Réunion de concertation.. Ghouini et Larbi Ould Khelifa chez Bensalah    Le prochain congrès se tiendra les 21 et 22 juin.. Sidi Saïd quittera l'UGTA plus tôt que prévu    Barrage «El Hamiz».. Un million de m3 mobilisés pour l'irrigation    Conséquence du mouvement populaire.. Des institutions financières changent de main    Tizi Ouzou.. Les routes de tous les dangers    Il s'est mal comporté avec Bahloul à l'AG de l'UAFA.. Raouraoua déclare la guerre à la FAF    Championnat de Ligue 2.. Mobilis Le WAT et l'ASO à 3 points de l'élite    AG des fédérations sportives.. Les défis de l'heure    Cité 50 logements à Bouaïche (Sidi Bel Abbès).. Les habitants réclament les commodités    207 morts dans les attaques terroristes.. Massacre au Sri Lanka    Cour d'appel militaire de Blida : Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf    Baromètre.. En Baisse : Seddik Chihab    Grippe saisonnière.. Net recul cette année    Mois du patrimoine.. Un riche programme    C'était une spécialiste de l'Algérie.. L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer est morte    AEROPORT D'ALGER : Le nouveau terminal mis en service lundi prochain    DOUANES ET BANQUE D'ALGERIE : Le Chef de l'Etat nomme de nouveaux responsables    Lutte contre la criminalité : Près de 2900 suspects interpellés en mars dernier    Hausse de plus de 17 % des recettes douanières en janvier et février 2019    Grippe saisonnière: net recul des décès par rapport à l'année précédente    Saisie de 44 kilos de kif traité dans différentes wilayas du pays    La préparation du match de Tizi Ouzou perturbée    Bekkouche forfait pour la finale du 400 m/haies    Prochainement sur Google traduction    Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    Début du référendum constitutionnel en Egypte    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Un sit-in de commémoration a été tenu    "Trop tard, M.Bensalah..."    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Expo "L'Afrique à la mode"    L'IF cherche des réalisateurs de documentaires    Football - Ligue 1: Des enjeux énormes pour tout le monde    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne
Publié dans Le Maghreb le 23 - 01 - 2019

Le Front Polisario a décidé de contester à nouveau devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) l'accord commercial controversé Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, adopté mercredi dernier par le Parlement européen, affirmant que la bataille pour la préservation des ressources naturelles sahraouies constituera un facteur de pression déterminant sur l'occupant marocain. Le Front Polisario a souligné dans un communiqué cité dimanche par l'agence Sahara presse service (SPS) que "la bataille se fera entre les organes judiciaires et exécutifs de l'Europe, d'autant plus qu'aucune partie ne reconnaît la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, y compris l'Union européenne elle-même qui l'a précisé dans sa dernière résolution sur l'accord commercial illégal Maroc-UE". Condamnant le vote du Parlement européen sur le dit- accord, ce qui traduit à la fois la "contradiction" et "la violation" de l'UE des décisions de la CJUE, le Front Polisario a ajouté que l'UE a "légitimé à travers cet accord le pillage flagrant des ressources naturelles du Sahara occidental occupé". Dans ce contexte, le Front Polisario a annoncé sa décision définitive de saisir de nouveau la Cour de justice européenne pour faire respecter les arrêts de 2016 et 2018 qui avaient statué que les territoires sahraouis sont "séparés" et "distincts" de ceux du Maroc et ne relevant pas de la prétendue "souveraineté" du Royaume marocain. Les arrêts de la Cour de justice européenne avaient exigé également des instances de l'Union européenne de solliciter préalablement le consentement du peuple sahraoui pour tout accord prévoyant l'exploitation de ses ressources naturelles. Saluant le soutien exprimé notamment par les différents groupes parlementaires européens et organisations de la société civile, qui ont dénoncé et rejeté cet accord "illégal", le Front Polisario a souligné que les décisions de la Cour de justice européenne reconnaissant le Front Polisario en tant que représentant unique et légitime du peuple sahraoui constituent une "victoire majeure" et permettra de "bloquer toute exploitation illégale" des ressources naturelles du Sahara occidental occupée.

Une lettre adressée officiellement au Conseil de sécurité de l'ONU
Le Front Polisario a adressé, en outre, par le biais de son représentant aux Nations unies, Sidi Mohamed Amar, une lettre au président du Conseil de sécurité de l'ONU. La lettre, citée par l'agence sahraouie SPS, a informé les membres du Conseil de sécurité sur la "grave menace que représentent les tentatives de l'Union européenne d'inclure les territoires sahraouis occupés dans ses accords commerciaux avec le Maroc". Le Front Polisario a dénoncé, dans ce contexte, des "conséquences de ces tentatives risquant de compromettre les perspectives d'un règlement pacifique du conflit au Sahara occidental dans le cadre des efforts sérieux déployés actuellement par le Conseil de sécurité et l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Horst Kohler. "L'approbation de cet accord aura des conséquences négatives sur le processus politique mené sous l'égide de l'ONU puisqu'elle encouragera le Maroc à consolider son occupation illégale des parties du Sahara occidental", a souligné le Front Polisario qui demande au Conseil de sécurité de s'adresser à l'Union européenne pour mettre un terme à cet accord illégal incluant l'exploitation des ressources naturelles sahraouies. Condamnant fermement le vote du parlement européen sur l'accord commercial Maroc-UE, le Front Polisario a appelé dans ce sillage les membres de l'Union européenne à revoir leur décision illégale et à arrêter immédiatement toute activité incluant le Sahara occidental occupé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.