Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les principales mesures depuis un mois
Lutte contre le coronavirus
Publié dans Le Midi Libre le 13 - 04 - 2020

y a un mois, le 12 mars, le président Abdelmadjid Tebboune décidait de fermer les écoles et les universités, pour faire face à l'épidémie du coronavirus qui se propageait en Algérie
y a un mois, le 12 mars, le président Abdelmadjid Tebboune décidait de fermer les écoles et les universités, pour faire face à l'épidémie du coronavirus qui se propageait en Algérie
Plusieurs mesures ont été depuis prises par le gouvernement, pour tenter d'endiguer l'épidémie ayant officiellement causé la mort d'au moins 275 ressortissants algériens. Voici un récapitulatif de ces mesures.
12 mars : fermeture des universités et des écoles
Le gouvernement ordonne le 12 mars la fermeture de tous les établissements scolaires, à compter d'aujourd'hui jusqu'à la fin des vacances scolaires, prévue le 5 avril prochain. La décision de fermeture concerne également les universités et les centres universitaires, les écoles privées d'enseignement, les écoles coraniques, les zaouias et les crèches. Le jour même, le ministère de la Santé annonçait le premier décès du Covid-19, un homme un homme de 67 ans qui était hospitalisé au CHU de Blida.
12 mars : tous les événements culturels reportés
Le ministère de la Culture annonce le 12 mars le report de toutes les activités, rencontres et manifestations culturelles. Les mesures concernent également les activitésorganisées par les associations et les opérateurs privés dans les salles et infrastructure sous tutelle du ministère de la Culture. Les activités ont été reportées à une date ultérieure sans plus de précision.
15 mars : Algérie Ferries suspend toutes ses dessertes
La Compagnie nationale de transport maritime des voyageurs, Algérie Ferries, annonce le 15 mars la suspension de toutes ses dessertes comme mesure de précaution jusqu'à nouvel ordre.
15 mars : report de toutes les manifestations sportives
Le ministère de la Jeunesse et des Sports annonce le 15 mars le report, à compter du
lundi 16 mars, de toutes les manifestationssportives (championnats et coupes), toutes disciplines confondues, jusqu'au 5 avril. "Il a été décidé également la fermeture de toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, jusqu'au 5 avril, sauf pour les athlètes qualifiés aux jeux Olympiques de Tokyo-2020 et ceux engagés dans les tournois qualificatifs", indique le ministère. Les activités liées à la mobilité des jeunes et autres jumelages entre les auberges de jeunes sont aussi concernées par cette mesure, au même titre que les manifestations et activités de jeunesse, festivals, rencontres, expositions et salons prévus au niveau local, régional et national. Le report concerne également les activités et sorties en plein air ainsi que l'organisation des Assemblées générales des structures d'animation sportives.
15 mars : fermeture des salles de fêtes, hammams et discothèques
La direction du Commerce de la wilaya d'Alger instruit le 15 mars les inspections territoriales du commerce, afin de prendre attache avec les gérants de certains types de commerce et de les inviter à "cesser leurs activités dans l'immédiat", et jusqu'au 5 avril prochain. Les commerces concernés sont les cabarets et discothèques, les restaurants dînatoires et les salles de fêtes, les bains maures, les salles de jeux et les quinzaines commerciales.
16 mars : l'activité des tribunaux réduiteau strict minimum
Le ministère de la Justice annonce le 16 mars, une série de mesures destinées à réduire les risques de contamination au coronavirus dans les tribunaux.
16 mars : l'Algérie suspend ses liaisons aériennes et maritimes avec l'Europe
Le gouvernement algérien annonce le 16 mars sa décision de suspendre toutes les liaisons aériennes et maritimes, avec l'ensemble des pays européens, à compter du 19 mars. Une "suspension exceptionnelle", qui doit être accompagnée de mesures pour rapatrier les Algériens qui se trouvent dans les pays concernés.
23 mars : confinement total de Blida, et partiel d'Alger
Le président Abdelmadjid Tebboune a décidé du confinement total de la wilaya de Blida, la plus touchée par la pandémie du coronavirus. Il a annoncé aussi le confinement partiel d'Alger entre 19h00 et 7h00 du matin. Le président Tebboune a ordonné aussi la fermeture de tous les commerces, restaurants et cafés à travers tout le territoire national. Les commerces d'alimentation ne sont pas concernés par cette mesure. Il a également été décidé la fermeture des salles des fêtes et l'interdiction de circulation des taxis à travers tout le pays et des rassemblements de plus de deux personnes.
