L'Histoire "jugera" l'Arabie saoudite et la Russie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le gouvernement précise les conditions de circulation des personnes et des marchandises    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le journaliste Drareni arrêté et transféré dans un poste de police    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Incendie d'un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit    GROUPE PHARMACEUTIQUE SAIDAL : Distribution d'un million d'unités de paracétamol à travers le pays    ETABLISSEMENT PUBLIC DE TELEVISION (EPTV) NATIONAL : Lancement d'une sixième chaîne de télévision    Le P-DG d'Algérie Télécom démis de ses fonctions !    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS EN ALGERIE : Extension de la mesure de confinement partiel à 9 wilayas    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 409 cas confirmés dont 26 décès    COVID 19 : Vers le report des Jeux Méditerranéens d'Oran    Sous la pandémie couve le nouveau monde    LES CONTROLES SE POURSUIVENT : SUSPICION DE CORONAVIRUS : Saisie d'importantes quantités de produits alimentaires à Mostaganem    La fin d'un monde    L'économie mondiale est désormais entrée en récession    Barça : De Jong raconte une anecdote sur Abdelhak Nouri    Real Madrid: la Juve relance la piste Marcelo !    Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus    Le chef de file de l'opposition enlevé dans le centre du Mali    Pas de trêve sanitaire en Libye    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Covid-19 : L'équipe de virologues chinois arrive cet après-midi à Alger    Coronavirus: Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie saoudite    Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Algériens bloqués à l'étranger    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19 : l'APN appelle à faire prévaloir l'esprit d'initiative et de solidarité    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Cherki: «Quel club me fait rêver excepté l'OL ? Le Real »    COVID-19: Plus d'un millier de colons marocains quittent le Sahara occidental et retournent dans leur pays    Procès de Karim Tabou: précisions du Parquet général    Automobile : le service après-vente au ralenti    La Cour d'Alger confirme le jugement de première instance    Tabbou : le procès qui fait scandale    Trois leçons pour l'après-corona    Le coronavirus et nous    Pour Karim Tabbou    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    Quelques réflexions sur la norme et ses avatars    Exégètes amateurs et autres experts cathodiques : faites-les taire, monsieur Louber (*) !    L'Institut Cervantès assure les cours à distance    L'Onel soutient les populations en confinement    Karim Tabou victime d'un AVC    Ghardaïa: démantèlement d'un réseau de déplacement de migrants clandestins du Sud vers le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon son Secrétaire Général : L'UGTA fière du style du dialogue et de la consultation
Publié dans Le Maghreb le 26 - 02 - 2018

Dans une allocution à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, a affirmé, samedi à Oran, que l'Algérie est parmi les pays adoptant la voie du dialogue qui est la clé de tous les problèmes.

Sidi Said a souligné "que l'Algérie est parmi les pays leaders dans l'adoption de la voie du dialogue qui constitue la clé à tous les problèmes quelles que soient leurs difficultés", rappelant que le peuple algérien a connu les conséquences de la violence vécue durant la décennie noire.
Le secrétaire général de l'UGTA a appelé, dans ce contexte, les syndicalistes à se "démarquer de la violence qui a plusieurs facettes", notant que l'Union générale des travailleurs algériens "est fière du style du dialogue et de la consultation, chose qui n'existe dans aucun autre pays".
Il a souligné : "la solidarité nous a conduit l'indépendance et a vaincu le terrorisme. Nous sommes les bâtisseurs de l'Algérie et non pas les prédicateurs de la violence. Nos positions sont fermes et nobles et nous soutenons le Président, M. Abdelaziz Bouteflika". M. Sidi Said a insisté, au passage, sur "la nécessité de préserver la sécurité et la stabilité dont jouit l'Algérie grâce au président de la République, Abdelaziz Bouteflika", appelant "tous les Algériens et Algériennes à préserver cet acquis réalisé par le dialogue, la fraternité, l'unité et la solidarité".
Le SG de l'UGTA a, en outre, valorisé les efforts déployés par l'Armée nationale populaire (ANP) et tous les corps de sécurité en matière d'instauration de la paix et de la stabilité dans le pays. "Consacrer la célébration de l'anniversaire de la création de notre organisation à la femme travailleuse est un signe de reconnaissance de son rôle dans différentes instances et activités syndicales", a déclaré Abdelmadjid Sidi Said, saluant le grand rôle des femmes et des hommes durant la Glorieuse Guerre de libération nationale et des travailleurs et travailleuses ayant participé à l'édification du pays, résisté au terrorisme et sacrifié leurs vies pour permettre au pays de sortir de cette crise.
Le secrétaire général de l'UGTA a appelé les syndicalistes à intégrer dans leurs consciences et leurs activités l'encouragement et la promotion de la femme syndicaliste pour lui permettre de participer amplement à toutes les activités syndicales et en toute équité, mettant l'accent sur la nécessité d'accompagner cette dynamique "pour donner un souffle supplémentaire à notre organisation".
"La femme algérienne a versé des larmes durant la décennie noire et certains veulent aujourd'hui retourner à cette époque", a déclaré Sidi Said, ajoutant que "l'UGTA ne veut pas retourner à la décennie sanglante quelles que soient les circonstances." Par ailleurs, le SG de l'UGTA a tenu à remercier le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour les acquis sociaux réalisés en faveur des retraités, des travailleurs et des couches démunies de la société et les multiples projets économiques et sociaux ayant permis de développer le pays.
A cette occasion, les syndicalistes ont rendu un vibrant hommage au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. La cérémonie de célébration du double anniversaire a été rehaussée par la présence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, qui a lu, à cette occasion, un message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, du ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, du ministre de l'Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, du Président-directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, du Président directeur-général de Sonelgaz, Mohamed Argab, du président du Forum des entreprises (FCE), Ali Haddad, du directeur du Bureau international du travail (BIT) en Algérie, Diyahi Mohamed Ali, des représentants de l'Organisation de l'unité syndicale africaine, de directeurs généraux d'entreprises publiques et privées et de syndicalistes.

