LDC : Facile victoire de Chelsea face à Krasnodar    Ligue 1-MCA: "nous avons porté l'affaire de Rooney devant la Justice"    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Les mines capables de fournir plus de 30 matières premières fondamentales    Mawlid Ennabawi-1er Novembre: Sonelgaz met en place un plan spécial pour assurer la continuité de ses services    Tebboune transféré en Allemagne pour des "examens médicaux approfondis"    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    Mawlid Ennabaoui à Tlemcen: les enfants en tenues traditionnelles en force chez les photographes    Coronavirus : 320 nouveaux cas,191 guérisons et 10 décès    Forum de l'Algérie: les citoyens doivent lire le projet d'amendement constitutionnel et exprimer leur opinion en votant    Benzema : «Et pendant ce temps-là, les chiens aboient»    Chanegriha instruit la GN de prendre toutes les mesures pour sécuriser les centres et bureaux de vote    Lutte anti-terroriste: multiples opérations de l'ANP reflétant son haut professionnalisme    Taoufik Makhloufi: "Je suis un athlète propre"    Ouverture à la circulation automobile du tronçon El-Hamdania-Médéa    Cour d'Alger : début du procès en appel de Maheddine Tahkout    Arrestation d'un terroriste à Tlemcen    Mercato estival : marché déséquilibré, les grosses écuries ne dérogent pas à la règle    Assemblée générale ordinaire de la FAF : Les bilans adoptés    Quand les Etats-Unis s'en mêlent    Israël va construire de nouveaux logements à Hébron    Tlemcen: mise en service du gaz de ville au village de Maaziz    Une nouveauté pour les routiers algériens    Le groupe Condor reprend les exportations    L'inflation amorce une nouvelle accélération    «Il y a alliance entre la bande en prison et les ennemis à l'étranger»    Changement dans la continuité    USM El Harrach : Sept recrues en un jour    JSM Béjaïa : Chihati, Saïed, Saidoune et Kherraz en renfort    Toyota en leader dans l'automobile    Succès annoncé pour le colosse électrique    Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya    Fondant au chocolat    Universités : Inscriptions et portes ouvertes en ligne    Lancement d'un projet de bande verte    La mercuriale en roue libre à Sétif    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU entérine l'accord de cessez-le-feu    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Abou Leila et les autres    Si on cale déjà sur un dossier pareil...    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    Pour une révolution d'encre !    Farid Abache revient avec un album musical poétique    Lancement des travaux de restauration du site Haouch El-Bey    UN COMBAT CONTRE SOI    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Le Vote Des Expatriés En Question    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché mondial des produits alimentaires: Les inquiétudes sur l'offre du Brésil hissent les cours du sucre
Publié dans Le Maghreb le 11 - 03 - 2013

Les prix du sucre ont grimpé la semaine dernière, tirés par des engorgements dans les ports du Brésil et les inquiétudes sur le boom de l'éthanol dans le pays, tandis que le cacao fléchissait et que le robusta se renforçait sur fond de grève des cultivateurs colombiens.
CACAO
Les cours du cacao ont accéléré leur recul cette semaine, minés par une offre abondante, glissant mercredi à 1382 livres la tonne à Londres, et jeudi à 2034 dollars la tonne à New York, des plus bas depuis respectivement avril et juin 2012. En Côte d'Ivoire (35% de l'offre mondiale), "des pluies sont arrivées juste à temps pour renforcer les perspectives de récoltes pour la fin de saison", ont noté les experts de la revue spécialisée Public Ledger, observant que dans le même temps, "les torréfacteurs ne se précipitent pas pour acheter" malgré la baisse des prix. Sur le Liffe de Londres, la tonne de cacao pour livraison en mai valait 1404 livres sterling vendredi contre 1430 livres le vendredi précédent. Sur le NYBoT-ICE américain, le contrat pour livraison en mai valait 2093 dollars la tonne contre 2127 dollars une semaine plus tôt.
