Affaire Hannachi/Mellal : Le président de la JSK écope de 2 mois de prison ferme    Afrique: la Covid-19 aggrave la situation des réfugiés menacés par la faim et la malnutrition    Congrès extraordinaire du FFS: élection des nouveaux membres de l'Instance présidentielle du parti    FMI: la dette publique mondiale atteindra un pic historique en 2020    FAF-ANEF: quatre conférences en ligne au programme en juillet    Alger: interdiction du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends    Covid19: 434 nouveaux cas, 487 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Covid-19: plus de 2.700 artistes ont bénéficié d'une aide financière    Déclarations glorifiant le colonialisme: les Algériens ne doivent "absolument pas tomber" dans le jeu    MASCARA : Des terres agricoles détournées de leur vocation    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    TISSEMSILT : La CNAC à l'écoute des citoyens    MONTAGE AUTOMOBILE EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie apporte des précisions    MASCARA : Un nouveau directeur à l'hôpital ‘'Yssaad Khaled''    CORONAVIRUS A BECHAR : Des activistes manifestent devant le siège de la wilaya    COVID 19 : Oran sera doté d'un laboratoire d'analyses PCR    Meurtris par le Covid, réprimés par le pouvoir: la double peine des médecins égyptiens    DEFENSE : Le général-major Tlemçani à la tête de la 4ème région militaire    PRODUITS PHARMACEUTIQUES : L'ARAV prescrit l'arrêt immédiat des campagnes publicitaires    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES : Un pas vers la reconnaissance par la France de ses crimes    Cheb Khaled rêve d'un Maghreb Uni !    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    Covid-19 à Oran : malgré la hausse du nombre des contaminés, les gestes barrières ne sont pas respectés    Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Algérie/France: des avancées sur les questions mémorielles, en dépit de la persistance des voix des nostalgiques de la colonisation    La Bourse de Tokyo ouvre en baisse, la résurgence du Covid-19 inquiète    Syrie: l'aide transfrontalière de l'ONU suspendue à une décision russe    Sétif : protestation des agents de la direction de réalisation des projets de l'ERGR Aurès pour des salaires impayés    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Rachad, les harragas et la décennie noire    9 juillet 1962    Se sauver ou sombrer    Benrahma et Brentford à deux points des barrages    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Voilà que le loup sort du bois    "J'ai fait l'objet d'une méchanceté gratuite"    Colère et consternation    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    Perspectives moroses pour l'économie algérienne    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Cap sur un nouveau plan de relance    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    La FAF tranchera le 15 juillet    Libye : Le chef de l'ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent    Les chouhada sont revenus ce vendredi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet d'atténuation du changement climatique dans l'agriculture
FAO
Publié dans Le Maghreb le 31 - 05 - 2010

La FAO a lancé au début de l'année 2010 le projet de fonds de multidonateurs de cinq ans " Faire de l'agriculture une solution au changement climatique- Renforcement des capacités pour l'atténuation dans l'agriculture " (MICCA en anglais : Mitigation of Climate Change in Agriculture - Atténuation du changement climatique dans l'agriculture),.Le but principal de ce projet est d'appuyer les efforts pour l'atténuation du changement climatique par l'agriculture dans les pays en voie de développement et la modification des pratiques agricoles vers la réduction des émissions de carbone.
L'ambition du projet est d'aider à la réalisation du potentiel d'atténuation de l'agriculture spécialement chez les petits propriétaires terriens des pays en voie de développement. Si les bons changements sont mis en oeuvre dans les systèmes de production, les émissions peuvent être réduites et des stocks créés dans la biomasse et les sols, tandis que la résilience et la productivité pourront être accrues. Le projet contribuera aux recherches en cours et à la mise en oeuvre de ces changements via la production de meilleures données sur les émissions de gaz à effet de serre et le potentiel d'atténuation, ainsi qu'à divers projets pilotes qui testeront les pratiques agricoles et leur contribution à l'atténuation du changement climatique dans cinq pays. On s'appuiera grandement sur les efforts actuellement en cours à la FAO pour le programme UN-REDD et le secteur des forêts en général, mais aussi pour la construction du travail à long terme de la FAO dans ce domaine. La FAO a reçu un support financier initial de la part du gouvernement de la Finlande dans le cadre de ce projet de fonds de multidonnateurs pour 2010 et 2011. La première phase couvrira les cinq éléments composant le projet, en se concentrant sur plusieurs aspects . il s'agit d'encourager la connaissance sur les émissions de gaz à effet de serre et le potentiel d'atténuation, et de tester au niveau national et régional comment la promotion des techniques d'atténuation peut être intégrée dans les pratiques agricoles. Plusieurs activités sont planifiées pour la première phase 2010-2011. Il s'agit en premier lieu du développement d'une base de données sur les émissions de gaz à effet de serre et d'une analyse de cycle de vie (ACV) des produits agricoles, et du développement d'une base de données sur le potentiel en matière d'atténuation et ses coûts dans le secteur agricole. Une analyse économique globale des options possibles en matière de politique sur le changement climatique sera égalment lancé ainsi, qu'une évaluation des synergies et compromis entre : atténuation dans le domaine agricole, développement agricole et sécurité alimentaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.