Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Secousses telluriques à Mila : la mosquée "Sidi Ghanem n'a subi aucun dégât    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    FIFA : L'hommage d'Infantino à Saïd Amara...    Ouverture graduelle des plages : Les estivants impatients !    Tipaza: tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Les grands commerces à Rouiba : Les commerçants ne respectent pas les mesures sanitaires    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Le réalisateur Meziane Yaala n'est plus    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    A partir de samedi prochain: 161 mosquées concernées par la réouverture    L'heure est aux expertises: La population de Mila encore sous le choc    A partir d'aujourd'hui: Confinement allégé et interdiction de circulation entre wilayas levée    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    Agence des produits pharmaceutiques: Le SNAPO en appelle à Tebboune    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    538 ` nouveaux cas confirmés et 8 autres décès    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    "J'ai toujours été un fan de la JSK"    La fille des Aurès    Les souscripteurs s'approprient les lieux    Après le choc, la colère !    Mila: le barrage de Béni Haroun est équipé d'installations parasismiques    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Les 4 samedis    Les mains de l'intérieur !    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants ont manifesté hier
Leur mobilisation ne fléchit pas
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 03 - 2019

La mobilisation des étudiants contre le prolongement du quatrième mandat présidentiel ne fléchit pas. Hier encore, pour le quatrième mardi consécutif, ils étaient des milliers à marcher sur Alger et sur l'ensemble du territoire national.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - L'engagement des étudiants ne faiblit pas. Impliqués depuis le début des manifestations contre le prolongement du quatrième mandat présidentiel, ils sont sortis encore hier dans la rue pour manifester.
L'appel à la marche des étudiants a été lancé dans toutes les wilayas. Bien avant 10 heures, un premier groupe d'étudiants a déjà pris place devant la place faisant face à la Grande-Poste et s'affairent à préparer des slogans hostiles au système et des affiches. D'ailleurs, ils ne sont pas seuls, puisque des retraités du secteur de l'éducation, des enfants de chouhada et des architectes sont déjà sur place pour manifester également contre le quatrième mandat.
Peu à peu, la place se remplit de manifestants qui affluent vers la Grande-Poste. Ce n'est que vers 11 heures, une fois bien organisés et regroupés, que les étudiants commencent leur marche. Drapeaux en mains et scandant « Djazaïr horra démocratia, système dégage,…», les manifestants empruntent la rue Pasteur pour passer à la place Audin via le tunnel des Facultés.
Les services de sécurité ont dressé, cependant, un barrage pour empêcher les étudiants de monter vers le boulevard Mohamed V. Les manifestants, cependant, ne tentent pas d'accéder vers ce boulevard puisqu'ils ont déjà tracé leur itinéraire la veille pour informer les étudiants qu'ils doivent marcher uniquement de la place Audin vers la Grande-Poste.
Pendant leur marche, les étudiants ont également interdit l'utilisation de vuvuzela. Un instrument que l'on a vu même durant les marches des vendredis. Contrairement aux précédentes marches, les étudiants ne veulent d'une ambiance festive pour ne pas sortir du contexte de leur engagement. «Nous sommes sortis pour demander un changement, ce n'est pas un carnaval, les vuvuzela sont interdits durant la marche ainsi que les chants de stades», recommandent des étudiants. Contrairement, également, aux précédentes manifestations, les stations de métro étaient toutes fonctionnelles et les magasins sont restés ouverts.
Les étudiants ont, en outre, organisé, à la fin de leur marche, un débat pour un échange d'idées entre étudiants des différentes spécialités et établissements au niveau du jardin Sofia, à Alger. Ils comptent réfléchir ensemble comment s'organiser pour continuer leurs manifestations et accompagner le mouvement populaire. D'ores et déjà, les étudiants se donnent rendez-vous pour mardi prochain pour une nouvelle marche.
La détermination des étudiants, qui ont même refusé de se soumettre à la décision du ministère de l'Enseignement supérieur qui les a libérés pour un mois de vacances de printemps, n'est plus à prouver.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.