Les algérois manifestent malgré la répression    Campagne de circoncision collective    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Le rebond économique mondial compromis par la guerre commerciale    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Man United prêt à proposer un salaire conséquent à De Ligt    Real : Les supporteurs veulent Mbappé plutôt que Neymar    Le Gabon nomme son nouveau sélectionneur    VENDREDI 14ème : Une transition pour rouvrir l'espace-nation algérien obstrué    Un élément de soutien aux groupes terroristes arrêté à Tlemcen    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Cher futur Président, je te veux…    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    Scrutin présidentiel : «Rejet populaire»    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Le trip de l'amour et ses revers    La presse a toujours été le souffre-douleur des régimes…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Les députés FLN tentent la manière forte    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le duel jusqu'au bout !    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La solution la plus douce politiquement à la crise
Publié dans Le Maghreb le 18 - 04 - 2019

L'élan extraordinaire du mouvement citoyen pacifique qui se manifeste depuis le 22 février dernier a été une fois de plus salué par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah qui a renouvelé sa reconnaissance et son soutien à ce grand désir populaire pour le changement, qui, sans nul doute, transfigurera la vie politique et démocratique de la société algérienne qui s'est réveillée, qui se manifeste avec quelques étapes de retard qui devaient intervenir bien avant le 22 février 2019 mais dès le début de la convalescence du président démissionnaire. Aujourd'hui, la nouvelle vision du monde et de l'Algérien propre au changement, transforme le quotidien de la population qui dès lors ne cède pas au désir créateur de manifester son droit à la parole ; témoin de cela, le mouvement citoyen qui a démontré que malgré les agitations subversives et les dérives des adversaires de la volonté populaire elle aussi incarnée par la détermination de l'Armée pour une sortie de crise acceptable par tout le monde, il continuera pour des raisons concrètes à plonger ses propres racines dans toutes les couches sociales de la population .
L'accroissement des manifestations contre les figures du pouvoir en place depuis vingt ans, les sorties du peuple pacifiquement dans la rue à travers tout le territoire national exigeant le départ de tout le système sont la meilleure preuve qui témoigne de ce dynamisme populaire, qui avec le soutien du Haut Commandement de l'ANP, est en train d'atteindre son point culminant. L'engagement et le soutien de l'Armée au " hirak " inspire de l'assurance et tient compte de la mobilisation des Algériens et des Algériennes pour un changement profond du système politique en vigueur depuis des années. Le mérite revient de fait à ce peuple courageux qui a su calmement contribuer activement à la chute et la fin de règne d'un pouvoir. Qui a été plus que jamais par le peuple, la jeunesse en particulier.
Faire la bonne lecture des messages et déclarations du vice-ministre de la Défense nationale notamment le dernier en date à partir du siège de la 4e Région militaire (Ouargla), l'Algérie ne sera plus la même après cette profonde crise qui a remis en question la légitimité du système. L'Algérie en sortira meilleure, plus démocratique, plus unie. Mais comme souligné par le chef d'état-major de l'ANP de mettre l'accent " sur la nécessité de suivre la voie de la patience " au 2e jour de cette visite, le vice-ministre de la Défense nationale, après avoir supervisé l'exécution d'un exercice démonstratif avec munitions réelles " Enadjm Essati'a 2019 "(Etoile brillante), a tenu une réunion avec les cadres et les éléments du Secteur opérationnel Nord-est In Amenas, où il a prononcé une allocution d'orientation, au cours de laquelle il a réitéré " l'engagement immuable de l'ANP à accompagner la phase de transition, en soulignant que toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais ", indique un communiqué du MDN. " J'insiste, une fois encore, sur la nécessité de suivre la voie de la sagesse et de la patience, étant donné que la situation prévalant au début de cette transition est exceptionnelle et complexe, nécessitant la conjugaison des efforts de tous les patriotes dévoués en vue de sortir indemne de cette épreuve ".
Mettant l'accent fort afin de surpasser les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais, car selon lui " la situation ne peut perdurer davantage, vu que le temps nous est compté. Il assure à cet effet que l'ANP " se considère toujours mobilisée aux côtés de tous les dévoués, au service du peuple et de sa Patrie, pour honorer l'engagement qu'elle a pris afin de réaliser les revendications et les aspirations légitimes du peuple, pour construire un Etat fort, sûr et stable, un Etat où chaque citoyen trouve sa place naturelle et ses espoirs mérités ", a-t-il encore précisé.
Rien de plus, ni autre considération, ni autre voie que la Constitution, l'Armée s'engage pour la solution la plus douce politiquement à la crise, si au plus fort de la mobilisation citoyenne, aux agitations contre la transition, se ligue une plateforme politique consensuelle qui combine le respect de la démocratie et la légitimation de la consultation populaire et qui suppose la défaite des agitateurs et des nostalgiques du statu-quo, à partir de là, prendre référence sur la loi fondamentale du pays, c'est consulter le peuple sur la voie à suivre pour sortir de cette tempête politique aux conséquences graves. Le plus important est de chercher et de trouver une sortie politique démocratique de la crise, de montrer que le piétinement de la Constitution n'est pas la bonne voie pour l'Algérie dont le peuple ne supporte plus les retours en arrière que d'aucuns veulent imposer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.