27 mars : le confinement partiel étendu à neuf autres wilayas
Neuf nouvelles wilayas seront placées en confinement partiel, à partir du samedi 28 mars. Les wilayas concernées sont : Batna, Tizi-Ouzou, Sétif, Constantine, Médéa, Oran, Boumerdès, El Oued et Tipasa. Le confinement commence tous les soirs à 19 heures et se termine le lendemain à 7 heures du matin.
30 mars : l'Algérie commande 100 millions de masques à la Chine
Le président Tebboune annonce une commandede 100 millions de masques et de 30.000 kits de dépistage du coronavirus Covid-19 à la Chine.
31 mars : les vacances scolaires prolongées
Le ministère de l'Education nationale a décidé en effet de prolonger les vacances scolaires de deux semaines, jusqu'au 19 avril, comme mesure préventive pour lutter contre le coronavirus Covid-19. "Dans le cadre des mesures préventives visant à limiter la propagation du coronavirus (Covid-19), le ministère de l'Education nationale, sur ordre du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, annonce la prolongation des vacances de printemps au 19 avril 2020", précise le ministère dans un communiqué.
1er avril : les mesures de prévention prolongées jusqu'au 19 avril
Toutes les mesures prises par les pouvoirs publics pour endiguer la propagation de l'épidémie du coronavirus sont prolongées jusqu'au 19 avril. Outre la mesure relative au prolongement, pour deux semaines, de la fermeture des crèches, des établissements scolaires, universitaires et de formation, sont reconduites, jusqu'au dimanche 19 avril 2020, les mesures suivantes : les restrictions de déplacement prévues par la mesure de confinement total appliquée à la wilaya de Blida, les restrictions de déplacement prévues par la mesure de confinement partiel appliquée aux wilayas d'Alger, de Batna, de Tizi-Ouzou, de Sétif, de Constantine, de Médéa, d'Oran, de Boumerdès, d'El Oued et de Tipasa, la fermeture des lieux recevant du public et des commerces, ainsi que l'arrêt des transports de voyageurs et l'arrêt des compétitions et activités sportives.
1er avril : le confinement étendu à quatre wilayas
La mesure de confinement partiel est étendue à quatre wilayas : Béjaïa, Aïn Defla, Mostaganem et Bordj Bou Arreridj. Cette mesure prend effet à compter du jeudi 2 avril, de 19h00 à 07h00, et s'étendra jusqu'au 19 avril 2020.
4 avril : le gouvernement autorise l'ouverture de plusieurs types de commerce
À la surprise générale, le gouvernement décide le 4 avril d'étendre l'autorisation d'exercer à certaines catégories d'activités déterminées, comme étant indispensables aux citoyens. Outre donc les commerces d'alimentation générale, des pharmacies et des bureaux de tabac, de nombreux types de commerce ont été ainsi autorisés à ouvrir. Il s'agit de l'entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles, y compris les vulcanisateurs, commerce de pièces automobile, fournitures nécessaires aux exploitations agricoles, activités de vente et de distribution des intrants agricoles, activités de pêche, d'aquaculture et de vente de poisson, commerce d'aliments, de médicaments et de fournitures pour animaux, cabinets vétérinaires privés, commerce de détail d'ordinateurs et d'équipements de l'information et de la communication, réparation d'ordinateurs et d'appareils électroménagers, commerce de détail de quincaillerie et de droguerie, commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé, commerce de détail d'optique, blanchisserie-teinturerie et pressing.
4 avril : le confinement élargi à tout le pays et durci dans neuf wilayas Le confinement partiel est étendu à toutes les wilayas du pays, à l'exception de Blida qui reste soumise à un confinement total. La mesure entre en vigueur de dimanche 5 avril jusqu'au 19 avril. Dans neuf wilayas, les horaires du confinement partiel ont été élargis. Le confinement débutera à 15 heures et se termine le lendemain à 7 heures du matin, selon le gouvernement. Les wilayas concernées sont Alger, Oran, Bejaia, Sétif, Tizi-Ouzou, Tipasa, Tlemcen, Ain Defla et Médéa. Dans les autres wilayas, les horaires restent inchangés, de 19 heures à 7 heures du matin le lendemain.
7 avril : entrée en vigueur des sanctions pénales et pécuniaires pour non-respect du confinement
Le premier ministre, Abdeaziz Djerad, instruit le 7 avril les walis et les structures concernées, sur la nécessité d'assurer une "stricte application" des règles liées au respect des mesures prises, dans le cadre de la prévention et de la lutte contre l'épidémie du coronavirus. Des amendes de 3.000 à 6.000 Da sont prévues à l'encontre des contrevenants aux règles de confinement, et même une petite peine de prison, trois jours au plus. Pour les commerces autorisés et qui cessentl'activité, des amendes sont également prévues (entre 1.000 et 10.000 Da), ainsi qu'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à six mois.
