Handball / CAN-2020: l'Algérie bat l'Angola (32-27) et prend la 3e place    Coronavirus: le ministère de la Santé appelle à l'impératif respect des mesures préventives    Douanes algériennes : plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019    Algérie-Turquie: œuvrer ensemble à la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye    Algérie-Turquie: création d'un Conseil de coopération de haut niveau    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    Une bactérie dans le camembert Tassili    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Alliés pour tuer le progrès !    Pour une conférence nationale indépendante    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    Les actes qui "tuent" les promesses    L'USMA manquait d'armurerie !    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    En bref    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Real : La réponse de Zidane à Le Graët    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme: Près de 1.500 nouveaux cas de cancer en 2019     Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN-2019 : L'Egypte désignée pays-hôte
Publié dans Le Maghreb le 09 - 01 - 2019

La CAN-2019 se tiendra finalement en Égypte. L'organisation du tournoi, initialement accordée au Cameroun avant que la CAF ne décide de la réattribuer en raison de multiples retards, était également briguée par l'Afrique du Sud.
L'annonce est enfin tombée. Après des mois d'incertitudes, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé d'attribuer l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2019 à l'Égypte. La fin d'un long imbroglio né des multiples retards connus par le pays-hôte original, le Cameroun, qui s'était vu retirer l'organisation en fin d'année 2018.
L'Égypte, dont la candidature faisait face à celle de l'Afrique du Sud, récupère donc la compétition phare du continent, qu'elle organisera du 15 juin au 13 juillet 2019. Il s'agira de sa cinquième participation en tant que pays organisateur, la première depuis 2006.
En choisissant le pays des Pharaons, la CAF s'est assuré un partenariat solide, alors que le coup d'envoi de la compétition aura lieu le 15 juin, dans à peine plus de cinq mois. Tout comme l'Afrique du Sud - seule nation africaine à avoir accueilli un Mondial de football -, l'Égypte faisait partie des rares pays du continent à pouvoir remplacer le Cameroun au pied levé.
D'abord programmée le mercredi 9 janvier à Dakar, au lendemain des trophées récompensant les meilleurs joueurs, joueuses, équipes ou encore entraîneurs africains de l'année, la réunion du comité exécutif de la CAF a été reprogrammée mardi à 9h30.

Un contexte sécuritaire compliqué
Un défi d'autant plus complexe que cette CAN-2019 sera la première à se jouer à 24 sélections et dans six stades. Les infrastructures ont sans nul doute constitué le point fort de l'Égypte, puisque la capitale, Le Caire, abrite plusieurs grands stades modernes, et les cités d'Alexandrie, Port-Saïd et Suez peuvent également accueillir des rencontres. L'Égypte ne devrait donc pas rencontrer de problèmes logistiques et la CAN-2019, sauf rebondissement majeur, aura droit à l'écrin dont elle rêve pour sa première édition à 24 nations.
Reste que le pays devra trouver des solutions sur le plan sécuritaire pour réussir cette édition : ces dernières années, les compétitions de football ont été le théâtre de graves violences à travers le pays. Un contexte d'autant plus difficile à gérer que les autorités locales doivent aussi faire face à la menace terroriste - en témoigne le tout récent attentat de Gizeh, au cours duquel quatre personnes ont perdu la vie, le 28 décembre 2018.

L'Égypte court après l'organisation depuis 2006
L'Égypte et l'Afrique du Sud sont les deux seuls pays à s'être portés candidats, mi-décembre. Le Maroc, souvent cité comme un prétendant sérieux, n'a pas fait acte de candidature à la surprise générale. En 2014, la CAF avait attribué les trois prochaines CAN d'un seul coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée.
Mais après le retrait de l'organisation de l'édition 2019 au Cameroun, la CAF a décidé de procéder à un décalage, attribuant l'édition 2021 à ce pays et l'édition 2023 à la Côte d'Ivoire. Lundi, la Guinée a indiqué qu'elle " acceptait "d'organiser l'édition 2025.
L'Afrique du Sud est le seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde (en 2010). Elle a déjà organisé la CAN à deux reprises, en 1996 et en 2013. L'Égypte a pour sa part déjà reçu quatre fois la CAN, la dernière en 2006.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.