Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les députés FLN tentent la manière forte
DESTITUTION DE BOUCHAREB
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 05 - 2019

Nouveaux développements dans le processus de destitution du président de l'Assemblée populaire nationale (APN) avec l'envahissement de son bureau par des députés de l'ex-parti unique.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - C'était hier mercredi peu avant la mi-journée, quand des députés du FLN se sont introduits de force dans le bureau de Moad Bouchareb, sis au cinquième étage de l'hémicycle parlementaire dans un épisode rappelant celui vécu par Saïd Bouhadja, celui à qui il a succédé en octobre dernier. A l'intérieur, les députés contestataires et Bouchareb ont eu à échanger dans un climat tendu des propos peu amènes. Les premiers réitérant au second leur exigence de son départ sur la base d'une résolution de la nouvelle direction nationale du parti avant qu'elle ne soit celle du groupe parlementaire. Doléance à laquelle le député de Sétif ne donne pas l'impression d'être sensible. Et la vidéo relatant ces palabres a vite fait le tour des réseaux sociaux.
Et le nouveau chef du groupe parlementaire du FLN dément toute confrontation entre les députés du parti et le président de la Chambre basse du Parlement, estimant que ce qui s'est produit constitue une «réhabilitation» de ces parlementaires après le refus qui leur était signifié de rejoindre la salle des réunions du bureau de l'Assemblée. Pour Khaled Bouriah, Bouchareb a dépassé toutes les limites en refusant l'accès aux députés du FLN, les empêchant ainsi d'émettre leurs avis quant à la nécessité pour lui de quitter son poste le plus vite possible en réponse à l'exigence du mouvement populaire. Et d'accuser le président de l'Assemblée de n'avoir pas informé ses adjoints issus du FLN, essayant même de changer l'horaire du conclave. Bouriah affirme également que Bouchareb explique son refus d'obtempérer à la décision de son éviction du perchoir de l'Assemblée par «l'absence jusqu'ici d'un ordre d'en haut».
Cette attitude des députés du FLN vient en droite ligne de la résolution prise la veille de suspendre «toutes les activités de ses structures» au niveau de APN, et ce, jusqu'au «retrait» de son président, Moad Bouchareb, de son poste.
«Etant donné l'entêtement du président de l'APN en passant outre les instructions de la direction du parti, il a été convenu de suspendre toutes les activités des structures relevant du groupe parlementaire du FLN à l'APN, et ce, jusqu'à ce qu'il se retire de son poste», pouvons-nous lire dans un communiqué rendu public au terme de la réunion des membres de bureau du groupe parlementaire du FLN avec les vice-présidents, les présidents des commissions permanentes et leurs vice-présidents et les décideurs, présidée par Khaled Bouriah, président du groupe, et consacrée à l'examen des derniers développements ayant suivi le communiqué rendu public lundi par le groupe parlementaire dans lequel le président de l'APN avait été appelé à l'impératif de se retirer et d'aller dans le sens de ce que revendique le Hirak, en application des décisions et orientations de la direction politique du parti.
Ce groupe parlementaire avait précisé lundi dans un communiqué que ladite décision intervenait pour «préserver la stabilité et la cohésion, dans le respect des statuts et du règlement intérieur du parti, notamment les articles 11 des statuts du parti et 10 du règlement intérieur, lesquels font obligation aux élus de respecter la direction du parti et de se conformer à ses orientations».
Il faut rappeler que le nouveau secrétaire général du FLN avait adressé, lors d'une réunion avec les députés du parti, un appel «fraternel» à l'actuel président de la Chambre basse du Parlement dans lequel il lui demande de «faire prévaloir l'intérêt suprême du pays et de l'Etat sur tout autre intérêt personnel et de s'engager avec courage à mettre en œuvre les revendications du peuple algérien qui demande le changement du président de l'APN et le reste des symboles du régime».
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.