Belmadi cherche les remplaçants de Chita et de Benzia.. Le milieu, un chantier ouvert    Volley-Championnat d'Afrique (dames).. Bonne entame du GS Pétroliers    Bouteflika veut imposer sa conférence nationale    MINISTERE DE LA DEFENSE : Ahmed Gaïd Salah en visite de travail à la 3e Région Militaire    PREMIERE SESSION DE L'APW : Le dossier des affaires sociales en débat    POUR DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A L'ADE BOUHADJAR : Arrestation de trois fonctionnaires à El Tarf    NOUVEAU GOUVERNEMENT : Le CNES refuse de participer aux consultations    Une AG extraordinaire pour baliser le terrain à l'Hyproc    Un staff technique collégial pour terminer la saison    La Mekerra en quête de 18 points pour éviter le purgatoire    L'Union européenne trouve un accord provisoire sur une protection des lanceurs d'alerte    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Tebboune, le retour ?    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Des taches brunes sur tout le visage : que faire ?    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    La crise actuelle en Algérie    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Formation du nouveau gouvernement    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Ligue des champions (6e et dernière journée)    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    La cité des 58 logements, un quartier aux multiples problèmes    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le football national doit faire dans l'optimisme    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Cela doit se concrétiser pour le bien de la Patrie    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    Acte 18 des "gilets jaunes": Violences et scènes d'émeutes, pillages et saccages à Paris    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    Chine : Pékin ne laissera pas son économie dérailler, dit Li    Vent de fronde au FLN    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN pour une nouvelle sérénité
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2018

Tout en se fixant comme tâches prioritaires la remise en ordre des affaires organiques et politiques du FLN, la continuité des réformes initiées par le président de la République Monsieur Abdelaziz Bouteflika, la consolidation de la stabilité et la sécurité du pays et la création des conditions d'un développement continu, le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN , M. Mouad Bouchareb, a marqué, dès le premier jours de sa prise de fonction à la tête du parti, l'importance qu'il fallait accorder aux efforts à entreprendre pour reconstruire le FLN. Il a fixé l'objectif à atteindre en ces termes : " La tenue d'un congrès extraordinaire du FLN qui rassemblerait toutes les énergies sans exclusion ou marginalisation. Un congrès qui sera organisé d'une manière appropriée à son histoire, sa vocation-réputation et à ses principes. Selon M. Bouchareb, il s'agira d'un congrès rassembleur qui assumera une responsabilité collective dans l'élection des membres du Comité central et des autres instances. Il devait appeler à l'application effective de la démocratie au sein du parti de la base au sommet. L'objectif est de sortir une direction forte pour affronter l'avenir.
On a l'impression et la certitude que l'ex-parti unique, sur décision du président de la République, président du FLN, s'ouvre une nouvelle ère de changement après que des pratiques malsaines ont été utilisées contre des cadres et des militants de base. On a sali la réputation d'éléments propres par de fausses accusations.
Les pratiques anti-démocratiques utilisées successivement par Amar Saâdani et Djamel Ould Abbès ont été érigées en système dans un climat d'inquiétude. Le dernier congrès organisé du temps de Saâdani s'est tenu dans la même ambiance viciée. Les éléments qui dérangent ont été liquidés dont l'actuel coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb pour ne citer que lui. On a désigné à leur place, des " parvenus ".Le 10è congrès organisé par Saâda -ni a été le couronnement de la politique d'exclusion commencée durant l'année 2003 sous la houlette d'Ali Benflis ; On voulait enterrer définitivement le FLN. Dès lors, le FLN a perdu sa légitimité du fait de ses crises répétées.
Ce fut le temps où le parti s'est stoppé pour n'être plus fidèle aux principes de Novembre 54.
Décidemment, le FLN après l'intervention ou la décision de son Président de remettre les pendules à l'heure peut être capable du meilleur ?; Bouchareb l'a parfaitement prouvé ces derniers jours en affirmant la capacité du parti de procéder à sa mutation, de concevoir la démocratie dans ses rangs comme un facteur d'enrichissement et de consolidation de ses instances pyramidales et de se débarrasser de tous les éléments nuisibles et des reflexes négatifs d'une autre époque. Or, la décision décisive prise par le Président Abdelaziz Bouteflika de remplacer l'ancien SG Djamel Ould Abbès par Mouad Bouchareb en lui confiant la coordination de l'instance dirigeante du parti est salutaire et donne dorénavant au parti un nouveau souffle singulièrement avec la tenue prochaine d'assises extraordinaires qui mettraient un terme à une profonde déstabilisation des rangs et des structures du parti à tous les niveaux de la vie organique.
Ainsi pour M. Mouad Bouchareb, le parti doit occuper une place prééminente dans la vie de la Nation. Et dégager les principes qui sont à la base de sa création et d'apporter son soutien et son concours précieux au programme présidentiel. Depuis son installation, M. Bouchareb a répété que l'objectif de sa mission était ainsi clairement défini par sa feuille de route qui, très certainement a, eu l'aval du Président du parti. Il s'agit de reconstruire un véritable parti capable d'impulser la vie politique du pays et d'assurer la continuité de l'œuvre du Président Abdelaziz Bouteflika, la marche du renouveau national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.