Amendement Constitutionnel: Appel à agir en "front uni"    Le référendum constitutionnel marquera le changement et renforcera les fondements d'un Etat moderne    La presse nationale relève la forte mobilisation des animateurs de la campagne référendaire    Arboriculture rustique: production de 7 à 10 millions de quintaux supplémentaires d'ici à 2024    Zetchi salue le choix des joueurs expatriés et le rôle des parents    La fille des Aurès    Les non-dits    Mohamed Messaoudene. Porteur de projet d'agriculture bio : «Mon objectif est de promouvoir les produits agricoles locaux»    Université 8 mai 1945 de Guelma : Lancement du challenge «Instart Marathon» sur l'innovation    Laiterie de Tiaret : Onze personnes sous contrôle judiciaire    Commerces de la friperie à Constantine : Un rush qui traduit une triste réalité    2e session criminelle à Jijel : 55 affaires enrôlées    Souk Ahras : Deux escrocs en détention préventive    Parution : Des révoltes populaires aux déportations    Cinéma : Un nouveau film sur Matoub Lounès    Liga : La Real Sociedad prend la tête du classement    ANP : large participation dans la 1ère région militaire aux opérations de reboisement    6 grands bienfaits de consommer des fruits et des légumes tous les jours    Barça : Vers une démission de Bartomeu dès ce lundi ?    Mascara: Des promesses pour les porteurs de projets    Traité virtuel    Ligue 1 - Mercato: Entre les espérances et la réalité du terrain    Institut Pasteur: Covid-19 : le relâchement peut coûter très cher    La vente de produits pyrotechniques revient    Hassi Messaoud: Quatre morts dans un accident de la route    MC El Eulma: CSA - SSPA, un conflit dévastateur !    Qu'est-ce qu'un « Hirak » qui n'a pour objectif que le « Hirak» ?    Abdelmadjid Chikhi: Alger et Paris peuvent «avancer» sur les questions mémorielles    Tiaret: Exhumation des restes des corps de six martyrs    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Des ventes promotionnelles pour dynamiser la vente des livres    REMISE DES CLES DES LOGEMENTS LPP : Les souscripteurs appelés à finaliser les démarches administratives    MICRO-ENTREPRISES : Les attributions du ministre délégué fixées    Djaballeh appelle au boycott des produits français    CAMPAGNE REFERENDAIRE : Djerad défend le projet de révision de la Constitution    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Les délires d'un haineux    Trois anciens walis dans la tourmente    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Convalescence    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie, un pays toujours pas sûr pour l'UE    La passion retrouvée    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    L'ISSUE DES BRAVADES    Les animateurs de la campagne référendaire appellent à une forte mobilisation    Le MSP pointe du doigt Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transition politique : On avance à tatons
Publié dans Le Maghreb le 24 - 04 - 2019

Système politique, le même depuis 1962, développement économique et social inadapté, problèmes de société et sa rigueur, épreuves douloureuses conjuguées durant la tragédie nationale, pesanteurs internes et externes, multitude de confrontations politiques à la fois suivies de crise grave comme c'est le cas aujourd'hui ; l'Algérie se présente comme un microcosme de ce qu'est le Monde arabe en plein bouleversement.
Cela semble expliquer que l'avènement du mouvement citoyen depuis le 22 février dernier a émergé pour permettre au peuple d'exiger des redressements, conscient de la faiblesse et des échecs répétés du système sur le plan politique, démocratique et socio-économique. Des domaines qui ont été un lourd fardeau à supporter tout au long des vingt ans et qui ont pesé lourd dans la vie de la société algérienne. Le mouvement citoyen est venu dire que les Algériennes et les Algériens ont décidé de ne plus se laisser aveugler par un système " égoïste " qui gère le pays en fonction de ses intérêts et de son environnement en raison d'une politique suicidaire et de l'entêtement à faire durer l'agonie d'un régime dépassé et qui s'est caractérisé par l'improvisation, les gaspillages de tout genre, les détournements continus de deniers publics, la pollution économique et sociale, une démocratie de façade dont a été prodigue le régime du président Abdelaziz Bouteflika.
Cet aveuglement dont on retrouve le sens dans le fameux mot " après moi le déluge " est aujourd'hui une réalité qui se fait jour plaçant le pays, l'économie nationale, les institutions de l'Etat et le peuple dans une situation de survie.
Circonstance aggravante, cet égoïsme s'est nourri d'un mariage entre le régime et les pouvoirs de l'argent. Durant toute la période en question, le pays a continué d'être rongé par la corruption et dirigé par une "bande " associée aux oligarques et la guerre des clans qui faisait rage.
Le niveau de vie et le pouvoir d'achat baissent chaque jour. Les jeunes toujours tentés par la fuite à l'étranger, la " harga " comme moyen d'embarcation.
Au sein de la société, ses attentes et ses exigences ne sont nullement incarnées par les gouvernements qui se sont succédé avec des programmes tout à fait populistes et continuant d'incarner un système enraciné dans la corruption. Tout cela montre bien que l'avenir et le futur de l'Algérie ont depuis 1999 échappé au régime qui a été incapable de concevoir autre chose, autre perspective qui puissent servir le peuple ni encore moins un modèle de société, celui qui permet de se présenter comme un exemple à suivre. Tels sont les vérités et le sens du mécontentement populaire qui s'exprime depuis le 22 février sur fond de fatigue, ras-le-bol, désillusion envers le régime: les revendications sont claires, les enjeux clairs pour stabiliser le système sur fondement démocratique et déconstruire l'héritage du régime, en se consolidant sur le peuple et la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.