Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Des mesures pour la réalisation du plus grand nombre de silos de céréales    Le MSP participera au processus de réformes nationales    Séisme à Jijel: les ministres de l'Intérieur et de la Solidarité nationale s'enquièrent de la situation    Révision de la Constitution: pour la consolidation et l'indépendance de la justice    Hand/CAN-2020 (demi-finale): l'Algérie battue par l'Egypte (27-30)    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    ESCROQUERIE : Mandat d'arrêt international contre le Promoteur ‘'Messaoud''    UGTA : Salim Labatcha s'engage à mettre de l'ordre    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    Les manifestants exigent la libération des détenus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    DEUX HARRAGA MORTS ET 19 AUTRES PORTES DISPARUS : Les familles demandent l'intervention des autorités à Tiaret    ROSFA (TIARET) : Des protestataires défoncent un portail de la mairie    INFRACTIONS ET CONTRAVENTIONS A TISSEMSILT : 576 affaires traitées en décembre    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    Bouhired décorée par le président tunisien    Salon de l'agriculture d'Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Coupe de la Turquie: Feghouli et Galatasaray qualifiés    Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Les agriculteurs s'inquiètent    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    «L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali»    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    Ligue des champions d'Afrique : WAC - USMA, vendredi à 20h00 - A quitte ou double pour les Algériens    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie : Les USA font obstacle à l'offensive de l'armée contre Deir ez-Zor
Publié dans Le Maghreb le 30 - 08 - 2017

Dans la lutte pour les régions pétrolifères syriennes, Washington mise sur les troupes kurdes. Les différends entre Damas et la coalition menée par les USA s'aggravent au fur et à mesure que l'armée syrienne avance sur Deir ez-Zor à partir de trois axes stratégiques. Cette ville et les champs pétroliers qui l'entourent sont l'objectif principal des forces de Bachar al-Assad et du contingent russe qui combattent l'Etat islamique (organisation terroriste interdite en Russie) dans le sud-est de la Syrie.
L'agence de presse Al Ain News a rapporté hier que des forces de la coalition américaine avaient débarqué par les airs à l'ouest de la province de Deir ez-Zor. L'objectif officiel de cette opération serait l'évacuation de civils et le recueil de renseignements.
Mais le véritable but des Américains est certainement plus large. Plus tôt, les Forces démocratiques syriennes (FDS) composées essentiellement de troupes kurdes d'autodéfense avaient annoncé que l'offensive sur Deir ez-Zor se déroulerait parallèlement à l'opération de libération de Raqqa. Les Kurdes et les USA qui les soutiennent ont donc clairement l'intention de s'emparer des territoires riches en pétrole et en gaz.
Les FDS lanceront l'offensive depuis la province de Hassaké. Leur objectif primordial consistera à prendre la ville de Mayadin située sur la rive droite de l'Euphrate. Ces plans, premièrement, vont à l'encontre des accords russo-américains tacites selon lesquels la coalition et les FDS n'agissent que sur le territoire plus à l'est de l'Euphrate.
Deuxièmement, leur mise en œuvre gênera l'offensive des forces gouvernementales, ce qui entraînera inévitablement des affrontements avec les FDS, comme cela s'est déjà produit quand les Américains voulaient, avec l'aide des Kurdes, prendre position près de l'aérodrome de Tabqa pour lancer une offensive le long de la rive droite de l'Euphrate. Rappelons qu'en juin 2017, un chasseur-bombardier américain F/A-18E Super Hornet a abattu dans cette région un Su-22 syrien soi-disant parce que ce dernier bombardait les positions des FDS.
Après cet incident, le ministère russe de la Défense avait annoncé que "dans les régions où sont menées les missions dans le ciel syrien, tout appareil aérien de la coalition internationale découvert à l'ouest de l'Euphrate sera accompagné par les moyens antiaériens terrestres et aériens russes en tant que cible aérienne". Le différend semblait résorbé. Et depuis deux mois déjà, Damas, soutenu par l'aviation et les forces spéciales russes, mène avec succès une offensive vers le Sud-Est, y compris le long de la rive ouest de l'Euphrate. Alors que la coalition menée par les USA, en soutenant les Kurdes, détruit de la même manière, mais moins efficacement, Daech à l'est de ce fleuve.

L'armée syrienne sur le point d'achever les terroristes
Les succès récents de l'armée d'al-Assad et de ses alliés sont vraiment impressionnants. Le rôle de la Russie a été déterminant, même s'il ne faut pas minimiser celui de l'armée syrienne. Une nouvelle phase de la guerre touche à sa fin.
La province d'Alep a été entièrement libérée et les terroristes de Daech sont encerclés à deux endroits. Selon le site d'information Vzgliad.
Le ministère russe de la Défense a annoncé la fin de la libération de la province d'Alep des terroristes de Daech et constaté que les forces gouvernementales avançaient, dans certaines zones du front des provinces de Hama et de Homs, à un rythme de 40 km par jour.
L'aviation russe a effectué plus de 800 vols opérationnels en cinq jours, ce qui lui a permis d'éliminer des convois entiers de djihadistes reculant de Sukhnah à Deir ez-Zor. Il y a quelques jours, l'armée gouvernementale a repris assez facilement le village de Huweisis, considéré comme stratégique: c'est à partir de cette zone que les djihadistes lançaient des attaques contre Palmyre depuis le Nord et le Nord-Ouest et tentaient d'organiser une nouvelle ligne de défense.
C'est dans cette région, également, qu'avait été abattu un Mi-35 russe.
Tout en menant l'offensive sur Sukhnah depuis le Nord, l'unité d'élite Tigres a rejoint les forces gouvernementales avançant depuis le sud de Palmyre et ont complètement coupé les djihadistes de l'espace libre de désert à l'est de Deir ez-Zor. Le piège s'est refermé sur les terroristes.
Mais ce n'était que le début. Après avoir repris Huweisis, l'armée syrienne a poursuivi l'offensive aussi bien directement sur la ville d'Aqerbat au centre de la zone encerclée qu'au Nord.
De cette manière, les forces syriennes ont découpé la zone encerclée en deux zones plus réduites renfermant chacune entre quelques centaines et quelques milliers de djihadistes.
L'armée s'est mise à progresser continuellement en profondeur de ces zones pour les réduire rapidement.
Il est évident que les djihadistes sont encerclés et que l'armée syrienne aura besoin de temps pour renforcer les "parois" des deux zones. Mais l'absence totale d'approvisionnements extérieurs, l'isolement du territoire "principal" du "califat", la désorganisation de la logistique et l'absence de reconnaissance indiquent que le groupuscule n'a aucune chance de s'en sortir.
En fait, Daech ne contrôle plus que la région de Deir ez-Zor et la "réserve" d'Idleb. De plus, les Kurdes continuent de repousser méthodiquement les djihadistes des quartiers résidentiels de Racca - et c'est manifestement parti pour durer. Les forces syriennes, présentes depuis longtemps sur la rive occidentale de l'Euphrate, attaquent Madan - laissant en quelque sorte volontairement la rive Est aux Kurdes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.