Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    Crise syrienne : Les dernières heures de Daech ?    Selon Ali Benflis: La lettre de Bouteflika «va au-delà des limites de la provocation et du défi»    Lamamra rencontre Lavrov: Moscou appuie la feuille de route de Bouteflika    Tébessa: Les devises flambent !    Rappel à l'ordre    Bouteflika s'obstine, Gaïd Salah prêche la sagesse patriotique    «Boeing 737-Max 8» et «Boeing 737-Max 9»: Suspension des vols dans l'espace aérien algérien    Equipe nationale: Belmadi met tout le monde sur le même pied d'égalité    UNAF - Tournoi international U15: Coup d'envoi aujourd'hui au stade Ahmed-Zabana    ASM Oran: Il y a péril en la demeure    Le président de la FOREM l'affirme: Il n'y a pas de société civile en Algérie    La mobilisation ne faiblit pas: Blouses blanches et étudiants investissent la rue    Béchar: Un pilote italien meurt lors du Rallye Touareg    Des matches risquent de toucher le fond    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Des femmes ayant activé dans l'action humanitaire et de solidarité honorées    L'égoïsme économique, obstacle majeur devant la relance du secteur de l'exportation    Médecins et étudiants hier à Alger    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Livraison de 252 camions au MDN    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    Sessions de formation pour 150 apiculteurs    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    51e fête du tapis de Ghardaïa    60e Salon international du livre de Québec    Bouchareb tente de reprendre la main    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Fifagate: Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500.000 dollars d'amende    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Les précisions du ministère e la Santé    Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela    Le choix du destin de l'Algérie    Ouyahia dément    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sommet extraordinaire de l'UA : M. Ouyahia à Addis-Abeba pour représenter le Président Bouteflika
Publié dans Le Maghreb le 18 - 11 - 2018

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, est arrivé vendredi en fin d'après-midi à Addis-Abeba pour représenter le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux travaux du 11e sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA), prévu samedi et dimanche dans la capitale éthiopienne.
M. Ouyahia a été accueilli à son arrivée à l'aéroport international d'Addis-Abeba par le ministre d'Etat éthiopien chargé de l'Europe, d'Asie et des Nations unies, Markus Tekle.
M. Ouyahia est accompagné par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.
Les travaux du 11e sommet extraordinaire de l'Union Africaine (UA), consacré pour la première fois à la réforme institutionnelle de l'Organisation, ont débuté hier samedi à Addis Abeba, en présence des chefs d'Etat et de gouvernement dont le premier ministre Ahmed Ouyahia.
Durant ce sommet, les représentants des pays membres de l'UA, auront à examiner et à débattre du projet de décisions, sur la réforme institutionnelle de l'Organisation panafricaine, finalisé lors de la 20e session extraordinaire de Conseil de l'UA, réuni les 14 et 15 de ce mois dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba.

Le traité constitutif de l'UA doit "être préservé de toute révision"
M. Ouyahia, a réaffirmé samedi à Addis-Abeba (Ethiopie) la nécessité de préserver le traité constitutif de l'Union africaine (UA) de "toute révision", soulignant qu'il "incarne les principes et les valeurs qui nous unissent".
"Le traité constitutif de l'UA doit être préservé de toute révision, car il incarne les principes et les valeurs qui nous unissent", a déclaré M. Ouyahia à l'ouverture des travaux du 11e sommet extraordinaire de l'UA, consacré pour la première fois à la réforme institutionnelle de l'Organisation panafricaine. Il a ajouté que l'UA devait demeurer "sous le contrôle souverain" de ses Etats membres, estimant que c'est de cette "manière qu'elle représentera les peuples africains".
Il a par ailleurs appelé à la révision du barème des contributions des Etats membres pour une "répartition équitable", rappelant dans ce sens que "l'Algérie a toujours donné l'exemple par sa disponibilité et sa régularité en matière de paiement".
Durant deux jours, les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'UA, dont l'Algérie, auront à examiner le "projet de décisions" sur la réforme institutionnelle de l'UA, finalisé lors de la 20e session extraordinaire du conseil exécutif réuni mercredi et jeudi derniers à Addis-Abeba.
Asseoir un système de gestion basé sur la performance, la compétence et la rationalisation des dépenses des différents organes de l'UA, constituent les principales propositions retenues du processus de réforme de cette Organisation panafricaine, appelée à renforcer son unité et à fonctionner de façon optimale.

