Le spectre de l'inconnu    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    FLN: Des députés empêchent Bouchareb de tenir une réunion    Présidence du FCE: Moncef Othmani jette l'éponge et Hassen Khelifati se retire de la course    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Ce qu'aurait pu être l'Algérie post-indépendance    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Répartis à travers trois sites de la daïra d'Aïn El-Turck: Les travaux des projets de réalisation de 1.420 logements à l'arrêt    Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Le Hirak entre l'admiration et la peur    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    Le procès de Kamel "El bouchi" reporté au 19 juin    Pour une présidentielle dans 6 moi    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





12ème édition du Forum algéro-américain sur l'énergie : Chevron s'intéresse à l'exploitation des hydrocarbures en Algérie
Publié dans Le Maghreb le 11 - 03 - 2019

Sonatrach a entamé à Houston les premières discussions avec la compagnie pétrolière américaine, Chevron, sur des projets d'exploitation d'hydrocarbures en Algérie, a indiqué un haut responsable du groupe Sonatrach.
Après ExxonMobil, c'est Chevron la deuxième compagnie pétrolière américaine qui s'intéresse au domaine minier de l'Algérie et envisage de s'y implanter pour développer des projets de production, a déclaré à l'APS Toufik Hakkar, vice-président Business Development & Marketing de Sonatrach.
Les deux groupes ont tenu vendredi une réunion de travail à Houston en marge du Forum algéro-américain sur l'énergie et se sont donné rendez-vous à Alger pour le mois prochain pour discuter des détails des projets.
A cette réunion étaient présent une délégation de Sonatrach conduite par le P-DG M. Abdelmoumen Ould Kaddour et trois hauts dirigeants de Chevron chargés de l'exploration, du développement des affaires et des joint-ventures à l'international.
La deuxième major américaine s'intéresse à l'exploration et production des ressources conventionnelles et non conventionnelles, a-t-on précisé de même source. Chevron a été motivé par le succès réalisé par Anadarko en Algérie. D'ailleurs la major américaine a pris contact avec Anadarko pour s'informer des conditions de l'investissement dans le pays.

Poursuite des discussions avec ExxonMobil
Au cours de son séjour à Houston, le groupe Sonatrach a tenu une autre réunion avec la major ExxonMobil qui souhaite se lancer massivement dans la prospection et la production des hydrocarbures en Algérie.
Côté ExxonMobil, quatre hauts dirigeants ont assisté à cette réunion, dont le vice-président chargé des nouvelles opportunités en Afrique, David Maclean, le responsable de la commercialisation pour l'Afrique, Ufuoma Ewherido, le directeur principal des opportunités au niveau mondial, Pete Rumelhart, et le principal responsable chargé des relations avec les gouvernements à l'international, Rochdi Younsi.
Les discussions se sont poursuivies sur les aspects technique, fiscal et économique des projets proposés à ExxonMobil, selon M. Hakkar qui précise que l'intérêt porté par la doyenne des grandes compagnies pétrolières mondiales à l'Algérie est valorisant pour son domaine minier.
ExxonMobil et eu égard à son poids, s'engage sur de grands projets énergétiques qui nécessitent d'importants investissements. Son implantation en Algérie aura un effet d'entraînement sur le pays dans la mesure où elle va inciter d'autres compagnies à venir investir en Algérie, a-t-il relevé.
Enfin Sonatrach a tenu une séance de travail avec le groupe américain Air Products & Chemicals déjà présent en Algérie à travers la joint-venture Hélios spécialisée dans la production d'hélium.
La réunion à laquelle ont assisté les hauts responsables des deux groupes a été conduite par M. Ould Kaddour et le P-DG d'Air Products & Chemicals, Seifi Ghasemi. Les deux groupes ont discuté de deux projets de production d'azote et d'hydrogène et examiné la possibilité de mener deux investissements dans la pétrochimie d'un montant oscillant entre deux et trois milliards de dollars, a précisé M. Hakkar.
Plus grand fournisseur d'hydrogène et d'hélium au monde, Air Pruducts & Chemicals est aussi leader mondial de l'approvisionnement pour les marchés à forte croissance comme les matériaux pour semi-conducteurs, l'hydrogène de raffinerie, la gazéification du charbon et la liquéfaction du gaz naturel.

Premier forage offshore prévu pour le deuxième semestre de l'année
Sonatrach devrait entamer la prospection offshore cette année avec un premier forage prévu durant le deuxième semestre au large de la côte Est entre Béjaïa et Skikda, a annoncé le groupe pétro-gazier à Houston.
L'acquisition des données sismiques 2D et 3D sera achevée au premier semestre en cours, alors que les volumes associés à ce premier puits sont estimés à plusieurs trillions de mètres cubes de gaz biogénique, a indiqué Youcef Khanfar, directeur des nouvelles ressources au groupe Sonatrach, lors d'une session du forum consacré au potentiel offshore en Algérie.
La côte ouest du pays est aussi susceptible de contenir du pétrole, avec une extraction prévue à plusieurs millions de barils pour le premier puits qui sera foré dans cette région du pays.

Similitude avec le Méga gisement Zohr en Egypte
Youcef Khanfar a précisé que l'analyse des données sismiques 2D de la côte Est suggère une similitude entre ces réserves et le méga gisement offshore, de Zohr découvert en Egypte.
Evalué à près de 30 trillions de mètres cubes de gaz, le gisement de Zohr, devrait permettre à l'Egypte de répondre à une bonne partie de ses besoins en gaz sur plusieurs décennies.
Ce méga gisement devrait redonner une indépendance gazière à l'Egypte et la placer au cœur du hub gazier de l'est de la Méditerranée.
Pour autant, M. Khanfar a précisé que seule l'évaluation de la sismique 3D pourra confirmer cette similitude.
La prospection des littoraux Est et Ouest est menée en partenariat avec le Français Total et l'Italien ENI. Sonatrach a signé en octobre dernier les premiers contrats d'exploration offshore avec ces deux groupes internationaux, marquant une nouvelle ère dans sa quête vers l'augmentation de sa production d'hydrocarbures.
Le risque exploration est partagé entre les trois groupes, a précisé Salah Mekmouche vice-président amont du groupe Sonatrach, précisant que le bateau qui va mener la campagne sismique marine au large de Béjaïa et Skikda va arriver de Malte au plus tard fin mars. L'interprétation des données sismiques récoltées prendra, quant à elle, trois mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.