Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle journée meurtrière en Irak
57 personnes au moins ont été tuées dans des attaques
Publié dans Le Maghreb le 25 - 03 - 2008


Un attentat-suicide au véhicule piégé visant une position de l'armée irakienne a coûté la vie à 13 soldats et fait au moins 42 blessés dimanche à Mossoul dans le nord du pays. Dans le même temps, à Bagdad, la "Zone verte" hautement sécurisée a été par deux fois la cible de tirs de roquettes et de mortiers attribués à des extrémistes chiites. En outre, un attentat-suicide à la voiture piégée a fait sept morts et 14 blessés dans le secteur chiite de Choula, dans l'ouest de la capitale. Au total, 57 personnes au moins ont été tuées dans des attaques dimanche à travers l'Irak. Ces attaques, lancées au moment où de nombreux chrétiens célébraient Pâques, témoignent de la fragilité de la situation en Irak sur le plan de la sécurité malgré un recul des violences au cours des 12 derniers mois. Elles interviennent également à l'heure où le bilan approche des 4.000 morts dans les rangs de l'armée américaine, quelques jours après l'entrée de la guerre dans sa sixième année. A Mossoul, les forces de sécurité irakiennes ont ouvert le feu sur un kamikaze au volant d'un véhicule piégé qui se dirigeait vers une caserne de cette ville située à 360km au nord-ouest de Bagdad, mais n'ont pas réussi à déjouer l'attentat. L'explosion, selon la police, a fait 13 morts dans les rangs de l'armée irakienne et au moins 42 blessés -30 soldats et 12 civils. Pour les Etats-Unis, Mossoul constitue le dernier bastion urbain du groupe Al-Qaïda en Irak dirigé par les sunnites. Parallèlement, à Bagdad, une dizaine de détonations dues à des tirs de roquettes et de mortiers a commencé à retentir peu avant 6h dans la Zone verte, qui abrite notamment le siège du gouvernement irakien, ainsi que les ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne. D'autres mortiers et roquettes ont été lancés sur le même secteur dans la journée. Aucune information faisant état de victimes dans la Zone verte, située sur la rive occidentale du Tigre qui coupe la ville en deux, n'a été diffusée. Mais l'explosion d'un obus dans la matinée sur la rive orientale du fleuve a blessé deux passants, selon la police. Les personnes à l'intérieur de la Zone verte hautement sécurisée ont été appelées à se mettre à l'abri et à se tenir éloignées des fenêtres à la suite des attaques. La responsabilité des tirs de dimanche n'a pas été revendiquée. Cependant, les projectiles semblaient provenir de secteurs situés dans l'est de la capitale, où opère la plus importante milice chiite, l'Armée du Mahdi de l'imam radical Moqtada al-Sadr. Ce dernier a ordonné un cessez-le-feu en août, mais certains craignent sa remise en cause après une série d'affrontements entre les forces américaines et irakiennes, d'un côté, et des miliciens, de l'autre, à Bagdad, Kout et dans des zones au sud de la capitale. Des tirs de mortiers ont également visé une base américaine dans la ville chiite d'Hillah (environ 95km au sud de Bagdad), selon la police irakienne. L'armée américaine a de son côté annoncé dimanche que 17 insurgés avaient été tués et 30 autres interpellés ce week-end lors d'opérations militaires en Irak. L'intervention la plus meurtrière, menée selon elle dimanche, visait un réseau présumé de kamikazes à l'est de Baqouba et s'est soldée par la mort de 12 hommes armés. D'autres violences ont été signalées dans le pays. Une attaque au mortier a fait huit morts, dont deux femmes et deux enfants, dans le sud-est de Bagdad. Des hommes armés ont tiré sur des personnes qui attendaient l'arrivée de bus dans une zone à majorité chiite de ce même secteur de la capitale, faisant au moins sept morts et 16 blessés, a rapporté la police. Un commandant de la police a été abattu avec son chauffeur à Balad Rouz, à 70km au nord-est de Bagdad. Par ailleurs, quatre soldats irakiens sont morts dans l'explosion d'une bombe en bordure de route près de Touz Khormato, dans le nord du pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.