Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rentrée scolaire : Les élèves rejoindront les bancs d.école aujourd.hui
Publié dans Le Maghreb le 06 - 09 - 2015

C'est fini les vacances, c'est la reprise des cours, aujourd'hui plus de 8 millions d'enfants vont reprendre leurs places aux écoles a travers tout le territoire national, que sc soit en primaire ou au moyen ou bien au lycée. C'est pour ça que le ministère de l'Education nationale fait de son mieux pour que cette rentrées scolaire soit plus organisée et surtout réussie. Passer à un palier supérieur, en assurant l'égalité des chances pour la réussite de tous les écoliers, c'est ce que s'attend le ministère, à travers la consécration des concepts d'équité et de qualité et par la mobilisation de tous les moyens matériels, humains et pédagogiques. "De l'Education pour tous à Une chance de réussite pour tous, tel est l'objectif que le ministère de l'Education nationale entend atteindre en assurant à tous nos enfants les mêmes chances de réussite par la consécration des concepts d'équité et de qualit é", a affirmé la ministre de l'Education nationale, Mme Benghebrit dans un entretien accordé à l'APS à la veille de la rentrée scolaire 2015-2016. En consécration du concept d'équité, une nouvelle méthodologie a été adoptée cette année pour endiguer l'échec et la déperdition scolaire, il s'agit selon la ministre de la numérisation du secteur et d'une rationalisation de la gestion du volume horaire scolaire, en assurant 32 semaines d'activités effectives.
CE QUI MARQUE CETTE ANNEE
Cette rentrée sera également marquée par la vulgarisation de l'enseignement de la langue amazighe, qui passera de 11 à 20 wilayas, a-t-elle ajouté précisant que "l'élargissement de l'éducation préscolaire est à même de consacrer le concept d'équité sur lequel mise le ministère, en ce sens que l'élève qui bénéficie de cette éducation a plus de chance de réussir au primaire". La première responsable du secteur a fait savoir que "L'élargissement de l'éducation préscolaire est à même de résoudre le probl ème des inscriptions dérogatoires, l'enfant à l'âge de 5 ans étant enclin à apprendre en jouant et son inscription en première année du primaire ne constitue pas une solution pédagogique". Soulignant que "l'élargissement de l'éducation préscolaire est une mission qui incombe à tous les secteurs, en tête desquels les ministères de l'Intérieur, de la solidarité et des Affaires religieuses ainsi que les grandes entreprises économiques". Afin de leur garantir le droit de scolarisation, Le ministère de l'Education n'a pas oublier les enfants aux besoins spécifique, car il envisage d'augmenter en collaboration avec le ministère de la Solidarité nationale le nombre des classes spéciales pour les enfants aux besoins spécifiques, en particulier les autistes et les malentendants, a précisé la ministre. A ce propos, la ministre a précisé que 142 établissements scolaires dans 22 wilayas du pays avaient ouvert des classes au profit de cette catégorie et que le nombre d'enfants scolarisés atteints d'autisme était de 1.236 enfants. Le ministère vise, à travers l'ouverture de ces classes spéciales pour les élèves aux besoins spécifiques au sein des établissements scolaires, "l'intégration de cette caté- gorie avec les enfants normaux pour favoriser leur réussite".
ADOPTION D'UN LIVRE NUMERIQUE D'INFORMATIQUE
D'un autre côté, et en vue d'une meilleure qualité de l'enseignement, un livre numérique d'informatique pour la première année secondaire a été adopté cette année. La ministre de l'Education a assuré que ses services avaient procédé à l'équipement de laboratoires d'informatique en prévision du projet de généralisation de cette matière au niveau national et dans tous les paliers. Une commission chargée de la relecture de la nouvelle version des manuels scolaires, toutes matières confondues, et la correction d'éventuelles erreurs avant l'édition a été install é, c'est ce qu'a annoncé la ministre on parlant du manuel scolaire. Affirmant qu'"Une commission composée d'experts a été install ée en vue de procéder à une relecture de la nouvelle version des manuels scolaires avant leur édition et avant approbation en vue de corriger les erreurs relevées dans les livres scolaires les années écoulées". Il s'agit notamment de la "réécriture des programmes et des nouveaux manuels en prévision de l'année scolaire 2016-2017, notamment ceux destinés aux classes de premi ère et deuxième année primaire et premi ère année moyenne" et qui doivent être actualisés et adaptés aux grands changements qui s'opèrent à travers le monde, a-t-elle expliqué. LA SURCHARGE DES CLASSES La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit a annoncé un éventuel recours au système des classes à double vacation et des classes mobiles dans certaines wilayas du pays pour endiguer le probl ème de surcharge des classes qui pèse sur certains établissements éducatifs. "En dépit du nombre importants des infrastructures scolaires réalisées, le problème de surcharge des classes demeure posé dans certaines régions", a affirmé Mme Benghebrit dans un entretien à l'APS à la veille de la rentr ée scolaire 2015-2016. Pour pallier ce problème, le ministère de l'Education a proposé des "solutions pédagogiques dont le recours au système des classes à double vacation et aux classes mobiles", at- elle ajouté précisant que "ces solutions sont conjoncturelles et le système à double vacation ne touchera que 5% des établissements éducatifs au niveau national, sachant qu'actuellement 18% de ces établissements adoptent en partie le système à double vacation". 25.946 établissements éducatifs sont opé- rationnels au titre de cette année scolaire dont 18.350 écoles primaires, 5.346 collèges et 2.250 lycées qui accueilleront 8.112.475 élèves dont 4.109.964 écoliers, 2.666.227 collégiens et 1.336.884 lycéens qui seront encadrés par plus de 400.000 enseignants. Elle a souligné que son département pré- parait également la présentation d'un cahier des charges et le lancement d'un appel d'offre national en prévision du lancement du "Livre de deuxième génération". Elle a insisté sur l'impératif d'accorder le temps nécessaire aux experts et enseignants pour la préparation de ces nouveaux manuels et leur adaptation aux grands changements qui s'opèrent à travers le monde. La ministre a reconnu, dans ce sens, que "l'année dernière et pour cette rentrée scolaire, certaines données contenues dans les manuels scolaires n'ont pas été actualisées et par conséquent aucun changement n'a été apporté". Aussi, a-t-elle expliqué, "des manuels scolaires tel que le livre de géographie de la 4ème année moyenne, contiennent toujours des erreurs comme cette information qui place l'Algérie deuxième plus grand pays d'Afrique après le Soudan en dépit de la division de ce pays". Pour remédier à ces lacunes, la première responsable du secteur a donné des instructions aux enseignants et aux inspecteurs pour corriger les erreurs contenues dans ces livres non actualisés en dispensant les cours. Par ailleurs, elle a révélé que son département "a équipé les laboratoires d'informatique en prévision du projet de généralisation de l'enseignement de l'informatique au niveau national". Indiquant que les "problèmes d'équipement qui se posaient des dernières années ont été résolus", affirmant que les équipements informatiques étaient disponibles cette année au niveau de tous les établissements scolaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.