Chômage et système «D»    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Commerce: Un système informatique pour contrôler les marchandises importées    Ligue des champions d'Afrique: Le MCA qualifié sans jouer    Football amateur: Des clubs dans l'expectative !    Football - Ligue 1: Nul sur toute la ligne à Oran, Bougherara claque la porte    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    Air Algérie: Le planning des vols de rapatriement arrêté    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    Henri Teissier: Un grand homme tire sa révérence    Juventus : Un international brésilien dans le viseur    Chelsea : Giroud a pris une décision pour son avenir    Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    "Pour une conférence nationale inclusive"    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    Une vie de combat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Election présidentielle: "L'Algérie une chance pour tous et pour chacun"
Publié dans Le Maghreb le 20 - 10 - 2019


Par : Ammar Zitouni
Pour aborder la problématique de la sortie de crise, ses solutions et son impact sur la vie de la nation, l'Etat et le Haut commandement de l'ANP ont opté conjointement de placer l'Algérie dans une perspective de renouveau politique, économique et social; le mouvement populaire enclenché le 22 février dernier a mis un terme à vingt années de " récession " du pays dans tous les secteurs, tous les domaines grâce à la responsabilité délibérée d'un pouvoir qui s'est détaché du peuple, au point de tomber dans une atonie politique dévastatrice.

La volonté du mouvement populaire a donc mis en relief ce vouloir pressant de changement et d'aller frontalement vers l'organisation de l'élection présidentielle à travers un nouveau modèle de démocratie participative, c'est-à-dire l'introduction d'un nouvel acteur : le Peuple qui désormais a récupéré son droit d'émancipation assez bien soutenu par l'Autorité nationale indépendante des élections. Celle-ci dans son rôle d'intermédiaire puissant entre la démocratie et le peuple qui ne demande qu'à être partie prenante du développement national, de l'édification d'une nouvelle République, basée sur la contribution effective de tous. Un paradigme qui se distingue par son caractère pacifique, sociologiquement propre aux Algériens dans un contexte de changement pressant et de rééquilibrage politique absolu. Depuis le début de la crise, force est de constater que l'attitude du Haut commandement de l'ANP est la même et s'impose par son poids pour accompagner le peuple dans ses légitimes revendications, pour la rupture totale avec l'ancien pouvoir. Une somme d'engagements majeurs qui reflètent la symbiose avec le peuple et qui renforcent l'image républicaine de l'armée algérienne. Le Haut commandement de l'ANP dans sa démarche stratégique tient à faire table rase du passé (1999-2O19) ayant paralysé le pays et la société algérienne sur le plan politique, économique et social. A travers cette stratégie patriotique, le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah dans ses multiples déclarations et orientations s'est voulu rassurant pour " détruire " une situation socio-politique, socio-économique perçue pendant une vingtaine d'années comme négative, presque apocalyptique qui s'est ancrée en profondeur de la vie nationale. Cela relève de la responsabilité de la bande. L'argument le plus sincère, la détermination du Haut commandement de l'ANP pour sortir le pays de cette crise sont à retrouver dans les discours du général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah. Un discours qui trouve évidemment un échos très favorable au sein du peuple qui a été longtemps éloigné de la gestion de ses propres affaires et qui a rejeté tout au long de ces dernières années ce pouvoir autoritaire qui a tenu à assimilier les Algériens à son système politique pour se maintenir contre vent et marée.
L'écrasante majorité des Algériens a à présent une tendance à se projeter sur le Haut commandement de l'ANP qu'elles considère comme un des leurs puisqu'il partage leurs convictions pour une Algérie de demain plus prospère " L'Algérie une chance pour tous et pour chacun ". le vice-ministre de la Défense nationale dans son allocution de dimanche devant les cadres et personnels de Commandement des Forces navales est revenu avec plus d'assurance sur l'engagement de l'ANP aux côtés du peuple en réaffirmant :
" Je tiens également à rappeler que l'Armée nationale populaire, comme elle l'a toujours fait, d'honorer les engagements qu'elle a tenus devant Allah, la patrie et l'histoire, à travers son Haut commandement, pour accompagner en permanence le peuple algérien, ainsi que tous les efforts consentis avec sincérité afin de faire sortir l'Algérie de sa crise et sécuriser de manière totale et globale toutes les étapes du processus électoral à travers tout le pays.
En effet, le Haut commandement, qui a veillé et veille toujours vigoureusement à poursuivre les grandes missions assignées à l'Armée nationale populaire en toutes circonstances, accorde une grande importance à l'immense responsabilité qui incombe à nos Forces armées, et rappelle encore une fois que l'Armée nationale populaire demeure celle qui veille jour et nuit, et qui observe et scrute la voie qui mènera l'Algérie vers la destination voulue par le peuple algérien. Ce sera une voie sûre, grâce à Allah le Tout-Puissant, et à l'ensemble des mesures sécuritaires, multiples et complémentaires, à travers lesquelles nous ne permettrons à personne de faire dévier le pays de cette voie tracée qui concrétise la démarche de l'Algérie et de son peuple ". Dans la même allocution d'orientation, Monsieur le général de corps d'armée a présenté, au peuple algérien ses plus profondes marques de remerciements, de considération et de reconnaissance pour son sens patriotique élevé, qui s'est traduit par son influence, en toute conviction et conscience, aux bureaux d'inscription, mettant en garde, en même temps, la bande et quiconque possède des liens organiques, partisans ou d'intérêt avec elle, que quiconque ne respecte pas les lois de la République se verra infliger la sanction méritée, et que la vague déferlante du peuple algérien engloutira toux ceux qui veulent s'accaparer la scène nationale et s'ériger en tuteur du peuple par le mensonge et la calomnie.
Au regard de ces mesures et orientations, le Haut commandement de l'ANP est bien déterminé à l'organisation de l'élection présidentielle dans le calme et la sérénité car l'élection du futur président de la République ,qui est désormais, une insistance du peuple, à travers le suffrage universel permettra l "ouverture de la voie à la venue tant souhaitée, tant désirée de la démocratie représentative et participative, un pouvoir moral, un pouvoir citoyen, populaire devant concourir à renforcer l'image d'un Etat doté d'une probité absolue. Et cela ne peut être que la véritable rupture avec l'autoritarisme de l'ancien pouvoir au profit de mise en œuvre de nouvelles réformes politiques, économiques et sociales. C'est dire combien l'élection présidentielle du 12 décembre prochain représente comme importance majeure pour que le pays retrouve son calme politique et la poursuite de son développement général. Ce rendez-vous politique est de fait un puissant prétendant au changement exigé par le peuple, sa traduction à partir du 13 décembre 2O19 s'inscrit dans une nouvelle page d'histoire propre à l'Algérie et à son peuple. En effet, après deux décennies successives de pouvoir autoritaire, corrompu ayant autorisé l'Algérie à devenir la proie de tous les prédateurs, le pays se devait de retrouver sa bonne destination dans une démarche nationale inclusive, prospective, constitutionnelle sans complaisance ni a priori, sur la meilleure voie de sortie de cette impasse politique. D'où ce fort engagement des autorités nationales d'exprimer clairement leur volonté d'engager le pays sur la voie de la restauration de la démocratie et de la bonne gouvernance. La satisfaction au fur et à mesure des revendications des Algériens au changement, est de fait considérée à la lumière de cette détermination de l'Etat et du Haut commandement de l'ANP, les partis politiques et les composantes de la société civile un consensus national qui à cet égard bénéficie d'un atout incontournable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.