Gaïd Salah: la vigilance constitue “l'un des piliers intrinsèques de réussite”    VISAS FRANÇAIS POUR LES ALGERIENS : VFS Global annonce de nouvelles dispositions    BECHAR : Plus de 2,5 tonnes de kif saisies au sud-ouest    Allô ! Blida ? C'est pour une urgence !    Benyounès, un allié particulier    «Ceux qui consomment plus payeront plus»    La domination de Mercedes se confirme    Le vaisseau amiral se renouvelle    Dame Coupe n'abandonne pas ses caprices    Le DEN/FAN explique sa démission    Le huis clos pour la JS Kabylie et l'ASMO    «Les élections en Algérie ne donnent ni légitimité, ni pouvoir»    Plusieurs infractions enregistrées en 2018 à Relizane    Un défi difficile à relever à Annaba    Cupcakes aux fruits secs    Jusqu'à la fin des temps, de Yasmine Chouikh, en compétition au 26e Fespaco    Le mythe démonté    ELECTIONS, HARGA ET LE RESTE    Mostefa Ben Debbagh, l'artiste était modeste    Lutte contre la migration clandestine: le Gouvernement prévoit la création d'une instance nationale    Davos: Messahel s'entretient avec le chef du Gouvernement tunisien Youssef Chahed    L'inflation moyenne annuelle à 4,3% jusqu'à décembre 2018    Lavrov aujourd'hui à Alger    Assises du tourisme: gestion et organisation pour booster le secteur    Organisée par la SDA de Belouizdad : Une campagne de sensibilisation sur le monoxyde de carbone    Protestation au Soudan : Pourquoi Omar El Béchir n'est pas inquiété    Aïn Assel: Un ouvrier écrasé par un compacteur    L'autre inflation    En perspective des JM 2021: Vaste opération de réhabilitation du CREPS d'Aïn El Turck    Mouwatana: «Le pouvoir tentera, encore une fois, de se maintenir »    Relizane: Campagne pour la déclaration des travailleurs étrangers    Plus de 220 athlètes présents au rendez-vous d'Alger    WOB - GSP programmé le 29 janvier    Rached El Ghanouchi et vingt-six autres islamistes sur le banc des accusés !    L'arbre qui cache la forêt    Quand la mémoire fait défaut    L'activité de lecture dépend des sujets    Ecrivaine à… 11 ans    Abdelkader Secteur tête d'affiche    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    Finances Tenue à Alger d'un séminaire sur la révision du Système comptable financier    Japon : Le risque de récession en 2019 s'accentue    Sonatrach : Coopération algéro-chinoise pour l'extension du port pétrolier de Skikda    Rsf se félicite de la décision de la cour surpême    Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Syrie : Pederson et Lavrov soulignent l'importance de l'action conjointe    Aucune preuve de l'implication des Russes dans le crash du MH17    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN pour une nouvelle sérénité
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2018

Tout en se fixant comme tâches prioritaires la remise en ordre des affaires organiques et politiques du FLN, la continuité des réformes initiées par le président de la République Monsieur Abdelaziz Bouteflika, la consolidation de la stabilité et la sécurité du pays et la création des conditions d'un développement continu, le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN , M. Mouad Bouchareb, a marqué, dès le premier jours de sa prise de fonction à la tête du parti, l'importance qu'il fallait accorder aux efforts à entreprendre pour reconstruire le FLN. Il a fixé l'objectif à atteindre en ces termes : " La tenue d'un congrès extraordinaire du FLN qui rassemblerait toutes les énergies sans exclusion ou marginalisation. Un congrès qui sera organisé d'une manière appropriée à son histoire, sa vocation-réputation et à ses principes. Selon M. Bouchareb, il s'agira d'un congrès rassembleur qui assumera une responsabilité collective dans l'élection des membres du Comité central et des autres instances. Il devait appeler à l'application effective de la démocratie au sein du parti de la base au sommet. L'objectif est de sortir une direction forte pour affronter l'avenir.
On a l'impression et la certitude que l'ex-parti unique, sur décision du président de la République, président du FLN, s'ouvre une nouvelle ère de changement après que des pratiques malsaines ont été utilisées contre des cadres et des militants de base. On a sali la réputation d'éléments propres par de fausses accusations.
Les pratiques anti-démocratiques utilisées successivement par Amar Saâdani et Djamel Ould Abbès ont été érigées en système dans un climat d'inquiétude. Le dernier congrès organisé du temps de Saâdani s'est tenu dans la même ambiance viciée. Les éléments qui dérangent ont été liquidés dont l'actuel coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb pour ne citer que lui. On a désigné à leur place, des " parvenus ".Le 10è congrès organisé par Saâda -ni a été le couronnement de la politique d'exclusion commencée durant l'année 2003 sous la houlette d'Ali Benflis ; On voulait enterrer définitivement le FLN. Dès lors, le FLN a perdu sa légitimité du fait de ses crises répétées.
Ce fut le temps où le parti s'est stoppé pour n'être plus fidèle aux principes de Novembre 54.
Décidemment, le FLN après l'intervention ou la décision de son Président de remettre les pendules à l'heure peut être capable du meilleur ?; Bouchareb l'a parfaitement prouvé ces derniers jours en affirmant la capacité du parti de procéder à sa mutation, de concevoir la démocratie dans ses rangs comme un facteur d'enrichissement et de consolidation de ses instances pyramidales et de se débarrasser de tous les éléments nuisibles et des reflexes négatifs d'une autre époque. Or, la décision décisive prise par le Président Abdelaziz Bouteflika de remplacer l'ancien SG Djamel Ould Abbès par Mouad Bouchareb en lui confiant la coordination de l'instance dirigeante du parti est salutaire et donne dorénavant au parti un nouveau souffle singulièrement avec la tenue prochaine d'assises extraordinaires qui mettraient un terme à une profonde déstabilisation des rangs et des structures du parti à tous les niveaux de la vie organique.
Ainsi pour M. Mouad Bouchareb, le parti doit occuper une place prééminente dans la vie de la Nation. Et dégager les principes qui sont à la base de sa création et d'apporter son soutien et son concours précieux au programme présidentiel. Depuis son installation, M. Bouchareb a répété que l'objectif de sa mission était ainsi clairement défini par sa feuille de route qui, très certainement a, eu l'aval du Président du parti. Il s'agit de reconstruire un véritable parti capable d'impulser la vie politique du pays et d'assurer la continuité de l'œuvre du Président Abdelaziz Bouteflika, la marche du renouveau national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.