Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon son Secrétaire Général : L'UGTA fière du style du dialogue et de la consultation
Publié dans Le Maghreb le 26 - 02 - 2018

Dans une allocution à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, a affirmé, samedi à Oran, que l'Algérie est parmi les pays adoptant la voie du dialogue qui est la clé de tous les problèmes.

Sidi Said a souligné "que l'Algérie est parmi les pays leaders dans l'adoption de la voie du dialogue qui constitue la clé à tous les problèmes quelles que soient leurs difficultés", rappelant que le peuple algérien a connu les conséquences de la violence vécue durant la décennie noire.
Le secrétaire général de l'UGTA a appelé, dans ce contexte, les syndicalistes à se "démarquer de la violence qui a plusieurs facettes", notant que l'Union générale des travailleurs algériens "est fière du style du dialogue et de la consultation, chose qui n'existe dans aucun autre pays".
Il a souligné : "la solidarité nous a conduit l'indépendance et a vaincu le terrorisme. Nous sommes les bâtisseurs de l'Algérie et non pas les prédicateurs de la violence. Nos positions sont fermes et nobles et nous soutenons le Président, M. Abdelaziz Bouteflika". M. Sidi Said a insisté, au passage, sur "la nécessité de préserver la sécurité et la stabilité dont jouit l'Algérie grâce au président de la République, Abdelaziz Bouteflika", appelant "tous les Algériens et Algériennes à préserver cet acquis réalisé par le dialogue, la fraternité, l'unité et la solidarité".
Le SG de l'UGTA a, en outre, valorisé les efforts déployés par l'Armée nationale populaire (ANP) et tous les corps de sécurité en matière d'instauration de la paix et de la stabilité dans le pays. "Consacrer la célébration de l'anniversaire de la création de notre organisation à la femme travailleuse est un signe de reconnaissance de son rôle dans différentes instances et activités syndicales", a déclaré Abdelmadjid Sidi Said, saluant le grand rôle des femmes et des hommes durant la Glorieuse Guerre de libération nationale et des travailleurs et travailleuses ayant participé à l'édification du pays, résisté au terrorisme et sacrifié leurs vies pour permettre au pays de sortir de cette crise.
Le secrétaire général de l'UGTA a appelé les syndicalistes à intégrer dans leurs consciences et leurs activités l'encouragement et la promotion de la femme syndicaliste pour lui permettre de participer amplement à toutes les activités syndicales et en toute équité, mettant l'accent sur la nécessité d'accompagner cette dynamique "pour donner un souffle supplémentaire à notre organisation".
"La femme algérienne a versé des larmes durant la décennie noire et certains veulent aujourd'hui retourner à cette époque", a déclaré Sidi Said, ajoutant que "l'UGTA ne veut pas retourner à la décennie sanglante quelles que soient les circonstances." Par ailleurs, le SG de l'UGTA a tenu à remercier le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour les acquis sociaux réalisés en faveur des retraités, des travailleurs et des couches démunies de la société et les multiples projets économiques et sociaux ayant permis de développer le pays.
A cette occasion, les syndicalistes ont rendu un vibrant hommage au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. La cérémonie de célébration du double anniversaire a été rehaussée par la présence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, qui a lu, à cette occasion, un message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, du ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, du ministre de l'Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, du Président-directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, du Président directeur-général de Sonelgaz, Mohamed Argab, du président du Forum des entreprises (FCE), Ali Haddad, du directeur du Bureau international du travail (BIT) en Algérie, Diyahi Mohamed Ali, des représentants de l'Organisation de l'unité syndicale africaine, de directeurs généraux d'entreprises publiques et privées et de syndicalistes.

11 % de femmes syndicalistes à l'UGTA
Cependant, le secrétaire général de l'UGTA a indiqué que les femmes syndicalistes représentent 11 % de l'effectif des syndicats de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Sidi Said a souligné que l'UGTA compte 11 % de femmes syndicalistes sur un effectif total 2,7 millions de syndicalistes, estimant ce taux "important". Après avoir abordé l'histoire et le rôle de la commission nationale de la femme travailleuse relevant de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Said a fait savoir que 40 % de femmes syndicalistes ont bénéficié d'une formation au niveau de l'institut national des études et de recherche d'Alger sur un total de 62.000 syndicalistes depuis l'an 2000. Le secrétaire général de l'UGTA a fait remarquer que ce taux est "énorme", soulignant que des pays plus développés sur le plan économique "n'ont pas atteint ce chiffre", ce qui constitue "une victoire des femmes syndicalistes".
Rappelant le combat de la femme durant la Glorieuse Guerre de libération nationale et la décennie noire, M. Sidi Said a indiqué que 657 syndicalistes ont été victimes du terrorisme dont 25 femmes, appelant les syndicalistes à œuvrer à la prospérité de l'UGTA à travers la participation et l'animation des bureaux relevant de la commission nationale de la femme travailleuse "qui aura les moyens à sa disposition". Lors de cette conférence, la coordinatrice et présidente de la commission nationale de la femme travailleuse, Samia Salhi a été réélue à l'unanimité, un communiqué final a été élaboré et les activités et initiatives de cette commission (2017-2018) ont été présentées.
Initiée par l'UGTA, cette rencontre a enregistré la présence d'une délégation de l'Organisation de l'unité syndicale africaine conduite par son représentant permanent à l'Organisation internationale du travail (OIT), Diallo Abdoulaye.

Augmenter l'adhésion des femmes travailleuses
D'autre part, les syndicalistes participant à la conférence nationale sur la femme travailleuse et syndicale, organisée à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, ont recommandé d'œuvrer à l'augmentation de l'adhésion de la femme à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
Les recommandations ponctuant cette rencontre, ont été axées sur l'accroissement du taux de représentativité des syndicalistes aux postes de commande de différentes instances et structures de la centrale syndicale.
Il a été également recommandé de renforcer les capacités des syndicalistes par la formation et en les associant à toutes les questions d'ordre social, leur protection contre toutes formes de violence et d'harcèlement dans l'exercice de leurs fonctions et d'agir pour la solidarité des femmes comme force conséquente au sein de l'UGTA.
Les femmes syndicalistes ont appelé dans le communiqué final de cette conférence à poursuivre la campagne nationale plaidant pour le changement de la législation portant sur la protection des témoins en cas de harcèlement et de dénonciation de la violence exercée sur la femme, ainsi que mobiliser des compétences pour l'intégration à la campagne nationale de lutte contre cette violence et de prise en charge des préoccupations soulevées lors des conférences de sensibilisation par l'étude et le diagnostic.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.