La fin de la récréation !    Chelsea : Abramovich offre un gros chèque à Lampard    Massimiliano Allegri va patienter jusqu'en juin    OM – Villas-Boas: «Brahimi était dans nos plans, mais…»    Mobilisation exceptionnelle à Alger    Les marches dénonçant l'ingérence étrangère,"une preuve irréfutable" de la conscience du peuple algérien    OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"    MDN: large campagne sanitaire pour les habitants de zones enclavées à Ouargla    PROGRAMME DE LOGEMENTS LPA : Les souscripteurs d'Alger convoqués fin décembre    A TAMANRASSET : Tebboune s'engage à faire de la wilaya un pôle touristique    CAMPAGNE ELECTORALE : La campagne de Benflis visée par un plan d'infiltration    MASCARA : Création d'une zone industrielle à Mohammadia    ANSEJ MOSTAGANEM : 352 projets validés en 9 mois    TISSEMSILT : Saisie de 80 kg de viandes blanches impropres à la consommation    BECHAR : Arrestation de 4 braconniers à Beni Ounif    SURETE DE WILAYA DE TIARET : 307 permis de conduire retirés en novembre    Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"    Harbi s'attaque à l'Armée    Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l'Algérie pour l'autonomie financière de l'UA     Championnats arabes de Cyclisme sur route: deux autres médailles pour l'Algérie en clôture de la compétition    Gaïd Salah : l'Algérie mérite de la part de ses enfants qu'ils demeurent la "forteresse impénétrable"    Sonatrach "qualifiée" pour évaluer les actifs d'Anadarko en Algérie    Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Lutte antiterroriste: Une bombe artisanale détruite à Tlemcen    Jeux Paralympiques Tokyo-2020: l'Algérie candidate à l'organisation de deux tournois qualificatifs    La pièce de théâtre "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités", un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    JM Oran-2021 : la "nouvelle dynamique" des préparatifs de la 19e édition saluée    LOPIS: vulgarisation du contenu du guide scientifique au niveau des établissements éducatifs    Prix Assia-Djebar 2019: les noms des lauréats dévoilés    Les services de la Sûreté déjoue un plan de sabotage fomenté par le MAK    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    54 appareils distribués aux handicapés    Projecteurs braqués sur Vienne    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    ACTUCULT    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché mondial des produits alimentaires: Les inquiétudes sur l'offre du Brésil hissent les cours du sucre
Publié dans Le Maghreb le 11 - 03 - 2013

Les prix du sucre ont grimpé la semaine dernière, tirés par des engorgements dans les ports du Brésil et les inquiétudes sur le boom de l'éthanol dans le pays, tandis que le cacao fléchissait et que le robusta se renforçait sur fond de grève des cultivateurs colombiens.
CACAO
Les cours du cacao ont accéléré leur recul cette semaine, minés par une offre abondante, glissant mercredi à 1382 livres la tonne à Londres, et jeudi à 2034 dollars la tonne à New York, des plus bas depuis respectivement avril et juin 2012. En Côte d'Ivoire (35% de l'offre mondiale), "des pluies sont arrivées juste à temps pour renforcer les perspectives de récoltes pour la fin de saison", ont noté les experts de la revue spécialisée Public Ledger, observant que dans le même temps, "les torréfacteurs ne se précipitent pas pour acheter" malgré la baisse des prix. Sur le Liffe de Londres, la tonne de cacao pour livraison en mai valait 1404 livres sterling vendredi contre 1430 livres le vendredi précédent. Sur le NYBoT-ICE américain, le contrat pour livraison en mai valait 2093 dollars la tonne contre 2127 dollars une semaine plus tôt.