11 % de femmes syndicalistes à l'UGTA
Cependant, le secrétaire général de l'UGTA a indiqué que les femmes syndicalistes représentent 11 % de l'effectif des syndicats de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Sidi Said a souligné que l'UGTA compte 11 % de femmes syndicalistes sur un effectif total 2,7 millions de syndicalistes, estimant ce taux "important". Après avoir abordé l'histoire et le rôle de la commission nationale de la femme travailleuse relevant de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Said a fait savoir que 40 % de femmes syndicalistes ont bénéficié d'une formation au niveau de l'institut national des études et de recherche d'Alger sur un total de 62.000 syndicalistes depuis l'an 2000. Le secrétaire général de l'UGTA a fait remarquer que ce taux est "énorme", soulignant que des pays plus développés sur le plan économique "n'ont pas atteint ce chiffre", ce qui constitue "une victoire des femmes syndicalistes".
Rappelant le combat de la femme durant la Glorieuse Guerre de libération nationale et la décennie noire, M. Sidi Said a indiqué que 657 syndicalistes ont été victimes du terrorisme dont 25 femmes, appelant les syndicalistes à œuvrer à la prospérité de l'UGTA à travers la participation et l'animation des bureaux relevant de la commission nationale de la femme travailleuse "qui aura les moyens à sa disposition". Lors de cette conférence, la coordinatrice et présidente de la commission nationale de la femme travailleuse, Samia Salhi a été réélue à l'unanimité, un communiqué final a été élaboré et les activités et initiatives de cette commission (2017-2018) ont été présentées.
Initiée par l'UGTA, cette rencontre a enregistré la présence d'une délégation de l'Organisation de l'unité syndicale africaine conduite par son représentant permanent à l'Organisation internationale du travail (OIT), Diallo Abdoulaye.

Augmenter l'adhésion des femmes travailleuses
D'autre part, les syndicalistes participant à la conférence nationale sur la femme travailleuse et syndicale, organisée à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, ont recommandé d'œuvrer à l'augmentation de l'adhésion de la femme à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
Les recommandations ponctuant cette rencontre, ont été axées sur l'accroissement du taux de représentativité des syndicalistes aux postes de commande de différentes instances et structures de la centrale syndicale.
Il a été également recommandé de renforcer les capacités des syndicalistes par la formation et en les associant à toutes les questions d'ordre social, leur protection contre toutes formes de violence et d'harcèlement dans l'exercice de leurs fonctions et d'agir pour la solidarité des femmes comme force conséquente au sein de l'UGTA.
Les femmes syndicalistes ont appelé dans le communiqué final de cette conférence à poursuivre la campagne nationale plaidant pour le changement de la législation portant sur la protection des témoins en cas de harcèlement et de dénonciation de la violence exercée sur la femme, ainsi que mobiliser des compétences pour l'intégration à la campagne nationale de lutte contre cette violence et de prise en charge des préoccupations soulevées lors des conférences de sensibilisation par l'étude et le diagnostic.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.