14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en place d'une matrice nationale des niveaux de compétences
Education
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 11 - 2018

Le ministère de l'Education nationale dit avoir identifié ses attentes par rapport à la population scolaire. Suite à quoi, ce département a mis en place une matrice nationale des niveaux de compétences. Le personnel éducatif peut désormais identifier l'évolution des compétences d'un élève sur un horizon lointain.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Le ministère de l'Education voit loin et dit avoir tracé une visibilité en termes d'horizons d'attentes. Ainsi, en termes de compétences des élèves, le département de Nouria Benghabrit a mis sur place une stratégie lui permettant d'identifier l'évolution des niveaux de compétences. Plus explicite, Farid Benramdane, conseiller de la ministre de l'Education, a indiqué que, par exemple, «vous avez un enfant en 1re année primaire et 4e année primaire en mathématiques, vous savez quel sera son niveau en mathématique en 4e année moyenne, et ce que sera son niveau en 2e année secondaire». S'exprimant sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3, M. Benramdane a indiqué que le ministère de l'Education sait désormais ce qu'il attend de la population scolaire en termes de qualifications scientifiques et techniques. Ces attentes, dit-il, ont été identifiées par rapport à des standards nationaux et internationaux. Et le ministère de l'Education n'a pas démarré du vide, souligne l'invité de la rédaction.
Ce département est arrivé à ce stade de maîtrise et de visibilité suite à plusieurs évaluations nationales et internationales. «Nous avons évalué un demi-million de productions d'erreurs des élèves, ce qui n'est pas rien, et d'ailleurs nous avons constaté que 20% des erreurs sont des erreurs accumulées depuis la première année et la deuxième année primaire, et nous avons travaillé sur une consultation nationale sur plus de 300 000 enseignants sur la manière d'évaluer», a rappelé M. Benramdane qui a indiqué également que l'Algérie a mis en place un référentiel pour mettre à niveau l'école algérienne par rapport à un niveau d'exigence internationale. Par ailleurs, le conseiller de la ministre de l'Education a indiqué que l'école algérienne doit assurer le sous-qualitatif. Soit comment passer d'un système basé sur le contenu de la mémorisation et de l'encyclopédisme à un système basé sur la maîtrise d'opérations comminutives. L'Algérie, dit-il, a réussi à assurer la scolarisation de plus de 98% des enfants. Aujourd'hui, dit-il, le défi, c'est de passer à une école de qualité qui doit répondre à des fondamentaux qui sont la pensée scientifique, l'algérianité et la citoyenneté. Par ailleurs, l'invité de la radio a rappelé que le ministère de l'Education organise un concours professionnel interne pour la promotion des enseignants des trois paliers. 40 894 postes pour l'accès aux grades de professeur principal et professeur formateur sont ouverts dont 16 353 postes dans le cycle primaire, 11 751 dans le cycle moyen et 12 790 au secondaire.
Le concours est fixé au 15 janvier prochain et les inscriptions ont démarré hier.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.