Mokhtar Reguieg placé sous mandat de dépôt    Le Président promet un large débat télévisé au Parlement    Tebboune les interdit    "Volonté de changement de la situation économique"    Nourddine Khaldi installé à la tête de la direction générale    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    24 harraga arrêtés à Skikda    L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Tebboune préside un Conseil des ministres    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grandes ambitions et nouveaux alignements
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 04 - 2019

Sur le plateau d'un des démembrements de l'ENTV, une émission dont on a du mal à saisir le genre. Dans sa conception, ses « invités », ses « centrages » et son « discours dominant », on pouvait à la fois trouver de la variété à la petite semaine, le « débrief » d'un match de foot victorieux où tout le monde affichait une mine radieuse et quelques « crochets » politiques où le principe entendu consistait en un hilare et hilarant unanimisme dans le propos. Aux quatre coins de l'assistance, manifestement triée sur le volet, quelques écriteaux au contenu bateau. Il y a d'abord l'inusable « Algérie libre et démocratique ». Dans le contexte de son lancement il y a déjà longtemps, il avait un sens, une identité et une portée. Dans cet espace, on en a fait, dans le meilleur des cas, un mot d'ordre d'engagement a minima. Repris dans une ambiance folklorisée à l'extrême, il perd sa quintessence de ne préfigurer aucune clarté dans la perspective. Ensuite le moraliste et manichéen « khawa, khawa ». Lancé dans la rue, il supposait l'union dans le combat pour des objectifs partagés, le respect des différences pour un destin commun et peut-être bien un certain sens du compromis utile. Ici, il n'inspire qu'un dérisoire, sinon grossier « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Pour terminer en apothéose, il n'y avait qu'à convoquer Rabah Driassa dans son chant mielleusement patriotard et ils l'ont fait ! Au vu de la configuration générale de la « fête », on ne voit d'ailleurs pas ce qui les en empêcherait. Le téléspectateur ordinaire ne pouvait pas vraiment savoir ce qu'on célébrait dans ce moment de grande et généreuse « communion » et avec de tels ingrédients. Néanmoins, ceux qui ont imaginé ça le savaient très bien. S'ils voulaient offrir aux Algériens un moment de télé qui rende les palpitations actuelles du pays, ils s'y prendraient autrement. En organisant le débat libre et contradictoire, en diffusant les chants repris dans la rue, en reprenant ses mots d'ordre les plus significatifs et en ouvrant les portes du futur. Depuis deux vendredis, ce qui tient encore lieu de « pouvoir » nous délivre de sibyllins messages dont l'essentiel tient dans l'invitation à de nouveaux alignements. L'appel des sirènes semble avoir déjà séduit quelques pans d' « élite » qui donnent l'impression de « n'attendre que ça ». Si on ne pouvait pas attendre mieux de leur engagement qu'on devinait au rabais, on pouvait tout de même espérer que l'historique mobilisation populaire, par l'ampleur de son volume et le niveau de sa détermination, pouvait les pousser vers l'intégration de ses grandes ambitions pour le pays. On sait déjà que l'épreuve qui se jouera demain à… Club-des-Pins avec l'option Bensalah est dérisoire même si elle peut susciter de nouveaux ralliements. La rue a déjà délivré ce qu'elle en pense vendredi passé. S'il n'y a pas un sursaut de lucidité avant ça, le mouvement populaire pourrait formuler un autre message vendredi prochain. Si ce n'est avant.
S. L.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.