RECLAME PAR LA JUSTICE : Djemai cède sa place à la tête du FLN    DE TIARET, LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS RASSURE : ‘'La ligne ferroviaire, prochainement livrée''    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les employés d'Aigle Azur en Algérie sacrifiés ?    Années du service national et droit à la retraite    Et après ?    Transition toujours mouvementée au Soudan    Le logo officiel présenté aujourd'hui    L'Algérie deuxième, avec 3 or et 1 argent    Les garçons évitent le forfait, les filles toujours dans l'expectative    Slimani passeur décisif    Les partis se positionnent    Béjaïa : le front social en ébullition    Deux morts et deux blessés dans un accident de la route    Pénurie de manuels scolaires    MBC lance une chaîne TV dédiée aux pays du Maghreb    Un festival à Alger pour la promotion des traditions méditerranéennes    Le Sénégal invité d'honneur du 24e Sila    ACTUCULT    L'appel à participation ouvert jusqu'au 15 novembre    "L'oppression nous conduit droit vers une élection illégitime"    Hausse du déficit de la balance commerciale    Suppression de la règle 49/51 : Les Britanniques applaudissent et promettent un programme d'investissement    Une «alliance islamo-nationaliste» pour sauver le scrutin    L'activiste Samir Belarbi arrêté    «Les dernières inculpations des manifestants sont politiques»    Le pétrole en nette hausse    CHAN-2020 : Les 24 joueurs face au Maroc    Belle option pour les Rouge et Noir    Est-il sérieux de parler encore de mobilité ?    Un autre coup de massue pour les Hamraoua    Tébessa: La Protection civile sur le qui-vive    Elections présidentielles: L'Algérie dans une phase cruciale    Attaque contre l'Arabie saoudite: Le pétrole s'affole, les tensions diplomatiques montent    Médicaments: Pour une meilleure traçabilité des Psychotropes    MC Oran: Une défaite qui interpelle    Gestion de l'eau: Les aveux du ministre    Ils seront livrés en novembre prochain: Des instructions pour l'achèvement des 2.800 logements AADL dans les délais    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Bensalah nomme Abderrahmane Bouchahda nouveau DG de l'OAIC    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Pour les passionnés de fantastique    Plaidoyer pour la promulgation d'une loi permettant l'acquisition de tableaux    Stabilité et épanouissement de la nation    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Enquêtes dans les écoles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN pour une nouvelle sérénité
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2018

Tout en se fixant comme tâches prioritaires la remise en ordre des affaires organiques et politiques du FLN, la continuité des réformes initiées par le président de la République Monsieur Abdelaziz Bouteflika, la consolidation de la stabilité et la sécurité du pays et la création des conditions d'un développement continu, le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN , M. Mouad Bouchareb, a marqué, dès le premier jours de sa prise de fonction à la tête du parti, l'importance qu'il fallait accorder aux efforts à entreprendre pour reconstruire le FLN. Il a fixé l'objectif à atteindre en ces termes : " La tenue d'un congrès extraordinaire du FLN qui rassemblerait toutes les énergies sans exclusion ou marginalisation. Un congrès qui sera organisé d'une manière appropriée à son histoire, sa vocation-réputation et à ses principes. Selon M. Bouchareb, il s'agira d'un congrès rassembleur qui assumera une responsabilité collective dans l'élection des membres du Comité central et des autres instances. Il devait appeler à l'application effective de la démocratie au sein du parti de la base au sommet. L'objectif est de sortir une direction forte pour affronter l'avenir.
On a l'impression et la certitude que l'ex-parti unique, sur décision du président de la République, président du FLN, s'ouvre une nouvelle ère de changement après que des pratiques malsaines ont été utilisées contre des cadres et des militants de base. On a sali la réputation d'éléments propres par de fausses accusations.
Les pratiques anti-démocratiques utilisées successivement par Amar Saâdani et Djamel Ould Abbès ont été érigées en système dans un climat d'inquiétude. Le dernier congrès organisé du temps de Saâdani s'est tenu dans la même ambiance viciée. Les éléments qui dérangent ont été liquidés dont l'actuel coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb pour ne citer que lui. On a désigné à leur place, des " parvenus ".Le 10è congrès organisé par Saâda -ni a été le couronnement de la politique d'exclusion commencée durant l'année 2003 sous la houlette d'Ali Benflis ; On voulait enterrer définitivement le FLN. Dès lors, le FLN a perdu sa légitimité du fait de ses crises répétées.
Ce fut le temps où le parti s'est stoppé pour n'être plus fidèle aux principes de Novembre 54.
Décidemment, le FLN après l'intervention ou la décision de son Président de remettre les pendules à l'heure peut être capable du meilleur ?; Bouchareb l'a parfaitement prouvé ces derniers jours en affirmant la capacité du parti de procéder à sa mutation, de concevoir la démocratie dans ses rangs comme un facteur d'enrichissement et de consolidation de ses instances pyramidales et de se débarrasser de tous les éléments nuisibles et des reflexes négatifs d'une autre époque. Or, la décision décisive prise par le Président Abdelaziz Bouteflika de remplacer l'ancien SG Djamel Ould Abbès par Mouad Bouchareb en lui confiant la coordination de l'instance dirigeante du parti est salutaire et donne dorénavant au parti un nouveau souffle singulièrement avec la tenue prochaine d'assises extraordinaires qui mettraient un terme à une profonde déstabilisation des rangs et des structures du parti à tous les niveaux de la vie organique.
Ainsi pour M. Mouad Bouchareb, le parti doit occuper une place prééminente dans la vie de la Nation. Et dégager les principes qui sont à la base de sa création et d'apporter son soutien et son concours précieux au programme présidentiel. Depuis son installation, M. Bouchareb a répété que l'objectif de sa mission était ainsi clairement défini par sa feuille de route qui, très certainement a, eu l'aval du Président du parti. Il s'agit de reconstruire un véritable parti capable d'impulser la vie politique du pays et d'assurer la continuité de l'œuvre du Président Abdelaziz Bouteflika, la marche du renouveau national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.