«L'algérianisation», priorité de Belhimer    Installation du nouveau président du tribunal administratif    Plus de 747 000 dossiers régularisés    Tebboune bannit les lettres de dénonciation anonymes    L'Ansej en mission de sensibilisation    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Genèse d'un rebondissement des contaminations    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    Sauvetage de 19 harragas près des îles Habibas    Plus de 80 ha de chêne vert consumés près de Tikjda    Benbouzid s'engage à y remédier    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    3 animateurs des cafés littéraires interpellés puis relâchés    Epidémie : annulation de la Fiac 2020, principal rendez-vous du monde de l'art à Paris    Office national des droits d'auteur (ONDA) : Transparence dans la gestion    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Somalie : Accord pour des élections en 2021    Marche symbolique des hirakistes    La tension monte au sein de l'Opep+    Fin de calvaire pour les souscripteurs AADL    Ce que prévoit le projet de rénovation    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    "Je suis soulagé !"    CRB : Aïboud contrôlé positif à la Covid-19    Egypte : Belaïli en route vers Al Ahly du Caire    Les préinscriptions électroniques débutent demain    Salon de l'agriculture et des industries agroalimentaires : La Safex reprend ses activités    Abdelaziz Medjahed installé à la tête de l'Inesg    Les protestataires décident de bloquer les RN9 et 12    Satisfaction des autorités, frustration des candidats    Marches à Djaâfra et à Ras El-Oued    Sept morts dans deux attaques    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    "Confilmés", la résistance par l'image    Evénement musical. La rentrée en Nouba : Lila Borsali se digitalise    Agression et trouble à l'ordre public, les auteurs sous mandat de dépôt    Une stratégie de promotion du recyclage en cours de développement: Près de 2 tonnes de déchets en plastique collectées par jour par les CET    Tlemcen: L'APW au cœur d'une polémique    L'INFORMEL    Bouira: Examens de rattrapage: plus de 600 étudiants concernés    Décès de l'historien Abdelmadjid Merdaci: Goudjil présente ses condoléances    Les 4 samedis    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon son Secrétaire Général : L'UGTA fière du style du dialogue et de la consultation
Publié dans Le Maghreb le 26 - 02 - 2018

Dans une allocution à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, a affirmé, samedi à Oran, que l'Algérie est parmi les pays adoptant la voie du dialogue qui est la clé de tous les problèmes.

Sidi Said a souligné "que l'Algérie est parmi les pays leaders dans l'adoption de la voie du dialogue qui constitue la clé à tous les problèmes quelles que soient leurs difficultés", rappelant que le peuple algérien a connu les conséquences de la violence vécue durant la décennie noire.
Le secrétaire général de l'UGTA a appelé, dans ce contexte, les syndicalistes à se "démarquer de la violence qui a plusieurs facettes", notant que l'Union générale des travailleurs algériens "est fière du style du dialogue et de la consultation, chose qui n'existe dans aucun autre pays".
Il a souligné : "la solidarité nous a conduit l'indépendance et a vaincu le terrorisme. Nous sommes les bâtisseurs de l'Algérie et non pas les prédicateurs de la violence. Nos positions sont fermes et nobles et nous soutenons le Président, M. Abdelaziz Bouteflika". M. Sidi Said a insisté, au passage, sur "la nécessité de préserver la sécurité et la stabilité dont jouit l'Algérie grâce au président de la République, Abdelaziz Bouteflika", appelant "tous les Algériens et Algériennes à préserver cet acquis réalisé par le dialogue, la fraternité, l'unité et la solidarité".
Le SG de l'UGTA a, en outre, valorisé les efforts déployés par l'Armée nationale populaire (ANP) et tous les corps de sécurité en matière d'instauration de la paix et de la stabilité dans le pays. "Consacrer la célébration de l'anniversaire de la création de notre organisation à la femme travailleuse est un signe de reconnaissance de son rôle dans différentes instances et activités syndicales", a déclaré Abdelmadjid Sidi Said, saluant le grand rôle des femmes et des hommes durant la Glorieuse Guerre de libération nationale et des travailleurs et travailleuses ayant participé à l'édification du pays, résisté au terrorisme et sacrifié leurs vies pour permettre au pays de sortir de cette crise.
Le secrétaire général de l'UGTA a appelé les syndicalistes à intégrer dans leurs consciences et leurs activités l'encouragement et la promotion de la femme syndicaliste pour lui permettre de participer amplement à toutes les activités syndicales et en toute équité, mettant l'accent sur la nécessité d'accompagner cette dynamique "pour donner un souffle supplémentaire à notre organisation".
"La femme algérienne a versé des larmes durant la décennie noire et certains veulent aujourd'hui retourner à cette époque", a déclaré Sidi Said, ajoutant que "l'UGTA ne veut pas retourner à la décennie sanglante quelles que soient les circonstances." Par ailleurs, le SG de l'UGTA a tenu à remercier le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour les acquis sociaux réalisés en faveur des retraités, des travailleurs et des couches démunies de la société et les multiples projets économiques et sociaux ayant permis de développer le pays.
A cette occasion, les syndicalistes ont rendu un vibrant hommage au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. La cérémonie de célébration du double anniversaire a été rehaussée par la présence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, qui a lu, à cette occasion, un message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, du ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, du ministre de l'Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, du Président-directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, du Président directeur-général de Sonelgaz, Mohamed Argab, du président du Forum des entreprises (FCE), Ali Haddad, du directeur du Bureau international du travail (BIT) en Algérie, Diyahi Mohamed Ali, des représentants de l'Organisation de l'unité syndicale africaine, de directeurs généraux d'entreprises publiques et privées et de syndicalistes.

