Ce sera le 8 juin au stade Mustapha-Tchaker    Les clubs de la région sud-est menacent de boycotter le championnat    ACTUCULT    Pain boulou    Barquettes au poulet et à la moutarde    Le douteux voisinage du Soudan    Présentation d'une exposition sur le patrimoine culturel islamique    Le patrimoine culturel des wilayas du Centre à l'honneur    Pyongyang répond par une insulte aux critiques de Bolton    Sahara Occidental : Pour les Sahraouis, la France a saboté le travail de Köhler    Sport : Des champions internationaux oubliés    11 milliards pour l'aménagement des plages    Douadi Boussella. Poète : Une passion dans les veines    Pluies au Centre et à l'Est: Des inondations et des coupures d'électricité    Alger: Incendie à l'hôpital Nefissa Hamoud    Election présidentielle: Une équation sans inconnues ?    Transition politique: Nabni se penche sur huit expériences démocratiques concluantes    Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab: «L'Etat ne reviendra pas sur la règle du 51/49»    Le dossier de 12 hauts responsables transmis par le parquet d'Alger: Ouyahia, Sellal et d'autres ministres devant la Cour suprême    Le GS Pétroliers passe en finale    Faudrait-il un Poutine pour l'Algérie?    Comme en 1962? Comme en 1992?    L'avion de l'opposant Katumbi attend l'autorisation d'atterrir à Goma    Des médecins algériens au chevet des Rohingyas    Amazon Prime Video, bientôt lancé en France, menace Netflix    Le Thought 4 Food s'invite à Annaba    Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie    Treize blessés dans la collision de deux bus    La pénétrante de Oued Ouchayeh dans un sale état    Le FFS appelle à un dialogue sans prélable    Jérôme Boateng sur le départ    Lopetegui convoité pour remplacer Sarri?    Fermé depuis 27 ans, le Mausolée royal de Maurétanie rouvre    Le Hirak sur la planète Mars    Le site Medias DZ a fait un sondage sur les programmes du Ramadhan    Japon : Baisse des exportations pour un cinquième mois consécutif    Situation en Libye : Smail Chergui dénonce une guerre par procuration    Européennes : LREM entre le marteau des gilets jaunes et l'enclume des divisions internes    A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse    Tournoi de Sassari : Médaille de bronze pour Fateh Benferdjellah    MC Oran : le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Gouvernement : Nouvelles nominations à la tête d'entreprises publiques clés    Lacunes de sécurité et mauvaise exploitation    Quel Brexit sans Theresa May ?    L'Algérie s'opposera à la transaction    La feuille de route des Moudjahidine    Le gouvernement annonce le gel des poursuites    Programme du Planétarium de Chenoua pour lemois de Ramadhan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bensalah maintient le cap
Consultations politiques
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 04 - 2019

L'option de la tenue de l'élection présidentielle comme annoncée le 4 juillet prochain, conformément à l'application de l'article 102 de la Constitution, est maintenue.
L'option de la tenue de l'élection présidentielle comme annoncée le 4 juillet prochain, conformément à l'application de l'article 102 de la Constitution, est maintenue.
C'est le secrétaire général de la présidence de la République,Habba El-Okbi, qui l'aconfirmé hier en marge de la rencontrede concertation tenue au Palais desNations (Club des Pins - Alger) sur lesmécanismes de création d'une instancenationale indépendante chargée de lapréparation et de l'organisation des élections. Cette rencontre organisée hier avu l'absence du chef de l'Etat,Abdelkader Bensalah, alors que c'est lui qui a appelé à sa tenue. C'est doncHabba El-Okbi qui a chapeauté les travaux de cette rencontre que beaucoupde partis politiques et d'associations de la société civile ont d'ailleurs boycottés.
Et c'est ce qui pourrait sans doute expliquerl'absence du chef de l'Etat. HabbaEl-Okbi a donc affirmé que les consultationslancées par le chef de l'Etat avecles partis politiques et les personnalités nationales "se poursuivront" jusqu'à l'élection présidentielle qui "se tiendradans les délais constitutionnels", le 4juillet prochain.La prochaine élection présidentielle,fixée au 4 juillet prochain, tel qu'annoncé par le chef de l'état, Abdelkader Bensalah, "est consacrée dans laConstitution", a déclaré le SG de la Présidence,Concernant la rencontre de concertation, Habba El-Okbi a indiqué que "les consultations engagées par le chef de l'Etat avec les partis politiques et les personnalités nationales se poursuivront, car il s'agit de l'avenir du pays et de l'organisation d'élections libres et transparentes",
ajoutant que ces consultationsvisent à "asseoir la démocratie, à organiser des élections libres et transparentes et à instaurer un nouveau régime politique". Répondant à une question relative aux partis ayant boycotté cette rencontre, M. El-Okbi a fait savoir que la présidence "a invité tout le monde aux consultations sur une question d'une extrême importance", estimant que l'opposition "a sa proprelogique". Les travaux de cette rencontre de concertation ont donc débuté hier. Des responsables de partis politiques, des représentants de la société civile, des personnalités nationales, des juristes, notamment les constitutionnalistes ont été conviés à cette rencontre dont les travaux se déroulent à huis clos.