Plusieurs mesures ont été depuis prises par le gouvernement, pour tenter d'endiguer l'épidémie ayant officiellement causé la mort d'au moins 275 ressortissants algériens. Voici un récapitulatif de ces mesures.
12 mars : fermeture des universités et des écoles
Le gouvernement ordonne le 12 mars la fermeture de tous les établissements scolaires, à compter d'aujourd'hui jusqu'à la fin des vacances scolaires, prévue le 5 avril prochain. La décision de fermeture concerne également les universités et les centres universitaires, les écoles privées d'enseignement, les écoles coraniques, les zaouias et les crèches. Le jour même, le ministère de la Santé annonçait le premier décès du Covid-19, un homme un homme de 67 ans qui était hospitalisé au CHU de Blida.
12 mars : tous les événements culturels reportés
Le ministère de la Culture annonce le 12 mars le report de toutes les activités, rencontres et manifestations culturelles. Les mesures concernent également les activitésorganisées par les associations et les opérateurs privés dans les salles et infrastructure sous tutelle du ministère de la Culture. Les activités ont été reportées à une date ultérieure sans plus de précision.
15 mars : Algérie Ferries suspend toutes ses dessertes
La Compagnie nationale de transport maritime des voyageurs, Algérie Ferries, annonce le 15 mars la suspension de toutes ses dessertes comme mesure de précaution jusqu'à nouvel ordre.
15 mars : report de toutes les manifestations sportives
Le ministère de la Jeunesse et des Sports annonce le 15 mars le report, à compter du
lundi 16 mars, de toutes les manifestationssportives (championnats et coupes), toutes disciplines confondues, jusqu'au 5 avril. "Il a été décidé également la fermeture de toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, jusqu'au 5 avril, sauf pour les athlètes qualifiés aux jeux Olympiques de Tokyo-2020 et ceux engagés dans les tournois qualificatifs", indique le ministère. Les activités liées à la mobilité des jeunes et autres jumelages entre les auberges de jeunes sont aussi concernées par cette mesure, au même titre que les manifestations et activités de jeunesse, festivals, rencontres, expositions et salons prévus au niveau local, régional et national. Le report concerne également les activités et sorties en plein air ainsi que l'organisation des Assemblées générales des structures d'animation sportives.
15 mars : fermeture des salles de fêtes, hammams et discothèques
La direction du Commerce de la wilaya d'Alger instruit le 15 mars les inspections territoriales du commerce, afin de prendre attache avec les gérants de certains types de commerce et de les inviter à "cesser leurs activités dans l'immédiat", et jusqu'au 5 avril prochain. Les commerces concernés sont les cabarets et discothèques, les restaurants dînatoires et les salles de fêtes, les bains maures, les salles de jeux et les quinzaines commerciales.
16 mars : l'activité des tribunaux réduiteau strict minimum
Le ministère de la Justice annonce le 16 mars, une série de mesures destinées à réduire les risques de contamination au coronavirus dans les tribunaux.
16 mars : l'Algérie suspend ses liaisons aériennes et maritimes avec l'Europe
Le gouvernement algérien annonce le 16 mars sa décision de suspendre toutes les liaisons aériennes et maritimes, avec l'ensemble des pays européens, à compter du 19 mars. Une "suspension exceptionnelle", qui doit être accompagnée de mesures pour rapatrier les Algériens qui se trouvent dans les pays concernés.
23 mars : confinement total de Blida, et partiel d'Alger
Le président Abdelmadjid Tebboune a décidé du confinement total de la wilaya de Blida, la plus touchée par la pandémie du coronavirus. Il a annoncé aussi le confinement partiel d'Alger entre 19h00 et 7h00 du matin. Le président Tebboune a ordonné aussi la fermeture de tous les commerces, restaurants et cafés à travers tout le territoire national. Les commerces d'alimentation ne sont pas concernés par cette mesure. Il a également été décidé la fermeture des salles des fêtes et l'interdiction de circulation des taxis à travers tout le pays et des rassemblements de plus de deux personnes.
27 mars : le confinement partiel étendu à neuf autres wilayas
Neuf nouvelles wilayas seront placées en confinement partiel, à partir du samedi 28 mars. Les wilayas concernées sont : Batna, Tizi-Ouzou, Sétif, Constantine, Médéa, Oran, Boumerdès, El Oued et Tipasa. Le confinement commence tous les soirs à 19 heures et se termine le lendemain à 7 heures du matin.