"Pensée et promue par les Africains et pour les Africains"
M. Ouyahia a souligné à l'ouverture des de ce sommet que "l'Algérie sera aujourd'hui et demain un défenseur et un acteur convaincu d'une organisation continentale pensée et promue par les Africains et pour les Africains", ajoutant que c'est "une organisation où se retrouve et où fusionnent souverainement nos volontés nationales au profit de notre unité et de notre solidarité".
Il a également mis en exergue l'importance qu'accorde l'Algérie à l'Afrique en déclarant qu'elle "considère son appartenance africaine comme un élément central de son identité et demeure fidèle aux solidarités qu'elle a partagées avec les autres peuples et pays du continent pour les causes de la liberté et du développement".
Ce sommet étant axé sur la question de la réforme institutionnelle de l'UA, M. Ouyahia a, tout en soulignant l'adhésion de l'Algérie à ce processus et en faisant part de sa satisfaction des nombreux consensus dégagés autour de certaines questions, appelé à poursuivre la finalisation des aspects toujours en discussion.
A ce titre, M. Ouyahia a réaffirmé un certain nombre de principes que l'Algérie considère comme "essentiels" pour le succès de la réforme de l'organisation continentale.
Il s'agit en premier lieu, a indiqué M. Ouyahia, des "principes et valeurs contenus" dans l'Acte constitutif de l'UA et qui continuent d'unir ses Etats. Il a, dans ce cadre, ajouté que "l'Union africaine doit, naturellement, demeurer sous le contrôle souverain des Etats membres et ses mécanismes ont la charge de mettre en œuvre les décisions et les politiques arrêtées par les instances délibérantes".
Le Premier ministre a également insisté sur la nécessité de maintenir la procédure d'élection des membres de la Commission de l'Union africaine, selon les critères de parité de et de représentation équitable.
S'agissant des questions d'intégration régionale, M. Ouyahia a appelé à la préservation de la place des sous-régions et des communautés économiques régionales, en relevant que la création de la zone de libre échange continentale et le renforcement du rôle de la Commission de l'Union ne doivent pas remettre en cause ces réalités.
Dans le même sillage, M. Ouyahia a abordé la question liée à la future agence de développement de l'UA en relevant que celle-ci "devra préserver et mettre en œuvre les décisions déjà adoptées par l'Union en matière de développement, qu'il s'agisse de programmes prioritaires ou qu'il s'agisse de l'Agenda 2063, tout en préservant les acquis légués par le NEPAD et en consolidant ses projections de développement". S'agissant du Mécanisme africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP), le Premier ministre a appelé au maintien du caractère volontaire de ce mécanisme.
Les questions de la gestion administrative et financière étant également à l'ordre du jour du sommet, M. Ouyahia a indiqué que "l'Union africaine doit accorder une grande importance à la rationalisation des dépenses, surtout que nous voulions affirmer l'autonomie financière de notre Union".
Il a, dans le même ordre d'idées, appelé à la révision du barème des contributions des Etats membres en soutenant que "l'Algérie qui a toujours donné l'exemple par sa disponibilité et sa régularité en la matière, considère qu'une répartition plus équitable des contributions financières entre les Etats membres est aussi un élément important dans le cadre de la réforme de l'Union africaine ".
Enfin, M. Ouyahia a déclaré que l'Algérie partage la nécessité de consolider le rôle de la commission. Cependant, elle insiste sur la préservation des Missions du Comité des Représentants permanents (COREP) qui est l'organe du contrôle permanent de l'Union africaine par ses Etats membres.
M. Ouyahia est accompagné de M. Abdelkader Messahel, ministres des Affaires étrangères.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.