cette étude a révélé que 4, 5 milliards d'euros seront dépensés en 2010 par les ménages pour leurs achats de produits alimentaires halal. On note, dans la même étude, que ces derniers mois auront connu la plus importante évolution jamais observée sur le marché du Halal en France, sachant que la présence de ces produits dans la grande distribution a été initiée il y a plus de 10 ans. Chaque année, durant la période de ramadan, il a été observé une brusque accélération de la croissance de ce marché, et ce, sur plus d'un plan, notamment en 2009. Ainsi, les lancements de produits ont été nombreux avec désormais une présence plus massive des marques des grands groupes agroalimentaires mais également des marques de distributeurs. Pour la première fois, les mass media ont été utilisées comme levier marketing. Lors de cette même période. L'étude montre que la viande ( 99,3%) et la charcuterie (70%) sont les principales catégories achetées, loin devant les plats cuisinés qui représente un taux de pénétration de 22,9%, suivis des bouillons cubes avec 16,1%. Viennent ensuite les soupes avec 12,7% et les bonbons avec 10,9%. Pour certaines catégories comme la charcuterie et les plats cuisinés, le dynamisme marketing des industriels et des distributeurs s'est traduit en 2009 par une forte croissance du nombre d'acheteurs, notamment en Île de France. Durant les 10 premiers mois de l'année 2009, la charcuterie a connu un augmentation de 31% en termes de nombre d'acheteurs, et les plats cuisinés une hausse de 51%. Le circuit d'écoulement de ces produits, passe encore en grande partie par les commerces traditionnels mais il s'étend aujourd'hui aux réseaux GMS (Grandes et Moyennes Surfaces), pour ce qui concerne les offres de produits halal élaborés pour partie par les grands groupes agro-alimentaires français. Néanmoins, l'étude montre que l'offre halal des grandes marques nationales telles Duc, Fleury Michon, Herta, Knorr, Labeyrie, Liebig, Maggi est moins bien identifiée par les consommateurs, comparée à celle des marques présentes historiquement sur ce marché telles Dounia, Isla Délice, Isla Mondial, Médina, Saada, Jumbo, Zakia.

Le chiffre d'affaires de la restauration rapide atteindra 1 milliards d'euros
Avec une taux de fréquentation de 71%, le chiffre d'affaires estimé des restaurants de type fast-food, sandwicherie et kebab représentera 1 milliard d'euros en 2010. A l'instar des acteurs de la grande distribution, le secteur de la restauration hors domicile poursuit son expansion avec notamment certaines grandes enseignes qui développent des offres de restauration destinées aux consommateurs de produits halal. A l'évidence, le secteur du halal et son extension à un certain nombre de marché de consommation courante constitue un vrai relais de croissance dans cette période de crise. Ces marchés vont continuer à se développer et gagner en maturité sous l'impulsion des fortes attentes des consommateurs, d'une offre qui va continuer à s'étoffer et d'un circuit de distribution qui s'organise, mais aussi d'une demande en expansion entretenue par le dynamisme démographique. La concurrence entre les différents acteurs du marché va, de fait, être plus vive, avec en corollaire la nécessité d'investir dans les moyens marketing pour gagner des positions dans les linéaires des GMS et dans les préférences de choix des
consommateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.