Adoption de l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre la discrimination et le discours de haine    Une nouvelle structure de gestion du foncier industriel au profit de l'investissement productif    L'amendement de la Constitution vise à édifier un Etat fort et à protéger la société contre les turbulences    Andy Delort répond encore à Neymar !    FC Barcelone : Messi pousse pour une prolongation de Luis Suarez    MINISTERE DU COMMERCE : Rezig reçoit une délégation du FMI    AZZEDINE MIHOUBI AFFIRME : Le Hirak a rebattu les cartes politiques en Algérie    La Cour d'Alger confirme le transfert du dossier en correctionnel    LAGHOUAT : Deux sœurs meurent asphyxiées    DEMANTELEMENT D'UN IMPORTANT RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE : La police saisit plus d'un kilo de kif à Mostaganem    Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Révolution Le nouvel élan    Gros risques sur les banques    Des potentialités inexploitées    Un samedi sur un air de vendredi à Tizi Ouzou    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Le Chabab, un leader bien fragile    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Agriculture: une convention de soutien et d'accompagnement des startups dans le Secteur    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Le Hirak boucle sa première année    Regards opposés    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Victoire impérative des Verts    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Cloud, solution idéale pour gérer la masse de données
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 01 - 2019

Avec la technologie du Cloud Computing, la virtualisation et l'apparition de nouvelles plates-formes informatiques mènent directement à une véritable dématérialisation des serveurs d'entreprises. Une organisation de l'informatique professionnelle et personnelle qui tend à s'imposer.
Certes, la généralisation de cette technologie réduira fortement les activités en interne de l'informatique d'entreprise, mais la mutation est déjà annoncée chez plusieurs grandes sociétés. Le Cloud, qui permet aux entreprises de gérer le stockage et le transfert des données entre leurs propres centres de données et ceux de leurs fournisseurs de Cloud devrait générer 68,8 milliards de dollars de revenus d'ici 2021, avec une progression annuelle de 20%, selon le cabinet IDC. Le fournisseur Amazon compte bien profiter de la croissance du secteur pour doper les revenus de sa branche Cloud, Amazon Web Services (AWS). Cette dernière qui permet aux compagnies de toute dimension d'augmenter la capacité de leurs moyens informatiques sur simple demande revendique plus de 51% du marché mondial, largement devant Microsoft (13,3%), Alibaba (4,6%), Google (3,3%) et IBM (1,9%). Le Cloud Computing (littéralement : l'informatique dans les nuages) peut être défini comme étant la possibilité de disperser un système d'information sur des serveurs multiples à forte capacité, accessibles sur internet via des liaisons à haut débit et prises en charge par un ou plusieurs prestataires. Ce procédé vise à permettre aux entreprises de bénéficier en ligne des ressources software virtuellement illimitées en capacité de mémoire et en puissance de calcul grâce à la technique SaaS (Software as a Service). Selon les spécialistes de cette technologie, le Cloud Computing peut être consolidé par une mutualisation des équipements informatiques afin d'optimiser les coûts par rapport aux systèmes traditionnels et d'accélérer la vitesse de développement des applications partagées et de réduire l'encombrement et la consommation électrique de chaque serveur. De plus, la dématérialisation des serveurs permet, aussi en cas de dégradation des temps de réponse, de passer dynamiquement sur une machine physique plus puissante, voire même de confier ces serveurs à un autre prestataire ou de les internaliser de nouveau.
Les «pour» et les «contre»
Depuis début 2008, la technologie Cloud Computing a créé une véritable polémique dans le milieu des experts professionnels de l'informatique. En effet, les sceptiques pensent que cette technologie n'est pas un phénomène de mode, et voient en elle un risque fort de faire disparaître les sociétés informatiques qui s'étaient spécialisées dans l'«IT outsourcing», à l'exception peut-être des plus grandes, lesquelles pourront s'offrir le Cloud. Ces mêmes voix estiment que la profession de «consultants en externalisation» va disparaître et que le Cloud Computing n'aura pas la capacité d'intégrer tous les services et la possibilité d'assurer la maintenance de tous les services fournis aux entreprises. De leur côté, les convaincus pensent que le Cloud va révolutionner les usages informatiques notamment en termes de disponibilité de capacités matérielles et d'économies dans les dépenses. D'ailleurs, des acteurs majeurs cherchent à généraliser l'utilisation de cette technique. Selon une enquête menée par le cabinet Forrester Consulting pour le compte de Virtustream, une filiale de Dell Technologies spécialisée dans le Cloud, 86% des décideurs IT dans le monde s'engagent dans des projets de Cloud. Leur choix est dicté par l'efficacité opérationnelle et la capacité à réaliser des économies. Mieux, cette nouvelle approche architecturale est plébiscitée parce qu'elle apporte une plus grande flexibilité de l'infrastructure informatique, une meilleure gestion des coûts et une amélioration de la sécurité et de la conformité. Baptisée «Multicloud Arises from Changing Cloud Priorities», cette étude décrit en détails les avantages du Cloud. Plusieurs points forts relatifs à la sécurité y sont appréhendés. La disponibilité du Cloud à tout moment, sur demande et sans paiement préalable, constitue un des avantages indéniables.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.