FLN et TAJ appuient    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    Le FLN favorable au report    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    On vous le dit    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Gâteau de crêpes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etats-Unis : Donald Trump signe deux décrets favorables aux oléoducs
Publié dans Le Maghreb le 16 - 04 - 2019

Depuis le Texas, le président américain Donald Trump a signé mercredi deux décrets visant à réduire la durée des procédures dans la construction d'oléoducs de transport de pétrole et de gaz, au grand dam des écologistes. Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi au Texas la signature de deux décrets visant à permettre d'accélérer la construction d'oléoducs de transport de pétrole et de gaz, au grand dam des écologistes. Celles-ci visent notamment à limiter les délais d'obtention de permis pour construire certains oléoducs, et à transférer au président américain la capacité directe de valider ou non la construction d'oléoducs internationaux. " Trop souvent, les infrastructures nécessaires sont bloquées par des groupes d'intérêt, une bureaucratie étouffante et des activistes radicaux ", a affirmé le président lors d'un discours à Crosby, près de Houston, au Texas. Ces deux ordres exécutifs sont à voir comme une réponse à l'industrie pétrolière et gazière, qui s'est plainte des retards de développement des pipelines. Le 29 mars, le locataire de la Maison Blanche a notamment validé le nouveau permis de construire de l'oléoduc géant Keystone XL, qui doit relier les champs pétrolifères du Canada aux Etats-Unis, et qui a été suspendu en novembre par un juge américain.

Une action qui cherche à limiter le pouvoir des Etats ?
Les annonces de Donald Trump ont évidemment suscité une levée de boucliers dans la communauté environnementale et parmi certains opposants politiques. Selon le Washington Post, qui a consulté l'une des deux ordonnances, l'action du président Trump viserait aussi à limiter le pouvoir des Etats américains. Certains, comme le gouverneur démocrate de Washington et candidat à la présidence, Jay Inslee, estiment que la capacité du chef de l'Etat de valider directement les permis de construction d'oléoducs empiéterait sur les pouvoirs délégués aux Etats, en vertu de l'Article 401 de la loi l'assainissement de l'eau (Clean Water Act). Aujourd'hui, les entreprises doivent obtenir une certification des États concernés avant de lancer un projet énergétique. " [En vertu de cette loi], les États ont pleinement le pouvoir de protéger nos eaux et d'assurer la santé et la sécurité de notre peuple. (...) Washington ne permettra pas à cette administration ni à aucune administration présidentielle de nous empêcher de nous acquitter de cette autorité légalement et efficacement. " Toujours selon le quotidien américain, ce "transfert de responsabilité" bénéficierait, entre autres, à Energy Transfer, société chargée notamment de développer le controversé pipeline Dakota Access, et dont le directeur général, Kelcy Warren, a grandement contribué à la compagne de Donald Trump.

12,2 millions de barils de pétrole par jour
Les annonces de Donald Trump mercredi s'inscrivent dans la droite lignée d'autres décisions prises depuis son accession à la Maison Blanche, visant à alléger la réglementation en vigueur dans l'industrie de l'énergie, l'une des plus puissantes au Texas, qui offre de nombreux emplois et est source de croissance. A l'échelle nationale, les Etats-Unis produisent 12,2 millions de barils de pétrole brut par jour en moyenne selon les derniers chiffres de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publiés mercredi, la production la plus large au monde, dont une part conséquente provient de deux champs pétroliers au Texas, le bassin permien et Eagle Ford.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.