CAFE
Le cours du robusta s'est renforcé, se hissant à son plus haut niveau depuis 5 mois (à 2171 dollars la tonne), tandis que l'arabica se stabilisait."Le marché est en partie soutenu par des blocages des acheminements de café en Colombie (quatrième pays producteur de café) par des agriculteurs exigeant de meilleurs revenus", a expliqué Jack Scoville, analyste du courtier Prices Futures Group. L'augmentation des subventions au secteur, accordée le weekend dernier par le gouvernement colombien après une courte grève, a été jugé insuffisante par les producteurs de café, qui se sont associés à un mouvement social des chauffeurs de camion pour bloquer plusieurs axes routiers. Par ailleurs, "les sérieux ravages de la maladie de la rouille (un champignon) dans les plantations d'Amérique centrale tirent le marché. La région pourrait perdre 20% de sa récolte de café cette année, et 30% ou plus la saison prochaine", a ajouté M. Scoville. Autre source d'inquiétude, "le Vietnam, principal exportateur de robusta, s'attend à une récolte médiocre en 2013-2014, en raison d'une sécheresse prolongée, avec un effondrement attendu de 20 à 25% de la production", a souligné Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank. Sur le Liffe de Londres, la tonne de robusta pour livraison en mai valait 2160 dollars, contre 2107 dollars le vendredi précédent. Sur le NYBoT-ICE à New York, la livre d'arabica pour livraison en mai valait 143,25 cents, contre 143,65 cents sept jours auparavant
SUCRE
Les prix du sucre ont nettement grimpé, se hissant vendredi à Londres à un sommet depuis deux mois (à 537,70 dollars la tonne).
Le marché digère "les problèmes logistiques persistants dans les grands ports du Brésil (1er exportateur de sucre, ndlr), où les cargaisons de sucre sont en concurrence avec celles de soja", alors que des pluies torrentielles ont perturbé les acheminements et provoqué de longue files d'attentes de navires, a observé Nick Penney, analyste du courtier Sucden. Par ailleurs, "les raffineurs brésiliens tendent à privilégier la production d'éthanol (au détriment du sucre) à cette période de l'année" qui marque le début de la principale récolte de canne dans le pays "afin de se procurer facilement des liquidités", a ajouté M. Penney.
Or, "cette préférence saisonnière pour l'éthanol, est encouragée par des facteurs économiques" dont une récente hausse des prix du gazole (qui rend les biocarburants plus attractifs) et des incitations fiscales supplémentaires, et le volume de canne dédié à la production de sucre est diminué d'autant, a confirmé Christina McGlone-Hahn, de Deutsche Bank. Sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en mai valait 537,10 dollars vendredi vers 12H00 GMT contre 520,40 dollars le vendredi précédent à la même heure. Sur le NYBoT-ICE américain, la livre de sucre brut pour livraison en mai cotait 18,82 cents contre 18,34 cents sept jours auparavant.
Les des céréales montent après de bonnes ventes de soja et de blé
Les prix agricoles ont terminé en hausse jeudi à Chicago, soutenus par une forte progression des ventes américaines de soja et de blé, le maïs suivant dans leur sillage malgré une demande plus décevante. Le ministère de l'Agriculture américain, l'Usda, a annoncé que les ventes de blé et le soja avaient été largement supérieures aux attentes des analystes au cours de la semaine écoulée. Les ventes de blé portant sur la campagne actuelle ont progressé de 66 % à 618.100 tonnes, auxquelles s'ajoutent 210.000 tonnes vendues sur la campagne 2013/2014, contre des attentes du marché comprises entre 350.000 et 550.000 tonnes au total. Les exportations de soja ont culminé à près de 1,4 million de tonnes sur les deux campagnes commerciales contre des attentes situées entre 900.000 tonnes et 1,25 million de tonnes. Le blé a par ailleurs profité de prévisions météorologiques plus sèches qu'attendu dans le sud de la région productrice des Grandes plaines américaines (Kansas, Oklahoma, Texas), a indiqué Bill Nelson, de Doane Advisory Services. Malgré des ventes de maïs décevantes, avec une chute de près de moitié à 156.600 tonnes au cours de la semaine précédente contre des attentes se situant entre 450.000 et 600.000 tonnes, les prix ont terminé en hausse, le marché ayant déjà intégré ces pertes dans les cours de la céréale, a ajouté Bill Nelson. Le marché se préparait à la parution vendredi d'un rapport mensuel très suivi de l'Usda sur l'offre et la demande mondiales. Or, " traditionnellement, les courtiers ont tendance à prendre des positions haussières à la veille de ce rapport " avant d'ajuster leurs positions, ce qui donne un coup de fouet aux cours agricoles sur le marché, a expliqué l'expert de Doane Advisory Services. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le contrat de référence sur le marché, a terminé à 6,9125 dollars contre 6,8850 dollars mercredi. Le boisseau de blé à même échéance a fini à 6,9550 dollars contre 6,8375 dollars la veille. Le contrat sur le boisseau de soja, également pour livraison en mai, s'est établi à 14,7350 dollars contre 14,6600 dollars mercredi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.