LDC : Partage de points entre l'Inter et le Shakhtar    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 21ème jour de la campagne référendaire (VERBATIM)    FAF: Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Sélection algérienne: "Le contrat de Belmadi a déjà été prolongé"    Qualifications CAN-2021 (4e j.): des arbitres soudanais pour Zimbabwe - Algérie    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    Le projet de l'amendement constitutionnel "début de reforme et de changement dans la nouvelle Algérie"    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    Abdelmadjid Tebboune admis dans une unité de soins spécialisés à l'hôpital militaire    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    LE GENERAL CHANEGRIHA AFFIRME : ‘'L'Algérie sortira gagnante''    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    Nouveau rassemblement de soutien à Khaled Drareni    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Rahmoun Yazid en renfort    Actucult    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    BMS Corona    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La préservation de la richesse sylvicole focalise les efforts
Tindouf, conservation des Fôrets
Publié dans Le Midi Libre le 28 - 04 - 2014

Ces opérations consistent à régénérer le couvert végétal en milieu saharien et à assurer des ressources fourragères pour le cheptel dans cette région du sud-ouest du pays, notamment les camélidés.
Ces opérations consistent à régénérer le couvert végétal en milieu saharien et à assurer des ressources fourragères pour le cheptel dans cette région du sud-ouest du pays, notamment les camélidés.
La préservation des espèces végétales rares que renferme la wilaya de Tindouf est au cœur du programme de promotion et de valorisation du patrimoine sylvicole de la Conservation des forêts de la wilaya de Tindouf, a-t-on appris, mercredi, des responsables du secteur.
La Conservation des forêts s'attèle à vulgariser cette notion de préservation de la richesse forestière, à travers des campagnes de sensibilisation menées en direction des éleveurs et des agriculteurs sur la nécessaire protection de ce patrimoine, notamment l'arganier, a déclaré le chef de service de la protection végétale et animale.
Ali Kadri a précisé que ces efforts s'inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale de protection de l'environnement, à travers, notamment, la réalisation d'une série d'opérations visant à assurer l'équilibre écologique.
Ces opérations, a-t-il expliqué, consistent à régénérer le couvert végétal en milieu saharien et à assurer des ressources fourragères pour le cheptel dans cette région du sud-ouest du pays, notamment les camélidés. Selon le même responsable, ces campagnes devront permettre, en plus de lutter contre le phénomène de la désertification et du surpâturage, d'attirer l'attention du citoyen, éleveurs et agriculteurs notamment, sur leur nécessaire contribution à cette lutte.
Les programmes de développement rural préconisés par l'Etat devront permettre, de leur côté, la promotion des aires forestières et leur durabilité grâce, notamment, aux projets retenus dans le cadre du programme de développement rural intégré, en faveur des zones rurales et enclavées.
M. Kadri a cité, à titre d'illustration, l'introduction de l'oléiculture au niveau de certains périmètres agricoles, la réhabilitation des puits pastoraux, l'attribution de kits solaires au profit des populations nomades, l'ouverture de pistes d'accès, et l'électrification des nouvelles exploitations agricoles, dont six opérations en ont été réalisées dernièrement dans la région d'Oudyet Oum-Rokba. Le développement de la richesse animale, en favorisant les cultures fourragères et la plantation d'espèces résistantes à la sécheresse, l'amélioration du cadre de vie du citoyen en zones rurales et enclavées et la régénération du couvert végétal, font partie des projets ruraux préconisés, rapporte l'APS.
Le conservateur des forêts de Tindouf a indiqué que l'arganier, espèce forestière endémique menacée de disparition, a subi un grand préjudice, suite notamment à son exploitation anarchique et irrationnelle, dont l'abattage non autorisé pour son utilisation à des fins diverses, notamment comme combustible et comme aliment de bétail. Les expériences de réhabilitation et de développement de l'arganier menées ces dernières années ont donné des résultats "encourageants" au niveau de plusieurs zones de la wilaya, nécessitant ainsi leur renouvellement en vue de préserver et assurer la pérennité de cette espèce végétale endémique à la région, a-t-il estimé.
