Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Algériens offusqués
Relations du Maroc avec Israël
Publié dans Le Midi Libre le 28 - 11 - 2021

La visite du ministre israélien de la Défense au Maroc a suscité une véritable levée de boucliers en Algérie. Les Algériens, unanimes, ont fait montre de leur farouche opposition à cette visite, ce d'autant que les visées semblent on ne peut plus évidentes et constituent une véritable menace pour le pays et la stabilité de la région maghrébine.
La visite du ministre israélien de la Défense au Maroc a suscité une véritable levée de boucliers en Algérie. Les Algériens, unanimes, ont fait montre de leur farouche opposition à cette visite, ce d'autant que les visées semblent on ne peut plus évidentes et constituent une véritable menace pour le pays et la stabilité de la région maghrébine.
En effet, sur les réseaux sociaux, cette visite inédite d'un ministre de la Défense de l'entité sioniste au royaume du Maroc, qui a rappelons- le normalisé ses relations diplomatiques avec Israél, a été abondamment commentée et condamnée. Les internautes algériens y ont vu, et ils sont loin de se tromper, une véritable menace contre leur pays. A l'unanimité, ils ont condamné cette tournure voulue et promue par le régime du Makhzen qui, en établissant des relations diplomatiques avec les sionistes, affiche au grand jour sa grande animosité à l'égard de son voisin de l'Est.
Cette visite au Maroc d'un criminel qui s'est rendu coupable de maints crimes contre les Palestiniens, a été aussi ponctuée par la conclusion d'un accord de coopération en matière de défense et de sécurité. Et c'est ce qui explique cette bronca manifestée en Algérie où l'opinion publique nationale a clairement perçu ce danger qui pèse sur le pays. Les hommes politiques et les analystes n'étaient pas en reste puisque, eux aussi, ont décelé le danger qui pèse désormais sur l'Algérie qui est amplement visée à travers cette coopération militaire entre le Maroc et son nouvel allié sioniste. Le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, a, en réaction, été très clair en soutenant que c'est l'Algérie qui est visée par cette visite et cet accord de défense. "Le ministre de la Défense de l'entité sioniste visite un pays voisin, après le ministre des Affaires étrangères de cette même entité qui a menacé l'Algérie à partir du Maroc, sans aucune réaction du gouvernement marocain.
Si c'était le ministre du Tourisme ou de l'économie ça pourrait passer, les relations existaient depuis longtemps avec Israël, même si elles étaient secrètes. Mais quand le ministre de la Défense visite le Maroc, c'est l'Algérie qui est visée", a déclaré Goudjil au cours d'une séance plénière du Conseil de la Nation. Goudjil a vu juste et tout concorde à dire que c'est l'Algérie qui est visée et elle le sera davantage à l'avenir. Le ministre israélien de la Défense a même visité une caserne de parachutistes marocains lors de cette visité et le compte rendu d'un journaliste israélien est sans équivoque puisqu'il ne laisse plus aucune place au moindre doute quant aux visées inavouées. "J'ai pu m'entretenir avec des soldats marocains en off. On a pu constater qu'il y un excès de confiance. Ces soldats marocains se disent être prêts au combat contre l'Algérie", a-t-il rapporté. Ce commentaire lève le voile sur les intentions d'Israël et de son nouvel allié dans la région et l'Algérie se doit de se préparer pour pouvoir faire face à cette nouvelle donnée. En tout cas, le Makhzen, qui a longtemps oeuvré dans la discrétion, n'hésite plus désormais à afficher au grand jour ses intentions belliqueuses à l'égard de l'Algérie .
En effet, sur les réseaux sociaux, cette visite inédite d'un ministre de la Défense de l'entité sioniste au royaume du Maroc, qui a rappelons- le normalisé ses relations diplomatiques avec Israél, a été abondamment commentée et condamnée. Les internautes algériens y ont vu, et ils sont loin de se tromper, une véritable menace contre leur pays. A l'unanimité, ils ont condamné cette tournure voulue et promue par le régime du Makhzen qui, en établissant des relations diplomatiques avec les sionistes, affiche au grand jour sa grande animosité à l'égard de son voisin de l'Est.
Cette visite au Maroc d'un criminel qui s'est rendu coupable de maints crimes contre les Palestiniens, a été aussi ponctuée par la conclusion d'un accord de coopération en matière de défense et de sécurité. Et c'est ce qui explique cette bronca manifestée en Algérie où l'opinion publique nationale a clairement perçu ce danger qui pèse sur le pays. Les hommes politiques et les analystes n'étaient pas en reste puisque, eux aussi, ont décelé le danger qui pèse désormais sur l'Algérie qui est amplement visée à travers cette coopération militaire entre le Maroc et son nouvel allié sioniste. Le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, a, en réaction, été très clair en soutenant que c'est l'Algérie qui est visée par cette visite et cet accord de défense. "Le ministre de la Défense de l'entité sioniste visite un pays voisin, après le ministre des Affaires étrangères de cette même entité qui a menacé l'Algérie à partir du Maroc, sans aucune réaction du gouvernement marocain.
Si c'était le ministre du Tourisme ou de l'économie ça pourrait passer, les relations existaient depuis longtemps avec Israël, même si elles étaient secrètes. Mais quand le ministre de la Défense visite le Maroc, c'est l'Algérie qui est visée", a déclaré Goudjil au cours d'une séance plénière du Conseil de la Nation. Goudjil a vu juste et tout concorde à dire que c'est l'Algérie qui est visée et elle le sera davantage à l'avenir. Le ministre israélien de la Défense a même visité une caserne de parachutistes marocains lors de cette visité et le compte rendu d'un journaliste israélien est sans équivoque puisqu'il ne laisse plus aucune place au moindre doute quant aux visées inavouées. "J'ai pu m'entretenir avec des soldats marocains en off. On a pu constater qu'il y un excès de confiance. Ces soldats marocains se disent être prêts au combat contre l'Algérie", a-t-il rapporté. Ce commentaire lève le voile sur les intentions d'Israël et de son nouvel allié dans la région et l'Algérie se doit de se préparer pour pouvoir faire face à cette nouvelle donnée. En tout cas, le Makhzen, qui a longtemps oeuvré dans la discrétion, n'hésite plus désormais à afficher au grand jour ses intentions belliqueuses à l'égard de l'Algérie .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.