30 mars : l'Algérie commande 100 millions de masques à la Chine
Le président Tebboune annonce une commandede 100 millions de masques et de 30.000 kits de dépistage du coronavirus Covid-19 à la Chine.
31 mars : les vacances scolaires prolongées
Le ministère de l'Education nationale a décidé en effet de prolonger les vacances scolaires de deux semaines, jusqu'au 19 avril, comme mesure préventive pour lutter contre le coronavirus Covid-19. "Dans le cadre des mesures préventives visant à limiter la propagation du coronavirus (Covid-19), le ministère de l'Education nationale, sur ordre du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, annonce la prolongation des vacances de printemps au 19 avril 2020", précise le ministère dans un communiqué.
1er avril : les mesures de prévention prolongées jusqu'au 19 avril
Toutes les mesures prises par les pouvoirs publics pour endiguer la propagation de l'épidémie du coronavirus sont prolongées jusqu'au 19 avril. Outre la mesure relative au prolongement, pour deux semaines, de la fermeture des crèches, des établissements scolaires, universitaires et de formation, sont reconduites, jusqu'au dimanche 19 avril 2020, les mesures suivantes : les restrictions de déplacement prévues par la mesure de confinement total appliquée à la wilaya de Blida, les restrictions de déplacement prévues par la mesure de confinement partiel appliquée aux wilayas d'Alger, de Batna, de Tizi-Ouzou, de Sétif, de Constantine, de Médéa, d'Oran, de Boumerdès, d'El Oued et de Tipasa, la fermeture des lieux recevant du public et des commerces, ainsi que l'arrêt des transports de voyageurs et l'arrêt des compétitions et activités sportives.
1er avril : le confinement étendu à quatre wilayas
La mesure de confinement partiel est étendue à quatre wilayas : Béjaïa, Aïn Defla, Mostaganem et Bordj Bou Arreridj. Cette mesure prend effet à compter du jeudi 2 avril, de 19h00 à 07h00, et s'étendra jusqu'au 19 avril 2020.
4 avril : le gouvernement autorise l'ouverture de plusieurs types de commerce
À la surprise générale, le gouvernement décide le 4 avril d'étendre l'autorisation d'exercer à certaines catégories d'activités déterminées, comme étant indispensables aux citoyens. Outre donc les commerces d'alimentation générale, des pharmacies et des bureaux de tabac, de nombreux types de commerce ont été ainsi autorisés à ouvrir. Il s'agit de l'entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles, y compris les vulcanisateurs, commerce de pièces automobile, fournitures nécessaires aux exploitations agricoles, activités de vente et de distribution des intrants agricoles, activités de pêche, d'aquaculture et de vente de poisson, commerce d'aliments, de médicaments et de fournitures pour animaux, cabinets vétérinaires privés, commerce de détail d'ordinateurs et d'équipements de l'information et de la communication, réparation d'ordinateurs et d'appareils électroménagers, commerce de détail de quincaillerie et de droguerie, commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé, commerce de détail d'optique, blanchisserie-teinturerie et pressing.
4 avril : le confinement élargi à tout le pays et durci dans neuf wilayas Le confinement partiel est étendu à toutes les wilayas du pays, à l'exception de Blida qui reste soumise à un confinement total. La mesure entre en vigueur de dimanche 5 avril jusqu'au 19 avril. Dans neuf wilayas, les horaires du confinement partiel ont été élargis. Le confinement débutera à 15 heures et se termine le lendemain à 7 heures du matin, selon le gouvernement. Les wilayas concernées sont Alger, Oran, Bejaia, Sétif, Tizi-Ouzou, Tipasa, Tlemcen, Ain Defla et Médéa. Dans les autres wilayas, les horaires restent inchangés, de 19 heures à 7 heures du matin le lendemain.
7 avril : entrée en vigueur des sanctions pénales et pécuniaires pour non-respect du confinement
Le premier ministre, Abdeaziz Djerad, instruit le 7 avril les walis et les structures concernées, sur la nécessité d'assurer une "stricte application" des règles liées au respect des mesures prises, dans le cadre de la prévention et de la lutte contre l'épidémie du coronavirus. Des amendes de 3.000 à 6.000 Da sont prévues à l'encontre des contrevenants aux règles de confinement, et même une petite peine de prison, trois jours au plus. Pour les commerces autorisés et qui cessentl'activité, des amendes sont également prévues (entre 1.000 et 10.000 Da), ainsi qu'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à six mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.