La Conservation des forêts de Tindouf entend, à moyen terme, impliquer les éleveurs, les agriculteurs et l'ensemble des citoyens dans les actions de protection de la richesse sylvicole poussant dans les zones arides. La wilaya de Tindouf compte une surface pastorale de près de 6 millions d'hectares, dont 5,1 millions ha d'aires de pacage servant de lieux de transhumance à une richesse animale de plus de 40.000 camélidés, plus de 45.000 caprins et près de 15.000 ovins, selon les données de la Conservation des forêts.
La préservation des espèces végétales rares que renferme la wilaya de Tindouf est au cœur du programme de promotion et de valorisation du patrimoine sylvicole de la Conservation des forêts de la wilaya de Tindouf, a-t-on appris, mercredi, des responsables du secteur.
La Conservation des forêts s'attèle à vulgariser cette notion de préservation de la richesse forestière, à travers des campagnes de sensibilisation menées en direction des éleveurs et des agriculteurs sur la nécessaire protection de ce patrimoine, notamment l'arganier, a déclaré le chef de service de la protection végétale et animale.
Ali Kadri a précisé que ces efforts s'inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale de protection de l'environnement, à travers, notamment, la réalisation d'une série d'opérations visant à assurer l'équilibre écologique.
Ces opérations, a-t-il expliqué, consistent à régénérer le couvert végétal en milieu saharien et à assurer des ressources fourragères pour le cheptel dans cette région du sud-ouest du pays, notamment les camélidés. Selon le même responsable, ces campagnes devront permettre, en plus de lutter contre le phénomène de la désertification et du surpâturage, d'attirer l'attention du citoyen, éleveurs et agriculteurs notamment, sur leur nécessaire contribution à cette lutte.
Les programmes de développement rural préconisés par l'Etat devront permettre, de leur côté, la promotion des aires forestières et leur durabilité grâce, notamment, aux projets retenus dans le cadre du programme de développement rural intégré, en faveur des zones rurales et enclavées.
M. Kadri a cité, à titre d'illustration, l'introduction de l'oléiculture au niveau de certains périmètres agricoles, la réhabilitation des puits pastoraux, l'attribution de kits solaires au profit des populations nomades, l'ouverture de pistes d'accès, et l'électrification des nouvelles exploitations agricoles, dont six opérations en ont été réalisées dernièrement dans la région d'Oudyet Oum-Rokba. Le développement de la richesse animale, en favorisant les cultures fourragères et la plantation d'espèces résistantes à la sécheresse, l'amélioration du cadre de vie du citoyen en zones rurales et enclavées et la régénération du couvert végétal, font partie des projets ruraux préconisés, rapporte l'APS.
Le conservateur des forêts de Tindouf a indiqué que l'arganier, espèce forestière endémique menacée de disparition, a subi un grand préjudice, suite notamment à son exploitation anarchique et irrationnelle, dont l'abattage non autorisé pour son utilisation à des fins diverses, notamment comme combustible et comme aliment de bétail. Les expériences de réhabilitation et de développement de l'arganier menées ces dernières années ont donné des résultats "encourageants" au niveau de plusieurs zones de la wilaya, nécessitant ainsi leur renouvellement en vue de préserver et assurer la pérennité de cette espèce végétale endémique à la région, a-t-il estimé.
La Conservation des forêts de Tindouf entend, à moyen terme, impliquer les éleveurs, les agriculteurs et l'ensemble des citoyens dans les actions de protection de la richesse sylvicole poussant dans les zones arides. La wilaya de Tindouf compte une surface pastorale de près de 6 millions d'hectares, dont 5,1 millions ha d'aires de pacage servant de lieux de transhumance à une richesse animale de plus de 40.000 camélidés, plus de 45.000 caprins et près de 15.000 ovins, selon les données de la Conservation des forêts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.