CAFE
Le cours du robusta s'est renforcé, se hissant à son plus haut niveau depuis 5 mois (à 2171 dollars la tonne), tandis que l'arabica se stabilisait."Le marché est en partie soutenu par des blocages des acheminements de café en Colombie (quatrième pays producteur de café) par des agriculteurs exigeant de meilleurs revenus", a expliqué Jack Scoville, analyste du courtier Prices Futures Group. L'augmentation des subventions au secteur, accordée le weekend dernier par le gouvernement colombien après une courte grève, a été jugé insuffisante par les producteurs de café, qui se sont associés à un mouvement social des chauffeurs de camion pour bloquer plusieurs axes routiers. Par ailleurs, "les sérieux ravages de la maladie de la rouille (un champignon) dans les plantations d'Amérique centrale tirent le marché. La région pourrait perdre 20% de sa récolte de café cette année, et 30% ou plus la saison prochaine", a ajouté M. Scoville. Autre source d'inquiétude, "le Vietnam, principal exportateur de robusta, s'attend à une récolte médiocre en 2013-2014, en raison d'une sécheresse prolongée, avec un effondrement attendu de 20 à 25% de la production", a souligné Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank. Sur le Liffe de Londres, la tonne de robusta pour livraison en mai valait 2160 dollars, contre 2107 dollars le vendredi précédent. Sur le NYBoT-ICE à New York, la livre d'arabica pour livraison en mai valait 143,25 cents, contre 143,65 cents sept jours auparavant
SUCRE
Les prix du sucre ont nettement grimpé, se hissant vendredi à Londres à un sommet depuis deux mois (à 537,70 dollars la tonne).
Le marché digère "les problèmes logistiques persistants dans les grands ports du Brésil (1er exportateur de sucre, ndlr), où les cargaisons de sucre sont en concurrence avec celles de soja", alors que des pluies torrentielles ont perturbé les acheminements et provoqué de longue files d'attentes de navires, a observé Nick Penney, analyste du courtier Sucden. Par ailleurs, "les raffineurs brésiliens tendent à privilégier la production d'éthanol (au détriment du sucre) à cette période de l'année" qui marque le début de la principale récolte de canne dans le pays "afin de se procurer facilement des liquidités", a ajouté M. Penney.
Or, "cette préférence saisonnière pour l'éthanol, est encouragée par des facteurs économiques" dont une récente hausse des prix du gazole (qui rend les biocarburants plus attractifs) et des incitations fiscales supplémentaires, et le volume de canne dédié à la production de sucre est diminué d'autant, a confirmé Christina McGlone-Hahn, de Deutsche Bank. Sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en mai valait 537,10 dollars vendredi vers 12H00 GMT contre 520,40 dollars le vendredi précédent à la même heure. Sur le NYBoT-ICE américain, la livre de sucre brut pour livraison en mai cotait 18,82 cents contre 18,34 cents sept jours auparavant.
Les des céréales montent après de bonnes ventes de soja et de blé
Les prix agricoles ont terminé en hausse jeudi à Chicago, soutenus par une forte progression des ventes américaines de soja et de blé, le maïs suivant dans leur sillage malgré une demande plus décevante. Le ministère de l'Agriculture américain, l'Usda, a annoncé que les ventes de blé et le soja avaient été largement supérieures aux attentes des analystes au cours de la semaine écoulée. Les ventes de blé portant sur la campagne actuelle ont progressé de 66 % à 618.100 tonnes, auxquelles s'ajoutent 210.000 tonnes vendues sur la campagne 2013/2014, contre des attentes du marché comprises entre 350.000 et 550.000 tonnes au total. Les exportations de soja ont culminé à près de 1,4 million de tonnes sur les deux campagnes commerciales contre des attentes situées entre 900.000 tonnes et 1,25 million de tonnes. Le blé a par ailleurs profité de prévisions météorologiques plus sèches qu'attendu dans le sud de la région productrice des Grandes plaines américaines (Kansas, Oklahoma, Texas), a indiqué Bill Nelson, de Doane Advisory Services. Malgré des ventes de maïs décevantes, avec une chute de près de moitié à 156.600 tonnes au cours de la semaine précédente contre des attentes se situant entre 450.000 et 600.000 tonnes, les prix ont terminé en hausse, le marché ayant déjà intégré ces pertes dans les cours de la céréale, a ajouté Bill Nelson. Le marché se préparait à la parution vendredi d'un rapport mensuel très suivi de l'Usda sur l'offre et la demande mondiales. Or, " traditionnellement, les courtiers ont tendance à prendre des positions haussières à la veille de ce rapport " avant d'ajuster leurs positions, ce qui donne un coup de fouet aux cours agricoles sur le marché, a expliqué l'expert de Doane Advisory Services. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le contrat de référence sur le marché, a terminé à 6,9125 dollars contre 6,8850 dollars mercredi. Le boisseau de blé à même échéance a fini à 6,9550 dollars contre 6,8375 dollars la veille. Le contrat sur le boisseau de soja, également pour livraison en mai, s'est établi à 14,7350 dollars contre 14,6600 dollars mercredi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.