Et justement que c'est suite à ce huis clos que le représentant du front El Moustakbal, s'est retiré des travaux en guise de protestation. Plusieurs partis politiques et personnalités nationales ont déjà décliné l'invitation de la présidence de la République àcette rencontre de concertation destinée à débattre de la situation politique du pays et des moyens de garantir la transparence de l'élection présidentielle, prévue le 4 juillet prochain. Notons aussi que dans le cadre des consultations le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, avait reçu les anciens présidents de l'Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, et Larbi Ould Khelifa, ainsi que lejuriste Miloud Brahimi, en tant que personnalités nationales dans le cadre des rencontres de concertation que prône le chef de l'Etat dans le traitement de la situation politique du pays.M. Bensalah s'est entretenu également avec le président du Front El Moustakbal,
Abdelaziz Belaïd et le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini. Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, s'était engagé à mettre en place, en concertation avec la classe politique et civile citoyenne, "une institution nationale collégiale, souveraine dans ses décisions, à laquelle sera dévolue la mission de réunir les conditions nécessaires de préparation et d'organisationd'élections nationales honnêtes et transparentes".
C'est le secrétaire général de la présidence de la République,Habba El-Okbi, qui l'aconfirmé hier en marge de la rencontrede concertation tenue au Palais desNations (Club des Pins - Alger) sur lesmécanismes de création d'une instancenationale indépendante chargée de lapréparation et de l'organisation des élections. Cette rencontre organisée hier avu l'absence du chef de l'Etat,Abdelkader Bensalah, alors que c'est lui qui a appelé à sa tenue. C'est doncHabba El-Okbi qui a chapeauté les travaux de cette rencontre que beaucoupde partis politiques et d'associations de la société civile ont d'ailleurs boycottés.
Et c'est ce qui pourrait sans doute expliquerl'absence du chef de l'Etat. HabbaEl-Okbi a donc affirmé que les consultationslancées par le chef de l'Etat avecles partis politiques et les personnalités nationales "se poursuivront" jusqu'à l'élection présidentielle qui "se tiendradans les délais constitutionnels", le 4juillet prochain.La prochaine élection présidentielle,fixée au 4 juillet prochain, tel qu'annoncé par le chef de l'état, Abdelkader Bensalah, "est consacrée dans laConstitution", a déclaré le SG de la Présidence,Concernant la rencontre de concertation, Habba El-Okbi a indiqué que "les consultations engagées par le chef de l'Etat avec les partis politiques et les personnalités nationales se poursuivront, car il s'agit de l'avenir du pays et de l'organisation d'élections libres et transparentes",
ajoutant que ces consultationsvisent à "asseoir la démocratie, à organiser des élections libres et transparentes et à instaurer un nouveau régime politique". Répondant à une question relative aux partis ayant boycotté cette rencontre, M. El-Okbi a fait savoir que la présidence "a invité tout le monde aux consultations sur une question d'une extrême importance", estimant que l'opposition "a sa proprelogique". Les travaux de cette rencontre de concertation ont donc débuté hier. Des responsables de partis politiques, des représentants de la société civile, des personnalités nationales, des juristes, notamment les constitutionnalistes ont été conviés à cette rencontre dont les travaux se déroulent à huis clos.
Et justement que c'est suite à ce huis clos que le représentant du front El Moustakbal, s'est retiré des travaux en guise de protestation. Plusieurs partis politiques et personnalités nationales ont déjà décliné l'invitation de la présidence de la République àcette rencontre de concertation destinée à débattre de la situation politique du pays et des moyens de garantir la transparence de l'élection présidentielle, prévue le 4 juillet prochain. Notons aussi que dans le cadre des consultations le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, avait reçu les anciens présidents de l'Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, et Larbi Ould Khelifa, ainsi que lejuriste Miloud Brahimi, en tant que personnalités nationales dans le cadre des rencontres de concertation que prône le chef de l'Etat dans le traitement de la situation politique du pays.M. Bensalah s'est entretenu également avec le président du Front El Moustakbal,
Abdelaziz Belaïd et le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini. Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, s'était engagé à mettre en place, en concertation avec la classe politique et civile citoyenne, "une institution nationale collégiale, souveraine dans ses décisions, à laquelle sera dévolue la mission de réunir les conditions nécessaires de préparation et d'organisationd'élections nationales honnêtes et transparentes".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.