Le Président Tebboune assure que le Hirak est un phénomène salutaire et met en garde contre toute tentative d'infiltration    Arkab reçoit une délégation du Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja    Abderrahmane Hadj-Nacer : « Le hirak finira par gagner »    Sidi Bel-Abbès : Lamine Osmani salue la décision du président de la République    Ex ministres et walis cités dans des affaires de corruption: la Cour d'Alger lève des charges et retient d'autres    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    FC Barcelone: Guardiola répond sèchement au Barça !    FC Barcelone: Braithwaite, c'est signé (officiel)    Décès de Jean Daniel: le Président Tebboune rend hommage à un "ami de la révolution algérienne"    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    «Par quelle main retenir le vent»    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Libye : retour à la case départ    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Espagne/Andalousie: Création de l'intergroupe parlementaire "Paix au Sahara occidental"    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Une usine qui couvre les besoins nationaux pour les cancéreux    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    «Le foot ne se gère pas avec un casse-croûte»    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ghardaïa : Engouement pour les épices et herbes aromatiques à la veille du Ramadhan
Publié dans Le Maghreb le 15 - 05 - 2018

Le commerce des épices et autres herbes aromatiques a le vent en poupe, à l'approche du mois sacré de Ramadan, dans les différentes échoppes de la région de Ghardaïa. Les familles Ghardaouies entament, durant cette deuxième quinzaine du mois de Chaâbane (calendrier hégirien) leurs préparatifs pour le mois sacré, notamment en achetant les ingrédients nécessaires à la préparation des mets les plus consommés durant le Ramadan. De nombreuses personnes envahissent les échoppes d'herboristes installées dans les ruelles et le souk de Ghardaïa pour s'approvisionner en épices et autres plantes aromatiques incontournables dans la cuisine Algérienne. Produits d'origine végétale, les épices et les herbes aromatiques sont très prisées et convoitées pour leurs qualités aromatiques et condimentaires dans la cuisine afin de relever ou parfumer les différentes préparations culinaires, cuites ou crues, durant le mois de Ramadan, a fait savoir Boumediene Djebrit, herboriste à Theniet El Makhzen (Ghardaïa). Installé confortablement dans sa boutique d'où émane une myriade de senteurs, Boumediene ne tarie pas devant la clientèle à faire les éloges de ses épices et par la même occasion les bienfaits thérapeutiques de chacun des produits proposés.
Le nombre de commerces d'épices est assez florissant ces dernières années a fait remarquer Aissa, gérant d'une échoppe spécialisée dans les épices à Ghardaïa, précisant que parmi les épices phare de la cuisine Ghardaouie durant le Ramadan figurent "Ras El Hanout'', un mélange d'une vingtaine d'épices, suivi de "Guertoufa" (feuille de camomille sauvage) très prisée dans le sud algérien ainsi que Takerouait, un mélange d'épices utilisé pour la fabrication d'une boisson locale maison.

Hausse des prix des principaux épices et condiments
"Guertoufa" enregistre une flambée importante allant jusqu'à 2.000 DA le kilogramme, et cette hausse qui a frôlé parfois les 200%, a touché plusieurs condiments pour la plupart importés. "Nous sommes dépendant de l'étranger en matière d'épices", a rappelé un herboriste du souk de Ghardaïa, expliquant que la production des plantes aromatiques et médicinales spontanées ou cultivées, fraîches ou séchées, desservant les besoins de l'herboristerie et ceux du secteur agro-alimentaire est très faible et ne peut couvrir la demande du marché national. Pour des responsables locaux du secteur de l'agriculture, la filière de la plante aromatique et médicinale constitue une ressource à forte valeur ajoutée, capable de contribuer à l'amélioration du niveau de vie des populations rurales, notamment dans les zones arides et semi-arides du pays. "L'Algérie dispose d'une flore riche et diversifiée dans différentes régions, des atouts indéniables qui ne demandent qu'à être exploités", ont-ils souligné. Très prisées dans la cuisine maghrébine, les épices ont su trouver, à travers l'histoire, leur place privilégiée dans les différentes cultures culinaires. Les épices sont réputées par leurs propriétés gustatives, thérapeutiques ou parfois même aphrodisiaques, elles ont la faculté de remonter le plus insipide des goûts même si elles sont utilisées en petites quantités. Pour Hadja Fatima, femme au foyer, qui est de ces personnes qui, à l'approche de chaque Ramadan ou Aïd fait ses emplettes au souk de Ghardaïa pour ne rater aucune épice. "Je préfère préparer moi-même "Ras El-Hanout'' pour relever le goût des plats que je prépare", a-t-elle affirmé, précisant qu'elle achète plus d'une quinzaine d'épices afin de le préparer pour donner plus de saveur à ses mets. Par l'odeur, Hadja Fatima arrive à différencier entre les épices qui datent de l'année dernière et les nouvelles. "Il existe de nombreuses recettes de Ras El-Hanout qui est une composition, avec des dosages précis d'épices, selon l'usage pour les sauces rouge ou blanche et la période (hiver et été), a-t-elle fait savoir, ajoutant que Ras El-Hanout parfume outre les plats même certaines pâtisseries orientales fabriquées chez nous. Le marché des épices, condiments et autres plantes aromatiques et herbes sèches connait dans la région de Ghardaïa un développement, de l'aveu de plusieurs commerçants. De nombreux citoyens natifs de Ghardaïa et vivant dans d'autres villes ainsi que des visiteurs de la région préfèrent s'approvisionner en épices du marché de Ghardaïa, a-t-on constaté.
Le mois de Ramadan est devenu aussi une aubaine pour tous ceux qui veulent s'enrichir, et plus vite, sachant qu'un rush quotidien est enregistré dans les souks, notamment les échoppes d'épices.
Des opérations de contrôle sont effectuées par les services de contrôle de la qualité afin d'éviter la vente de produits toxiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.