Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La présidence dit oui
Liste des treize personnalités proposées pour la médiation
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 07 - 2019

Vingt-quatre heures après l'annonce de l'initiative lancée par le Forum de la société civile pour le changement, la présidence de la République réagit. Le chef de l'Etat se dit favorable à une démarche en droite ligne de ce qu'il avait proposé. Bensalah y voit un début de concrétisation du scénario qu'il a proposé lors de son dernier discours devant aboutir à l'organisation d'une élection présidentielle.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Sans surprise, la proposition faite mercredi par le Forum de la société civile pour le changement est favorablement accueillie. La présidence de la République, réagissant par le biais d'un communiqué, dit y voir «un pas positif dans le sens de la concrétisation de la démarche proposée par l'Etat». Mieux, la liste des treize personnalités proposées par ledit forum est « de nature à servir de base pour la constitution du panel de personnalités nationales appelées à mener le processus de facilitation du dialogue».
N'exprimant, par ailleurs, de réserves sur aucun des noms proposés pour mener une médiation en vue d'un dialogue, puisque le communiqué de la présidence estime que « comme souhaité par nos concitoyens et comme l'avait souligné le chef de l'Etat, ces personnalités devraient être crédibles, indépendantes, sans affiliation partisane et sans ambition électorale. Des personnalités qui émergent du fait de leur autorité morale ou de leur légitimité historique, politique ou socioprofessionnelle », ajoutant que « les personnalités proposées par le Forum sont, de ce point de vue, et sous réserve de leur disponibilité, pleinement éligibles à l'accomplissement de cette noble mission au service de notre pays ».
Les choses vont visiblement s'accélérer puisque la présidence de la République annonce que «des consultations seront, donc, entreprises en vue de parvenir à la constitution de ce panel, dont la composition définitive sera annoncée prochainement », sans donner de date précise, néanmoins.
Cette initiative est, selon Bensalah, de nature à permettre à instaurer le dialogue, « l'unique moyen pour construire un consensus fécond, le plus large possible, de nature à permettre la réunion des conditions appropriées pour l'organisation, dans les meilleurs délais, de l'élection présidentielle, seule à même de permettre au pays d'engager les réformes dont il a tant besoin ». Dans son dernier discours, Bensalah avait lancé un appel pour un dialogue national « inclusif » sur la prochaine échéance présidentielle. Il avait présenté des garanties, assurant que ni l'Etat, ni l'institution militaire ne seront partie prenante à ce dialogue. Ce dernier devra, selon ce scénario, être conduit « en toute liberté et en toute transparence par des personnalités nationales crédibles, indépendantes, sans affiliation partisane et sans ambition électorale ».
Le rôle de l'Etat se limiterait alors à mettre tous les moyens matériels et logistiques à la disposition du panel de personnalités, qui décidera lui-même des modalités de son fonctionnement. Un panel dont la composition s'inspirera de la liste des treize personnalités proposées mercredi.
Y figurent des personnalités nationales, des militants des droits de l'Homme, des syndicalistes, des académiciens et des personnalités de la société civile. Il s'agit de l'ex-président de l'Assemblée populaire nationale (APN) Karim Younès, de la constitutionnaliste Fatiha Benabbou, de l'avocat Mustapha Bouchachi, de l'économiste Smaïl Lalmas, du sociologue Nacer Djabi, du syndicaliste Lyès Merabet, de l'ancien chef de gouvernement Mouloud Hamrouche, de l'ex-ministre des Affaires étrangères, Ahmed Taleb El-Ibrahimi, ou encore de la moudjahida Djamila Bouhired.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.