Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belmadi dénonce
Nabil Bentaleb victime de racisme en Allemagne
Publié dans Le Midi Libre le 02 - 12 - 2020

La Fédération algérienne de football (FAF), par le biais de son président Kheireddine Zetchi et du sélectionneur Djamel Belmadi, a fait part de son indignation et a condamné "fermement" les propos d'un ancien footballeur international allemand, tenus à l'égard de l'international algérien Nabil Bentaleb.
La Fédération algérienne de football (FAF), par le biais de son président Kheireddine Zetchi et du sélectionneur Djamel Belmadi, a fait part de son indignation et a condamné "fermement" les propos d'un ancien footballeur international allemand, tenus à l'égard de l'international algérien Nabil Bentaleb.
"Au moment où les plus hautes instances du sport mondial, à leur tête la FIFA, appellent à l'éveil des consciences en s'attaquant frontalement au problème du racisme, des dérives continuent d'agiter nos sociétés et le sport-roi à travers des déclarations et/ou des attitudes inacceptables et condamnables", a expliqué la FAF dans un communiqué publié hier. L'instance fédérale cite la dernière en date qui est celle d'un ancien international allemand ayant "tenu des propos désobligeants et teintés de racisme", à l'encontre de Nabil Bentaleb, qui évolue au poste de milieu de terrain à Schalke 04 en Bundesliga. La FAF, à travers son président Zetchi, et Djamel Belmadi, est "indignée et condamne fermement ces propos tout en apportant son soutien indéfectible à M. Nabil Bentaleb".
La polémique concerne les propos tenus par Steffen Freund, ex-international allemand vainqueur de l'Euro 96, devenu consultant sportif à la télévision, qui régissait à la décision de mise à l'écart de entaleb par l'entraîneur du club allemand Schalke 04 ainsi que la décision du club de laisser libre Bentaleb à la fin de son contrat à l'été 2021. "Je connais personnellement Nabil Bentaleb. Un milieu de terrain qui possède un tale incroyable. Et puis il a atterri à Schalke. Il est Franco-algérien d'origine, il a du caractère. Quand tu es recruteur, tu dois savoir qu'il y a une certaine agressivité et une certaine indiscipline qui entrent en ligne de compte quand il n'est pas titularisé", a affirmé M. Freund, cité par le site algérien DZfoot. Les propos avaient fait réagir Bentaleb avec sarcasme. "Quand c'est dit avec autant de finesse... Classe Steffen", a déclaré le milieu de terrain ce dimanche sur un message diffusé sur le réseau social Twitter. En parallèle, le sélectionneur de l'équipe nationale, Djamel Belmadi, a diffusé ce mardi une déclaration audio danslaquelle il réitère son soutien à Nabil Bentaleb, que Belmadi lui-même avait écarté de la sélection. "On veut avant toute chose le soutenir dans cette épreuve. Je ne parle pas seulement de sa mise à l'écart, mais surtout du traitement qu'il peut subir via les interventions de pseudos-consultants qui cachent en réalité un racisme et une haine avérés derrière un costume", a déclaré Belmadi. Pour le sélectionneur national, "en tant qu'Algérien, entraîneur de l'équipe nationale, et avec la Fédération et tout notre pays, nous ne pouvons pas laisser passer ce genre de propos scandaleux et offensants sur notre pays". "À travers Nabil, c'est tout notre pays qui est visé.
Ce malheureux raciste, dénué de toute conscience, de toute intelligence, n'a pas trouvé d'autres raisons sur la mise à l'écart de Nabil que prendre son origine, sa race, à savoir son algérianité et son origine sociale", a fustigé le sélectionneur national. "Des paroles que l'on prononce comme ça en toute impunité, sur un plateau TV, ne peuvent rester impunies. Je terminerai en disant que Nabil a tout notre soutien, parce que s'il a été touché lui, c'est tous les Algériens qui doivent se sentir offensés", conclut Djamel Belmadi.
"Au moment où les plus hautes instances du sport mondial, à leur tête la FIFA, appellent à l'éveil des consciences en s'attaquant frontalement au problème du racisme, des dérives continuent d'agiter nos sociétés et le sport-roi à travers des déclarations et/ou des attitudes inacceptables et condamnables", a expliqué la FAF dans un communiqué publié hier. L'instance fédérale cite la dernière en date qui est celle d'un ancien international allemand ayant "tenu des propos désobligeants et teintés de racisme", à l'encontre de Nabil Bentaleb, qui évolue au poste de milieu de terrain à Schalke 04 en Bundesliga. La FAF, à travers son président Zetchi, et Djamel Belmadi, est "indignée et condamne fermement ces propos tout en apportant son soutien indéfectible à M. Nabil Bentaleb".
La polémique concerne les propos tenus par Steffen Freund, ex-international allemand vainqueur de l'Euro 96, devenu consultant sportif à la télévision, qui régissait à la décision de mise à l'écart de entaleb par l'entraîneur du club allemand Schalke 04 ainsi que la décision du club de laisser libre Bentaleb à la fin de son contrat à l'été 2021. "Je connais personnellement Nabil Bentaleb. Un milieu de terrain qui possède un tale incroyable. Et puis il a atterri à Schalke. Il est Franco-algérien d'origine, il a du caractère. Quand tu es recruteur, tu dois savoir qu'il y a une certaine agressivité et une certaine indiscipline qui entrent en ligne de compte quand il n'est pas titularisé", a affirmé M. Freund, cité par le site algérien DZfoot. Les propos avaient fait réagir Bentaleb avec sarcasme. "Quand c'est dit avec autant de finesse... Classe Steffen", a déclaré le milieu de terrain ce dimanche sur un message diffusé sur le réseau social Twitter. En parallèle, le sélectionneur de l'équipe nationale, Djamel Belmadi, a diffusé ce mardi une déclaration audio danslaquelle il réitère son soutien à Nabil Bentaleb, que Belmadi lui-même avait écarté de la sélection. "On veut avant toute chose le soutenir dans cette épreuve. Je ne parle pas seulement de sa mise à l'écart, mais surtout du traitement qu'il peut subir via les interventions de pseudos-consultants qui cachent en réalité un racisme et une haine avérés derrière un costume", a déclaré Belmadi. Pour le sélectionneur national, "en tant qu'Algérien, entraîneur de l'équipe nationale, et avec la Fédération et tout notre pays, nous ne pouvons pas laisser passer ce genre de propos scandaleux et offensants sur notre pays". "À travers Nabil, c'est tout notre pays qui est visé.
Ce malheureux raciste, dénué de toute conscience, de toute intelligence, n'a pas trouvé d'autres raisons sur la mise à l'écart de Nabil que prendre son origine, sa race, à savoir son algérianité et son origine sociale", a fustigé le sélectionneur national. "Des paroles que l'on prononce comme ça en toute impunité, sur un plateau TV, ne peuvent rester impunies. Je terminerai en disant que Nabil a tout notre soutien, parce que s'il a été touché lui, c'est tous les Algériens qui doivent se sentir offensés", conclut Djamel Belmadi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.