Réactions aux discours de Gaïd Salah: Même le FLN ne croit pas à une présidentielle le 4 juillet    Ils ont été aspergés de lacrymogène: Les étudiants ont marché vers le palais du Gouvernement    France: Le trafic aérien vers l'Algérie en baisse    Le verbe et la bonne foi    Les sinistrés d'Aïn El Turck en appellent au wali: Plus de 200 familles recasées attendent un relogement depuis 20 ans    Le chantier des logements ruraux d'Oued Tlelat passé au peigne fin: Des instructions pour lever toutes les contraintes sur les bénéficiaires    Des vendeurs de grillades à chaque coin de rue: Un commerce nocturne éphémère... mais florissant    Dans ma tête un rond-point !    FLN et TAJ appuient    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN-2019 : L'Egypte désignée pays-hôte
Publié dans Le Maghreb le 09 - 01 - 2019

La CAN-2019 se tiendra finalement en Égypte. L'organisation du tournoi, initialement accordée au Cameroun avant que la CAF ne décide de la réattribuer en raison de multiples retards, était également briguée par l'Afrique du Sud.
L'annonce est enfin tombée. Après des mois d'incertitudes, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé d'attribuer l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2019 à l'Égypte. La fin d'un long imbroglio né des multiples retards connus par le pays-hôte original, le Cameroun, qui s'était vu retirer l'organisation en fin d'année 2018.
L'Égypte, dont la candidature faisait face à celle de l'Afrique du Sud, récupère donc la compétition phare du continent, qu'elle organisera du 15 juin au 13 juillet 2019. Il s'agira de sa cinquième participation en tant que pays organisateur, la première depuis 2006.
En choisissant le pays des Pharaons, la CAF s'est assuré un partenariat solide, alors que le coup d'envoi de la compétition aura lieu le 15 juin, dans à peine plus de cinq mois. Tout comme l'Afrique du Sud - seule nation africaine à avoir accueilli un Mondial de football -, l'Égypte faisait partie des rares pays du continent à pouvoir remplacer le Cameroun au pied levé.
D'abord programmée le mercredi 9 janvier à Dakar, au lendemain des trophées récompensant les meilleurs joueurs, joueuses, équipes ou encore entraîneurs africains de l'année, la réunion du comité exécutif de la CAF a été reprogrammée mardi à 9h30.

Un contexte sécuritaire compliqué
Un défi d'autant plus complexe que cette CAN-2019 sera la première à se jouer à 24 sélections et dans six stades. Les infrastructures ont sans nul doute constitué le point fort de l'Égypte, puisque la capitale, Le Caire, abrite plusieurs grands stades modernes, et les cités d'Alexandrie, Port-Saïd et Suez peuvent également accueillir des rencontres. L'Égypte ne devrait donc pas rencontrer de problèmes logistiques et la CAN-2019, sauf rebondissement majeur, aura droit à l'écrin dont elle rêve pour sa première édition à 24 nations.
Reste que le pays devra trouver des solutions sur le plan sécuritaire pour réussir cette édition : ces dernières années, les compétitions de football ont été le théâtre de graves violences à travers le pays. Un contexte d'autant plus difficile à gérer que les autorités locales doivent aussi faire face à la menace terroriste - en témoigne le tout récent attentat de Gizeh, au cours duquel quatre personnes ont perdu la vie, le 28 décembre 2018.

L'Égypte court après l'organisation depuis 2006
L'Égypte et l'Afrique du Sud sont les deux seuls pays à s'être portés candidats, mi-décembre. Le Maroc, souvent cité comme un prétendant sérieux, n'a pas fait acte de candidature à la surprise générale. En 2014, la CAF avait attribué les trois prochaines CAN d'un seul coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée.
Mais après le retrait de l'organisation de l'édition 2019 au Cameroun, la CAF a décidé de procéder à un décalage, attribuant l'édition 2021 à ce pays et l'édition 2023 à la Côte d'Ivoire. Lundi, la Guinée a indiqué qu'elle " acceptait "d'organiser l'édition 2025.
L'Afrique du Sud est le seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde (en 2010). Elle a déjà organisé la CAN à deux reprises, en 1996 et en 2013. L'Égypte a pour sa part déjà reçu quatre fois la CAN, la dernière en 2006.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.