JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Apiculture dans la wilaya de Blida: Un énorme potentiel en quête de valorisation
Publié dans Le Maghreb le 13 - 09 - 2012


La wilaya de Blida est bien placée pour prétendre au rang de leader national en matière de production mellifère, compte tenu de son capital savoir-faire humain et ses sites floristiques propices au développement de la filière apicole. L'avancée acquise par la région en apiculture est due à l'ancienneté et à la grande expérience de nombre d'apiculteurs locaux, qui ont exercé ce métier durant de longues années" a indiqué un président d'une l'association qui regroupe les apiculteurs de cette wilaya. Selon ce responsable, un rôle majeur est dévolu à l'Association des apiculteurs de Blida , implantée dans la localité à Chiffa, en matière de formation des agriculteurs, notamment les jeunes universitaires porteurs de projets, qui bénéficient d'une formation pratique adaptée de plusieurs mois. Une moyenne de 250 apiculteurs, en majorité de jeunes universitaires, est formée annuellement par l'Association. Ce dernier a souligné que cette formation leur est prodiguée par des apiculteurs rodés, qui leur dispensent des cours pratiques sur les abeilles, leurs caractéristiques, leur mode de vie, leur nourriture, mais surtout la meilleure façon d'obtenir le plus de miel possible". Le succès de ce mode de formation a été tel, que l'association a introduit une requête auprès du ministère de tutelle pour l'aider à la prise en charge de la forte demande dont elle était l'objet. Cette demande a eu pour conséquence la désignation de l'Institut de formation agricole de Médéa pour l'hébergement et la restauration des jeunes en formation, auxquels des attestations de fin de stage reconnues sont également remises. Près d'un millier d'apiculteurs, dont 200 professionnels vivant exclusivement de ce métier, sont recensés à Blida. Les données fournies par l'association font part d'une production de 10 kg par ruche chez les apiculteurs professionnels de Blida, contre 5 kg/ ruche chez les apiculteurs amateurs. La wilaya compte près de 40.000 ruches actuellement. Un goût des plus savoureux caractérise le miel de Blida qui, outre sa pureté, est doté de valeurs nutritionnelles et curatives indéniables. "Notre miel est tellement sollicité, que la quantité mise en vente est vite épuisée au niveau du point de vente de l'Association", affirme ce même responsable. Ce goût à la saveur particulière lui est donné par la multitude de fleurs et végétaux butinés par les abeilles, qui ont une palette de choix exceptionnelle en la matière, grâce à la richesse et à la diversité floristiques de la région et des wilayas environnantes. Le type de miel ainsi obtenu est lié à la nature des fleurs butinées, à l'exemple de celles d'eucalyptus, d'agrumes, de thym, avec l'expérimentation ces 5 dernières du miel du jujubier, obtenu par une transhumance des ruches jusqu'à El Bayadh, a révélé cet apiculteur.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.