11 % de femmes syndicalistes à l'UGTA
Cependant, le secrétaire général de l'UGTA a indiqué que les femmes syndicalistes représentent 11 % de l'effectif des syndicats de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Sidi Said a souligné que l'UGTA compte 11 % de femmes syndicalistes sur un effectif total 2,7 millions de syndicalistes, estimant ce taux "important". Après avoir abordé l'histoire et le rôle de la commission nationale de la femme travailleuse relevant de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Said a fait savoir que 40 % de femmes syndicalistes ont bénéficié d'une formation au niveau de l'institut national des études et de recherche d'Alger sur un total de 62.000 syndicalistes depuis l'an 2000. Le secrétaire général de l'UGTA a fait remarquer que ce taux est "énorme", soulignant que des pays plus développés sur le plan économique "n'ont pas atteint ce chiffre", ce qui constitue "une victoire des femmes syndicalistes".
Rappelant le combat de la femme durant la Glorieuse Guerre de libération nationale et la décennie noire, M. Sidi Said a indiqué que 657 syndicalistes ont été victimes du terrorisme dont 25 femmes, appelant les syndicalistes à œuvrer à la prospérité de l'UGTA à travers la participation et l'animation des bureaux relevant de la commission nationale de la femme travailleuse "qui aura les moyens à sa disposition". Lors de cette conférence, la coordinatrice et présidente de la commission nationale de la femme travailleuse, Samia Salhi a été réélue à l'unanimité, un communiqué final a été élaboré et les activités et initiatives de cette commission (2017-2018) ont été présentées.
Initiée par l'UGTA, cette rencontre a enregistré la présence d'une délégation de l'Organisation de l'unité syndicale africaine conduite par son représentant permanent à l'Organisation internationale du travail (OIT), Diallo Abdoulaye.

Augmenter l'adhésion des femmes travailleuses
D'autre part, les syndicalistes participant à la conférence nationale sur la femme travailleuse et syndicale, organisée à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, ont recommandé d'œuvrer à l'augmentation de l'adhésion de la femme à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
Les recommandations ponctuant cette rencontre, ont été axées sur l'accroissement du taux de représentativité des syndicalistes aux postes de commande de différentes instances et structures de la centrale syndicale.
Il a été également recommandé de renforcer les capacités des syndicalistes par la formation et en les associant à toutes les questions d'ordre social, leur protection contre toutes formes de violence et d'harcèlement dans l'exercice de leurs fonctions et d'agir pour la solidarité des femmes comme force conséquente au sein de l'UGTA.
Les femmes syndicalistes ont appelé dans le communiqué final de cette conférence à poursuivre la campagne nationale plaidant pour le changement de la législation portant sur la protection des témoins en cas de harcèlement et de dénonciation de la violence exercée sur la femme, ainsi que mobiliser des compétences pour l'intégration à la campagne nationale de lutte contre cette violence et de prise en charge des préoccupations soulevées lors des conférences de sensibilisation par l'étude et le diagnostic.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.